Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
Cartes de crédit
Financement
Placements
International
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Comment profiter de la baisse des taux hypothécaires avant l’échéance de votre terme?

15 septembre 2020 par Banque Nationale
Conseils pour renouveler son hypothèque avant terme

Il ne vous reste que quelques mois avant l’échéance de votre terme hypothécaire, mais vous aimeriez bénéficier des taux d’intérêt avantageux en vigueur? Sachez qu’il est possible de renouveler votre hypothèque jusqu’à six mois avant l’échéance, et ce, sans pénalités. C’est ce qu’on appelle un renouvellement anticipé, ou le renouvellement avant terme.

« Cette option pourrait vous être particulièrement avantageuse dans un contexte où les taux d’intérêt ont diminué depuis le début de l’année », explique Jonathan Haziza, directeur principal, Solutions de financement. « Avec le renouvellement anticipé, vous bénéficiez du nouveau taux hypothécaire dès le versement suivant la signature du renouvellement. Ainsi, si le nouveau taux obtenu est inférieur à l’ancien, vos versements hypothécaires diminueront et votre coût d’emprunt également jusqu’à l’échéance de votre prêt hypothécaire. »

« Le renouvellement avant terme est une option qui gagne à être connue. Une bonne première étape est d’appeler l’un de nos experts en rétention hypothécaire, qui pourra évaluer votre situation et discuter avec vous des avantages. Au-delà du taux, il ne faut surtout pas oublier de choisir la meilleure solution de financement pour votre renouvellement », ajoute Jonathan Haziza.

Quelques éléments à considérer avant d’aller de l’avant

« Renégocier son hypothèque est un moment opportun pour revoir vos besoins actuels, vos objectifs financiers ainsi que vos projets à long terme. Prenons le calcul de renouvellement suivant : vous achetez une propriété avec une période d’amortissement de vingt-cinq ans et des termes de cinq ans. Cela signifie que vous aurez seulement quatre occasions de rediscuter de vos besoins avec un conseiller, soit lors de chacune des périodes de renouvellement hypothécaire. Pour vous accompagner dans cette démarche, mieux vaut faire appel à un expert en renouvellement hypothécaire », recommande Jonathan Haziza.

« Alors que vous passerez à travers différents cycles dans votre vie, il est particulièrement important de profiter des périodes entre les termes pour examiner les diverses avenues possibles. Profitez de ces périodes charnières pour évaluer les différentes options qui s’offrent à vous avant de renégocier votre prêt hypothécaire. »

Vous pouvez commencer votre réflexion en vous posant certaines questions, par exemple :

  • Comptez-vous déménager prochainement et vendre votre propriété actuelle?
  • Pensez-vous faire des rénovations qui nécessiteront du financement?
  • Pensez-vous acheter une résidence secondaire?
  • Vos objectifs financiers ont-ils changé?
  • Comment votre situation financière a-t-elle évolué au cours des dernières années?
  • Aimeriez-vous accélérer le remboursement de votre hypothèque?

« L’objectif est de voir si la stratégie que vous avez adoptée au départ est toujours pertinente, ou s’il vaut mieux la redéfinir et moduler une formule de remboursement en conséquence, indique l’expert. Par exemple, si vous êtes capable de payer un peu plus que votre paiement mensuel, vous pourriez décider d’opter pour le paiement bimensuel accéléré. Comme il y a 52 semaines par année, vous pourriez faire 26 paiements de 500 $ au lieu de 12 paiements de 1 000 $, ce qui équivaut à un mois de plus payé chaque année. Cette méthode réduit votre période d’amortissement et, du même coup, les intérêts à payer. »

« En somme, le renouvellement de l’hypothèque représente un moment clé pour vos finances personnelles. En plus de renégocier le meilleur taux immobilier, il faut avant tout définir vos besoins. De la sorte, vous saurez que la nouvelle solution hypothécaire choisie au moment du renouvellement répond à vos besoins et à vos préférences, actuels et futurs. »

Choisissez une solution en fonction de vos besoins

En discutant avec un conseiller, vous aurez la chance de découvrir les différentes options possibles au-delà des solutions plus connues telles que le prêt hypothécaire à taux fixe sur cinq ans ou à taux variable. Le prêt hypothécaire peut être modulé pour chaque client, en fonction des besoins de celui-ci. Par exemple, vous pourriez opter pour un taux fixe pour la moitié de votre prêt et pour un taux variable pour l’autre moitié afin de profiter des avantages des deux types de produits.

Peu importe l’état de l’économie, le choix d’un taux, fixe ou variable, devrait toujours être basé sur votre profil de risque. « Les taux variables suivent d’assez près les fluctuations du taux préférentiel, confirme Jonathan Haziza. Il est certain que le contexte économique peut influencer votre choix final. Le taux variable peut demeurer très intéressant si votre situation financière vous permet d’absorber une certaine variabilité. »

Envisagez la marge de crédit hypothécaire

Le renouvellement de votre hypothèque est aussi un bon moment pour vous demander si vous avez besoin d’une marge de crédit hypothécaire. « Vous pourriez utiliser le montant payé en capital sur votre propriété pour prendre une marge et financer un projet, comme des rénovations ou l’achat d’une résidence secondaire, renchérit Jonathan Haziza. Cela devrait faire partie de vos discussions avec le conseiller. »

Normalement, une marge de crédit hypothécaire fonctionne selon le principe de l’utilisateur-payeur : votre institution financière met à votre disposition un montant avec un taux d’intérêt comparable à celui de votre hypothèque. Lorsque vous en avez besoin, vous l’utilisez et c’est à ce moment-là que des intérêts commencent à être facturés.

« Vous pouvez aussi voir la marge comme une sécurité, comme un accès à des liquidités en cas de besoin », ajoute l’expert.

Pensez à la date d’échéance de votre hypothèque

Au-delà de la période de six mois avant l’échéance de votre hypothèque, des frais de pénalité pourraient s’appliquer en cas de renouvellement anticipé. « Dans ce cas-ci, il est important de comparer le montant de ces frais à l’économie d’intérêts que pourrait procurer le nouveau taux hypothécaire. En général, plus l’échéance de l’hypothèque est lointaine, plus le montant des frais sera élevé », explique Jonathan Haziza.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à contacter un expert en renouvellement hypothécaire de la Banque Nationale par téléphone pour discuter des options qui s’offrent à vous. Celui-ci sera en mesure de vous offrir tout l’accompagnement nécessaire et de vous aider à vous poser les bonnes questions afin de faire le choix le plus avantageux pour réaliser vos projets.

Parler à un expert

1 877 281 0144

 

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories