Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Comment créer un budget pour vos rénovations : 7 conseils

22 juillet 2013 par Banque Nationale
budget renovation

Rénover sa maison, ça donne envie de rêver. Mais pour que l’opération soit rentable, il est important de faire un budget réaliste avant de commencer.

Contenu

1 Établir le montant à dépenser

Gardez en tête la valeur de revente au moment de planifier votre budget. Par exemple, la cuisine représente de 10 à 15 % de la valeur d’une propriété. Si vous désirez la rénover, limitez vos dépenses à cette proportion de la valeur de la maison. Dans le cas d’une résidence d’une valeur de 300 000 $, le coût de rénovation de la cuisine serait donc de 30 000 $ à 45 000 $.

Si vous refaites la salle de bain, une autre pièce appréciable au moment de la revente d'une maison, calculez de 5 à 10 % de la valeur de la propriété. Cela peut varier entre 12 000 $ et 25 000 $ pour rénover une salle de bain standard, selon le service Réno-Assistance.

Rappelez-vous que certaines rénovations rapportent plus que d’autres : évitez donc de consacrer la majeure partie de votre budget au puits de lumière ou à la construction d’une piscine.

2 Planifier toutes les dépenses

Le coût de la main-d’œuvre représente souvent la moitié des dépenses de rénovation, voire davantage si la tâche s’avère plus complexe que prévu. Cela dit, ne croyez pas pouvoir tout faire vous-même : mieux vaut confier certains travaux à des professionnels.

Il est suggéré de garder environ 10 % du budget de rénovations pour des dépenses imprévues. Par exemple, en rénovant la cuisine, vous pourriez réaliser qu’il faudrait impérativement refaire le système électrique de la pièce. Mieux vaut donc ne pas prévoir un budget trop serré.

N’oubliez pas de vous procurer un permis auprès de votre municipalité. En revanche, les travaux intérieurs comme la rénovation de la cuisine ou de la salle de bain n’en requièrent habituellement pas.

Certaines municipalités facturent un prix par tranche de 1 000 $ pour le permis. Par exemple, la ville de Montréal facture 9,80 $ par tranche de 1 000 $ de rénovations. D’autres municipalités réclament un coût fixe pour le permis, généralement de quelques centaines de dollars. Étant donné la variation des prix, mieux vaut consulter les règlements en vigueur dans sa municipalité.

3 Éviter les travaux majeurs

Avez-vous vraiment besoin de déplacer un mur? Si vous le laissez en place, vous économiserez entre 3 000 et 5 000 $. De même, s’il est possible de ne pas refaire le plafond et les murs, vous réduirez considérablement la facture pour vos rénovations. Dans la salle de bain, poser les nouveaux robinets au même endroit que les précédents évitera aussi une dépense inutile.

4 Faire vous-mêmes ce dont vous êtes capable

Vous savez manier un pinceau et un rouleau? Repeindre vous-même les murs de la propriété peut vous faire épargner plus de 1 000 $ par pièce!

5 Chercher les économies du côté de ce qui coûte le plus cher

Il n’est pas nécessaire de renoncer à tout ce qui est haut de gamme. De petites différences qui ne paraîtront pas pourraient mener à de belles économies. Vous pouvez rechercher des électroménagers légèrement endommagés : une petite égratignure peut vous valoir un bon rabais, même si elle n'est pas visible.

6 Comment financer ses rénovations?

Ça y est, vous êtes prêt à rénover, mais les fonds vous manquent pour vous lancer? Vous pouvez faire appel à des solutions de financement comme le forfait Tout-En-Un qui vous permet d’utiliser la valeur nette de votre propriété pour financer vos rénovations, et ce, avec un taux d’intérêt avantageux.

Vous pouvez également opter pour une marge de crédit personnelle qui vous donne accès à une source de financement préautorisée en tout temps et offre un taux d’intérêt souvent plus avantageux qu’une carte de crédit.

7 Profiter des subventions gouvernementales pour les rénovations

Pour réduire encore plus le coût de vos rénovations, regardez du côté des subventions gouvernementales. Par exemple, le crédit d’impôt RénoVert encourage les rénovations résidentielles écoresponsables et correspond à 20 % de la partie des dépenses admissibles qui excède 2 500 $, jusqu’à un montant maximal de 10 000 $. Vous pouvez l’utiliser, par exemple, pour installer une thermopompe à air homologuée Energy Star ou un toit végétalisé.

Si ces rénovations font partie de vos projets, dépêchez-vous, car le crédit d’impôt RénoVert est en vigueur jusqu’au 31 mars 2019.

Maintenant que vous avez tout ce qu’il faut pour établir votre budget de rénovation, c’est le temps de commencer à planifier les travaux!

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories