Hypothèque : taux fixe ou taux variable, lequel choisir?

01 juin 2022 par Banque Nationale
Fixed or variable rate

Ça y est, vous êtes enfin à l’étape de demande de prêt hypothécaire pour votre première maison? (Toutes nos félicitations!) Ou le temps est venu de renouveler votre hypothèque? Quoi qu’il en soit, vous voici devant le dilemme : taux fixe ou taux variable? Plusieurs facteurs influenceront votre choix. Votre situation financière. Votre tolérance au risque. Et – plus globalement – le contexte économique. On vous explique donc la différence entre taux fixe et taux variable pour vous aider à choisir celui qui vous convient.

Image maison neuve

Se préparer à son premier achat

Vous rêvez de devenir propriétaire?
On est là pour vous guider

Consultez notre guide

Qu’est-ce qu’un taux fixe?

Si vous vous fiez à son petit nom, vous aurez compris qu’un taux fixe reste le même tout au long du terme de votre prêt hypothécaire. Votre terme, c’est la durée de votre contrat hypothécaire. Il peut varier de quelques mois à 10 ans.

Règle générale, les taux fixes sont plus élevés que les taux variables, mais ils peuvent représenter une bonne option si :

  • les taux d’intérêt sont particulièrement bas et vous voulez bloquer votre taux pour qu’il soit à l’abri de futures hausses
  • vous préférez avoir des versements mensuels stables et prévisibles pour votre budget, généralement avec le même ratio capital-intérêts, peu importe les aléas du marché

Qu’est-ce qu’un taux variable?

À l’inverse, un taux variable fluctue en fonction du taux préférentiel de votre institution financière. Et ce dernier varie principalement en fonction du taux directeur émis par la Banque du Canada. Pour refléter ces fluctuations, le taux d’une hypothèque à taux variable est ajusté chaque mois. Il s’avère un choix intéressant si :

  • vous voulez profiter d’un taux plus bas dès le départ et de potentielles baisses de taux au cours de votre terme
  • votre budget peut supporter une augmentation de vos versements mensuels ou une réduction du capital remboursé en cas de hausses de taux.

Taux variable plafonné

Un taux variable plafonné fluctue en fonction du marché, mais ne dépasse jamais un plafond établi. Cette option vous permet de profiter des baisses de taux, tout en vous protégeant en cas de hausses importantes. Notez qu’il y a généralement une prime supplémentaire à payer pour ce type de taux.

Versements fixes avec un taux variable

Certaines institutions financières offrent l’option de versements mensuels fixes avec un taux variable. Comment ça fonctionne? Si votre taux d’intérêt baisse, vous remboursez plus en capital et moins en intérêts, et vice versa si votre taux augmente. Quand les taux atteignent un certain pourcentage déterminé, votre institution financière vous contacte pour ajuster vos paiements hypothécaires.

Versements fixes + taux variable = le meilleur des deux mondes?

Pas nécessairement. Sachez que même si vos versements sont fixes, les fluctuations de taux auront un impact lors du renouvellement de votre prêt hypothécaire. Vous aurez peut-être à augmenter vos versements pour conserver la même période d'amortissement. Ou à refinancer votre hypothèque et prolonger votre amortissement pour maintenir des paiements plus bas.

Taux variable : souvent le plus avantageux

Selon de nombreux experts en économie, le taux variable est plus avantageux à long terme que le taux fixe dans la majorité des cas.

Cela dit, gardez en tête que le choix le plus avantageux pour vous dépend vraiment du contexte économique actuel, de votre situation financière et de votre tolérance au risque. Comme pour tout produit financier, chaque cas est unique.

Qu’est-ce qu’un taux mixte?

Un taux mixte, c’est la combinaison d’un taux fixe et d’un taux variable pour un même prêt hypothécaire. Le principe est simple : vous divisez le montant de votre hypothèque en tranches. Chacune de ces tranches possède ses propres caractéristiques : sa durée, son taux d’intérêt, etc. Comme ça, vous pouvez profiter des avantages du taux variable pour une partie de votre prêt, et sécuriser l’autre partie grâce à un taux fixe.

Qu’est-ce qui fait varier les taux hypothécaires?

Taux hypothécaires variables

Comme on le disait plutôt, les taux hypothécaires variables fluctuent selon le taux préférentiel de votre institution financière. Et celui-ci varie en fonction du taux directeur de la Banque du Canada. Autrement dit, si le taux directeur augmente, les taux hypothécaires variables augmentent aussi.

Le taux directeur est ajusté en fonction de l’économie et du taux d’inflation. Plus la Banque du Canada anticipe que l’inflation et l’économie seront vigoureuses dans les mois à venir, plus elle élève son taux directeur pour freiner la hausse.

Attention! Bien qu’étroitement lié au taux directeur, le taux préférentiel peut parfois fluctuer entre les périodes de changement du taux directeur. Par exemple, le taux préférentiel pourrait augmenter en prévision de futures hausses du taux directeur.

Taux hypothécaires fixes

Les taux hypothécaires fixes sont quant à eux influencés par les taux obligataires à long terme du gouvernement canadien. Par exemple, les taux hypothécaires fixes pour un terme de 5 ans varient en fonction des taux des obligations à 5 ans du Canada. Les taux des obligations fluctuent en fonction des marchés financiers qui, eux, sont influencés par les prévisions économiques et inflationnistes à long terme.

Que faire en cas de baisse de taux?

Si des taux particulièrement avantageux sont en vigueur ou si on prévoit une baisse de taux exceptionnelle, vous pourriez :

Mais attention, si votre prêt ne vient pas à échéance avant longtemps, sortez votre calculatrice :

  • le montant des pénalités pourrait dépasser l’économie réalisée grâce à un taux plus bas
  • votre renouvellement anticipé n’en vaudra peut-être pas la peine

Que faire en cas de hausse de taux?

Dès qu’on annonce une hausse de taux, vous vous demandez illico : quel est l’impact sur mes versements hypothécaires? On vous comprend. Une hausse peut avoir une certaine incidence (possiblement immédiate) sur vos versements si vous avez un taux variable ou un renouvellement de terme à venir.

Mais avant de prendre une décision drastique, voici quelques pistes de solutions en cas de hausse de taux :

  • Si vos mensualités représentent déjà une grosse partie de vos dépenses et que votre prêt est au maximum de votre capacité d’emprunt, évaluez où vous pourriez économiser pour optimiser votre budget.
  • Si vous êtes en mesure de le faire, augmentez votre épargne pour vous bâtir un coussin et être en mesure d’ajuster votre budget à de futures augmentations.
  • Songez à convertir votre taux variable en taux fixe. Comme ça, si une ou plusieurs hausses sont prévues, vous pourrez stabiliser votre taux et vos mensualités pour faciliter votre planification budgétaire.
  • Si vous souhaitez conserver un taux variable, optez pour un remboursement accéléré en un seul paiement ou en versements périodiques quand les taux sont bas. Ça vous permettrait d’ajuster dès maintenant votre budget à d’éventuelles hausses.
Picto inspiration

La hausse du taux directeur : êtes-vous informé?
Apprenez-en plus sur les impacts de la hausse du taux directeur sur vos finances.

Achat d’une première maison : outils de planification hypothécaire

Passons maintenant de la théorie à la pratique : évaluons concrètement votre tolérance à des versements mensuels qui fluctuent. Voici quelques outils de planification hypothécaire pour vous aider à prévoir les coûts d’achat d’une première maison et à dresser un budget annuel réaliste :

Conseil « paix d’esprit » : pendant vos recherches de propriété, vous pouvez protéger un taux hypothécaire avantageux contre d’éventuelles hausses grâce à la préautorisation hypothécaire pour une période déterminée. Celle-ci vous aidera également à simplifier votre processus d’achat en certifiant votre capacité d’emprunt, surtout au moment de faire une offre d’achat.

Comme pour tout produit financier qui fluctue selon les marchés, le choix entre taux fixe ou taux variable dépendra du contexte économique, de votre flexibilité budgétaire et surtout de votre tolérance au risque. Vous souhaitez évaluer votre situation personnelle en compagnie d’une experte ou d’un expert? Pour vos questions, on est là.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Vous aimeriez acheter?

Remplissez notre formulaire de contact pour discuter de votre projet et planifier un rendez-vous avec un conseiller. 

Catégories

Catégories

Image maison neuve

Se préparer à son premier achat

Vous rêvez de devenir propriétaire?
On est là pour vous guider

Consultez notre guide