Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Où acheter à Montréal?

15 mars 2019 par Banque Nationale
Ou acheter à Montréal

À Montréal, l’offre immobilière varie énormément d’un arrondissement à l’autre. Comment choisir le quartier qui correspond à la fois à votre budget et à votre style de vie? Vous voulez faire changement du Mile End? Trois jeunes propriétaires nous parlent de leur quartier et nous partagent les raisons pour lesquelles ils sont heureux d’avoir acheté dans ces secteurs de plus en plus convoités.

La communauté tissée serrée d’Hochelaga-Maisonneuve

Lorsque Élodie s’est mise à chercher une propriété, son critère numéro un était de pouvoir se rendre rapidement au centre-ville. Elle a donc choisi de s’installer dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, d’abord parce que l’offre y était plus abordable. « On savait en achetant que notre appartement allait prendre de la valeur. Le quartier commençait à accueillir de nouveaux cafés, de jeunes familles, etc. On trouvait qu’il avait beaucoup à offrir aux jeunes professionnels qui souhaitent acheter sur l’île de Montréal », confie-t-elle.

La plus grande particularité d’Hochelaga? La fierté de ses résidents qui s’impliquent de part et d’autre dans une multitude d’initiatives pour une vie de quartier animée. Hochelaga, ce sont des gens qui se saluent dans la rue et des propriétaires de commerces qui se souviennent de votre nom après une seule visite.

Encore aujourd’hui, le baromètre du marché résidentiel de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) indique que le prix médian des propriétés d’Hochelaga-Maisonneuve est plus bas que dans certains quartiers plus en vogue comme le Plateau-Mont-Royal ou Rosemont-Petite-Patrie. Sur le Plateau, le prix de l’immobilier a augmenté beaucoup plus rapidement que dans Hochelaga au cours des dernières années. Si cette hausse est bien accueillie du côté des propriétaires actuels, c’est souvent une autre paire de manches pour les premiers acheteurs.

Heureusement pour eux, la valeur des propriétés augmente plus lentement dans Hochelaga-Maisonneuve. Même si la courbe de croissance est moins rapide, le quartier gagne en popularité d’année en année, ce qui peut être intéressant pour un achat profitable à moyen terme.

Les 1001 saveurs de Villeray

Il y a cinq ans, Audrée et son conjoint ont acheté un condo dans Villeray, à deux pas du métro Jarry. À l’époque, le quartier n’était pas aussi convoité qu’il l’est aujourd’hui. « Depuis notre arrivée, le quartier s’est beaucoup développé. Nous adorons les petits cafés et surtout le fait que tout est à proximité », nous dit Audrée.

Villeray, c’est plus que la fraîcheur des aliments du marché Jean-Talon. Situé juste à côté de Rosemont et de Parc-Extension, on y trouve la tranquillité des restaurants pour tous les goûts ou encore de jolis bars où sortir au gré de nos humeurs. Chaque commerce spécialisé a sa couleur, son offre toute particulière et tout se fait à pied.

Le prix médian des copropriétés du secteur a augmenté de 22 % au cours des cinq dernières années, selon les données de la FCIQ. C’est dire que pour Audrée et les jeunes familles qui s’y sont installées récemment, il s’agit d’un achat susceptible de rapporter à moyen terme.

L’accessibilité d’Ahuntsic-Cartierville

Véronique vient de la Rive-Nord et cherchait à acheter au centre ou au nord de l’île. « Le marché étant féroce, j’ai réalisé au fil des visites que j’en avais plus pour mon argent en allant plus au nord. J’ai donc opté pour Ahunstic-Cartierville et je ne regrette aucunement mon choix », nous dit-elle.

De charmants commerces apparaissent de plus en plus sur la rue Fleury, artère principale du quartier. Tous les services sont à proximité et il est aussi facile de sortir de l’île que d’accéder au centre-ville. Et les taxes municipales sont moins élevées dans ce secteur de la ville. De plus, la tranquillité et les nombreux espaces verts contribuent à faire d'Ahuntsic un quartier où il fait bon s’installer.

Toujours selon le rapport de la FCIQ, on observe que le prix médian des immeubles à logements a grimpé de 22 % au cours des cinq dernières années. Cette hausse est moins impressionnante que celle du Plateau, mais Ahunstic-Cartierville demeure relativement accessible aux premiers acheteurs. La FCIQ note une augmentation de 11 % des ventes dans le secteur au cours des 12 derniers mois. C’est dire que cette partie de l’île devient de plus en plus convoitée.

Les particularités montréalaises

Montréal est plus grande qu’elle en a l’air. Elle est formée d’une multitude de petites villes en une seule. Et selon une analyse de Moody’s analytics, si on compare le marché immobilier montréalais à celui d’autres grandes villes canadiennes, on constate qu’il est relativement stable et encore abordable.

Si vous prévoyez magasiner bientôt, prenez le temps d’explorer les quartiers convoités et surtout, n’hésitez pas à consulter des experts en la matière, car tout va mieux avec les bons outils et conseils.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories