7 étapes pour acheter une première maison

28 février 2022 par Banque Nationale
Les clés dans la serrure de votre porte à la suite de l’achat de votre première propriété.

Envie d’acheter une maison dotée d’une grande cour et d’une piscine ou un condo avec vue imprenable sur la ville? Quelle que soit votre liste de souhaits, on ne sait pas toujours par où commencer. Alors, comment acheter sa première propriété? Voici un survol des étapes à suivre pour réaliser votre projet en toute confiance. 

Image maison neuve

Se préparer à son premier achat

Vous rêvez de devenir propriétaire?
On est là pour vous guider

Consultez notre guide

7 étapes pour acheter une première maison

7 étapes pour acheter sa première propriété 

1. Évaluez votre capacité d’emprunt 

Dès le départ, estimez le montant du prêt hypothécaire que vous pouvez obtenir pour financer l’achat de votre première propriété. Dans le langage de l’immobilier, un prêt hypothécaire, c’est tout simplement un prêt garanti par votre maison.  

Connaître ce montant à l’avance équivaut à consulter le menu en ligne avant d’aller au restaurant : mieux vaut savoir si l’on pourra payer la facture avant de choisir l’endroit et de terminer le repas. C’est plus agréable d’avoir le contrôle sur son budget. 

Pour estimer votre capacité d’emprunt

Posez la question à votre conseiller (qui pourra analyser votre bilan financier) 

Utilisez une calculette en ligne

Pensez également à calculer vos versements hypothécaires (les paiements que vous verserez pour rembourser votre prêt). Assurez-vous que le tout respecte votre budget personnel. Gardez une marge de manœuvre financière afin de : 

2. Déterminez quelle sera votre mise de fonds  

Une fois que vous avez une bonne idée du montant du prêt hypothécaire que vous obtiendrez, calculez votre mise de fonds. C’est la partie du prix de votre maison que vous payerez de vos poches dès le départ. L’autre partie sera financée par votre prêt hypothécaire. 

Pourquoi effectuer une mise de fonds? 
La mise de fonds est obligatoire
. Elle contribue à diminuer le montant de votre emprunt et des intérêts à payer lors de vos futurs versements. Le montant minimum à verser dépend du prix d’achat de la propriété. 

Combien verser comme mise de fond? 
Le montant se calcule en fonction d’un pourcentage du prix de vente de la maison. Règle générale, il y a deux possibilités dans le cas d’une résidence principale :

5 % du prix d’achat de la maison 
Le montant minimum de la mise de fonds pour la plupart des maisons est de 5 % de sa valeur d’achat. Exemple : pour une maison qui se vend 300 000 $, la mise de fonds minimale sera de 15 000 $. 

À garder en tête : si votre mise de fonds correspond à moins de 20 % de la valeur d’achat, l’institution financière qui vous octroie votre prêt hypothécaire doit souscrire une assurance auprès de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) ou SagenMC. Résultat : vous devrez payer une prime¹ en plus de vos versements hypothécaires.
  

20 % du prix d’achat 
Si vous effectuez une mise de fonds correspondant à 20 % et plus du prix d’achat de votre propriété, vous pourriez obtenir un prêt conventionnel et éviter les frais liés à l’assurance prêt hypothécaire.  

Comment amasser les fonds? 

Vous pouvez constituer votre mise de fonds à partir de : 

  • Liquidités (comme l’argent qui se trouve dans vos comptes bancaires) 
  • Placements (qui peuvent se bâtir grâce à l’épargne systématique
  • Dons (d’un membre de la famille, par exemple) 
  • Votre REER 

L’astuce avec le REER (parce que le lien avec les maisons n’est pas si clair que ça à première vue, on vous l’accorde) :  

Le régime d’accession à la propriété (RAP) permet de retirer jusqu’à 35 000 $ de son REER  sans incidence fiscale pour l’utiliser comme mise de fonds pour votre première propriété. Si vous êtes deux à acheter, vous multipliez par deux et avez droit jusqu‘à 70 000 $. Votre retrait : 

  • Doit commencer à être remboursé à partir de la 2e année qui suit l’année de votre retrait (exemple : un retrait en 2021 doit commencer à être remboursé en 2023) 
  • Doit être remboursé en totalité dans un délai de 15 ans 

Une autre astuce avec le REER  

Vous n’avez pas 35 000 $ dans votre REER (parce que l’argent, ça ne pousse pas dans les arbres)? C’est possible d’envisager le RAP² tout de même avec un prêt REER. Attention : dans tous les cas, l’argent doit être dans le REER depuis au moins 90 jours avant le retrait. 

3. Demandez une préautorisation hypothécaire 

Avant de commencer la recherche de votre propriété, obtenez votre préautorisation hypothécaire afin de certifier votre capacité d’emprunt. Une fourchette de prix des propriétés accessibles sera alors définie pour mieux encadrer votre démarche. Une préautorisation pourrait même garantir le taux d’intérêt proposé par la banque pendant un certain temps, comme pendant 90 jours. 

  • Autres avantages de ce document : 
  • Démontrer que vous êtes un acheteur crédible auprès des vendeurs 
  • Augmenter votre pouvoir de négociation  
  • Conférer un avantage sur les autres acheteurs (qui ne possèdent pas de préautorisation)
Pour vous le procurer :

4. Prévoyez les coûts additionnels 

Il y a d’autres frais que les versements hypothécaires et la mise de fonds qui vont accompagner l’achat de votre première maison, les frais de notaire par exemple. Règle générale, les experts estiment qu’il faut entre 2 % et 3 % de la valeur de la propriété pour les payer. 

Restez à l'affut

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir les dernières analyses et tendances des marchés.

5. Trouvez votre propriété  

Définissez vos besoins et vos préférences avant de vous lancer à la recherche de votre propriété. Ne pas avoir de critères en tête dès le départ, c’est l’équivalent de dire « fais ce que tu veux » à la personne qui vous coupe les cheveux. Pas impossible que vous aimiez le résultat, mais c’est risqué. 

Voici quelques questions auxquelles réfléchir : 

  • Quels secteur, quartier ou ville vous intéressent? 
  • Quel type de résidence vous intéresse (unifamiliale, copropriété, duplex)? 
  • Quelles sont les caractéristiques les plus importantes pour vous dans une propriété? 
  • Est-ce que des coûts sont à prévoir à court terme (aménagement paysager, rénovations)? 

En ce qui concerne vos recherches, vous pouvez les faire vous-même ou faire appel à un courtier immobilier capable de vous épauler.  

Bon à savoir sur la commission du courtier : elle est payée par le vendeur en fonction d’un pourcentage du montant pour lequel la propriété sera vendue. Il pourrait donc fixer le prix pour sa propriété en conséquence. 

6. Faites votre offre d’achat 

La promesse d’achat, ou l’offre d’achat, rassemble l’ensemble des renseignements nécessaires à la conclusion de l’entente de vente. S’il y a un courtier immobilier, il se chargera de la rédiger. Le document contractuel contiendra les informations suivantes : 

  • Le prix d’achat 
  • La date de transfert de la propriété 
  • Les biens inclus et/ou exclus dans la transaction 
  • Les conditions relatives à l’offre d’achat (inspection, etc.) 

Vous pourriez devoir ajuster votre offre après une contre-offre du vendeur, c’est-à-dire revoir vos conditions pour que les deux parties soient satisfaites. 

7. Obtenez votre prêt hypothécaire 

Enfin, voici les grandes étapes d’une demande de crédit hypothécaire. Votre conseiller vous expliquera plus en détail chacune de ces étapes et vous accompagnera tout au long de votre démarche d’achat d’une maison

À garder en tête : la demande de prêt hypothécaire diffère de la demande de préautorisation.  

C’est le moment de réfléchir à une offre de financement qui correspond à vos besoins. Parmi les éléments à considérer :  

  • Le type de taux d’intérêt de votre prêt : taux fixe ou taux variable  
  • Le terme de votre prêt : la période durant laquelle vous devrez rembourser votre prêt hypothécaire selon des conditions préalablement choisies  
  • L’amortissement : le grand total du nombre d’années pour rembourser votre prêt 

La demande de financement 
Ensuite, il faut rassembler les documents et les informations nécessaires pour procéder à la demande. Mieux vaut prendre son temps et tout avoir en main avant de se lancer

  • L’offre d’achat  
  • La confirmation d’emploi et de revenu  
  • La confirmation de la mise de fonds et des actifs 
  • L’évaluation de vos besoins d’assurance prêt

Cette étape peut prendre plusieurs jours. L’obtention de certains documents dépendent de plusieurs intervenants externes, comme votre employeur. Par la suite, il faudra : 

  • Confirmer la valeur de votre propriété 
  • Obtenir l’approbation du financement (certaines conditions peuvent s’appliquer) 
  • Procéder à l’enregistrement foncier : le transfert de propriété 

La signature de la documentation légale 
C’est en signant chez le notaire ou l’avocat que vous devenez officiellement propriétaire. N’hésitez pas à leur poser toutes vos questions, ils sont là pour vous accompagner. Les fonds octroyés par votre banque sont remis au vendeur pour payer la propriété.  

Continuité du dossier 
Vous pouvez compter sur votre conseiller afin d’assurer le suivi de votre dossier et répondre à vos besoins actuels et futurs, tels que : 

  • Des modifications administratives (ex. : fréquence et date des versements hypothécaires) 
  • Le renouvellement de votre financement 
  • Vous voilà mieux équipé pour vous lancer dans l’achat de votre première maison. Si d’autres questions subsistent ou se posent à vous, n’hésitez pas à en discuter avec votre conseiller. Rappelez-vous que la recherche de votre première propriété doit rester agréable. Pour ce qui est compliqué, il y a des experts. Pour vos questions, on est là.

Vous songez à acheter? Pour vos questions, on est là.

Prenez rendez-vous

¹La prime d’assurance pourra être ajoutée au montant global de votre prêt hypothécaire. Les frais d’analyse de dossier de même que les taxes applicables à la prime doivent être payés séparément.

²Pour être admissible au Régime d’accession à la propriété (RAP), l’habitation choisie devra être située au Canada, achetée ou construite avant le 1er octobre de l’année civile qui suit celle du retrait de votre REER et destinée à être le lieu principal de résidence, et ce, au plus tard un an après avoir été achetée ou construite. Vous et votre conjoint pourrez chacun retirer jusqu’à 35 000 $ de votre REER. Vous aurez 15 ans, à compter de la deuxième année civile qui suit le retrait de vos REER, pour en remettre les montants retirés. Votre remboursement annuel devra correspondre au 1/15 du total des sommes retirées. 

 

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

MCSagen est une marque de commerce de la compagnie d’assurance d’hypothèques Genworth Financial Canada

Catégories

Catégories

Image maison neuve

Se préparer à son premier achat

Vous rêvez de devenir propriétaire?
On est là pour vous guider

Consultez notre guide