8 conseils pour refaire votre dossier de crédit

17 janvier 2022 par Banque Nationale
Jeune femme consultant son dossier de crédit pour évaluer comment elle peut rebâtir son crédit et améliorer sa cote.

Avoir un mauvais dossier de crédit, ça arrive. Dites-vous que personne n’est à l’abri d’une malchance ou d’une erreur de parcours qui affecte ses finances. La bonne nouvelle? Tout le monde peut rebâtir et améliorer son crédit. Voici nos conseils d’experts pour y arriver tout en gardant un train de vie confortable.

Dans le fond, pourquoi c’est important d’avoir un bon dossier de crédit?

Parce que votre dossier de crédit (et la cote de crédit qu’il contient) permet à un prêteur d’évaluer le risque d’un emprunt. C’est l’un des éléments importants qui déterminent si vous obtiendrez un prêt, et à quel taux d’intérêt. Pensez aux évaluations laissées sur Internet par des clients d’un service ou d’un commerce qui vous intéresse. Plus les commentaires sont bons, plus ça inspire confiance. 

Qu’est-ce qu’une bonne cote de crédit?

Votre cote de crédit (ou pointage de crédit) est un nombre situé entre 300 et 900 qui fluctue au fil du temps. Et c’est normal. Comme dans un bulletin scolaire : plus la note est élevée, mieux c’est. Dans un cas, elle indique aux parents si vous êtes sage ou tannant, et au prêteur, que le risque de vous confier un prêt ou un crédit est faible ou élevé. Règle générale :

  • Un pointage de 750 et plus est considéré comme très bon. 
  • Un pointage entre 680 et 749 est bon.
  • Un pointage situé entre 640 et 679 est moyen.
  • Un pointage de 639 et moins rend l’accès au crédit plus difficile. Les conditions pour obtenir un prêt risquent d’être plus sévères et moins avantageuses (taux plus élevé, endosseur requis, etc.).

Pour en savoir davantage, consultez notre article « Qu’est-ce qu’une cote de crédit? ».

8 bonnes pratiques pour améliorer son crédit

1. Payez à temps

Très important pour refaire votre crédit : effectuez toujours vos paiements à temps. Peu importe le montant que vous devez. Un paiement en retard a un effet négatif sur votre cote de crédit, que vous deviez 30 $ ou 1 000 $. Et quand vous accumulez des retards, c’est d’autant plus négatif.

Comment éviter les oublis et rebâtir votre crédit? Inscrivez des rappels dans votre agenda.

Encore mieux : planifiez des virements automatiques selon un montant fixe de votre choix et versé au moment que vous voulez.

Conseil pratique : c’est aussi possible de programmer des paiements préautorisés pour la totalité de votre solde. 

Notre conseil « ceinture de sécurité » : vous pourriez vous munir d’une protection contre les découverts, comme une marge de crédit qui serait rattachée au compte dans lequel passent vos paiements. Si un paiement passe et que les fonds sont indisponibles dans le premier compte, le deuxième viendra couvrir le premier. Notez que cette astuce est surtout utile pour éviter une mauvaise note à votre dossier de crédit si un imprévu survient.

À garder en tête : afin d'améliorer votre cote de crédit, vous devez payer l’entièreté de votre solde de carte de crédit avant la date d’échéance.

2. Vérifiez votre dossier de crédit régulièrement 

Demandez une copie de votre dossier de crédit une fois par année à Equifax et TransUnion. Pensez à effectuer votre requête pour les deux bureaux, puisque chacun d’entre eux peut détenir des informations différentes. Sachez que vous pouvez obtenir gratuitement votre dossier de crédit sur le site du gouvernement du Canada. Cela dit, des frais peuvent s’appliquer pour le consulter en ligne.

Consulter votre dossier de crédit permet de : 

  • suivre son évolution; 
  • s’assurer qu’il est en bon état;
  • confirmer qu’il ne contient pas d’erreurs ou d’incohérences.

Quelque chose ne tourne pas rond dans votre dossier? Demandez à le faire corriger. Le fait de demander votre dossier de crédit n’a pas d’impact sur votre cote.

Bon à savoir : les bureaux de crédit offrent des services (payants) pour être alerté en cas d’activités irrégulières. Certains outils et services peuvent également être offerts par votre institution bancaire, comme SÉCURIZONEMD. Cela peut aider à détecter rapidement un vol d’identité, par exemple. 

3. Évitez d’avoir un solde de crédit trop élevé  

Votre solde de carte de crédit ou de votre marge de crédit doit être relativement bas par rapport à votre limite. Comme le fonctionnement des cartes de crédit, c’est l’un des principes à connaître pour refaire son crédit.

Dans un monde idéal, mieux vaut que votre solde reste en dessous de 30 % du montant maximum accordé. Au-delà de 50 % du crédit autorisé, votre cote pourrait fléchir. Assurez-vous de ne pas dépasser la limite autorisée. 

Exemple : disons que votre limite de carte de crédit est de 2 000 $. L’idéal, c’est de rester en dessous de 600 $ d’utilisation. Dépasser 1 000 $ pourrait même avoir un impact négatif sur votre cote de crédit.

Conseil de pro : vous approchez souvent la limite autorisée de votre crédit? Demandez une augmentation de limite afin que votre solde utilisé s’en rapproche moins. En proportion, 500 $ de 2 000 $, c’est moins que 500 $ de 1 000 $. (Bon. Promis. On ne fait plus de maths pour le reste de l’article.)

4. Faites le ménage dans vos cartes de crédit

Un entretien régulier de votre portefeuille vous permet de réévaluer vos besoins et favorise une bonne utilisation de vos cartes de crédit. Il n'est pas mauvais d'avoir deux cartes de crédit, entre autres pour les urgences. Par contre, avoir plusieurs cartes demande d’être prudent afin d’éviter les oublis et les retards. Une mauvaise utilisation de plusieurs cartes de crédit peut avoir des répercussions négatives sur votre cote.

Le saviez-vous?

Votre cote de crédit peut également bénéficier de votre utilisation responsable de deux cartes.  

Truc d’expert : les cartes de crédit à faible taux d’intérêt sont une option intéressante si vous ne payez pas votre solde au complet tous les mois.

5. Évitez de faire de nombreuses demandes de crédit

On l’a vu au point précédent : trop de cartes, c’est comme pas assez. Cette notion s’applique également aux demandes. Limitez-les. Que ce soit pour :

Ce sont toutes des demandes avec impact, soit des demandes pour lesquelles les prêteurs vont vérifier votre dossier de crédit. Enchaîner ce type de requêtes peut donner l’impression que vous cherchez plusieurs sources de crédit supplémentaire et êtes moins fiable.

Les prêteurs aiment voir que vous savez gérer vos dettes et que vous avez la capacité de les rembourser. Trop de nouvelles demandes d’un coup, ça peut susciter des questions et faire sonner l’alarme. Autrement dit, ça pourrait nuire à votre crédit. 

Truc « magasinage de voiture » : c’est une bonne idée de magasiner auprès de plusieurs entreprises pour l’achat d’une voiture. Toutefois, mieux vaut attendre d’avoir fait votre choix avant d’autoriser la vérification de votre crédit. Trop de demandes rapprochées dans le temps = potentiel impact négatif sur votre dossier.

6. Consultez des experts

N’hésitez jamais à demander de l’aide à des spécialistes si vous avez des problèmes financiers, comme un mauvais dossier de crédit. Vous pourrez élaborer ensemble des stratégies afin de rembourser vos dettes et améliorer votre situation. Parfois, un seul élément ou mauvaise habitude peut nuire à votre crédit. Voici des solutions pour l’améliorer :

7. Réfléchissez bien avant d’endosser quelqu’un

Quand vous endossez la demande de crédit d’une personne, c’est un peu comme si vous lui prêtiez votre bonne cote et votre bon dossier. C’est un sérieux coup de pouce qui peut permettre à quelqu’un qui a un mauvais crédit (ou dont le dossier n’est pas bien établi) d’être approuvé pour un prêt. Par le fait même, vous devenez responsable de cette dette. 

En cas d’imprévus ou de paiements en retard ou non effectués, votre dossier sera entaché et vous devrez rembourser la dette.

8. Commencez tôt

Il arrive que l’enjeu ne soit pas de refaire votre crédit, mais plutôt de savoir comment le bâtir. Pour y arriver, il peut être bénéfique de se munir d’une carte de crédit dès l’âge de la majorité. En l’utilisant de façon responsable et en effectuant vos paiements à temps, vous commencerez à bâtir votre historique de crédit. 

Restez vigilant. Une carte de crédit n’es pas comme une carte de débit

Vous avez immigré au Canada? Les systèmes bancaires et les principes du crédit varient d’un pays à l’autre. En découvrant l’ABC du système bancaire canadien, vous apprendrez comment construire votre crédit. 

Arrivé au Canada depuis moins de 5 ans?

Découvrez notre offre privilège pour les nouveaux arrivants.

Quelles sont les options pour vivre confortablement malgré un mauvais crédit?

Il y a des options pour réaliser vos projets même si vous avez un mauvais crédit. Pendant que vous travaillez à bâtir (ou à rebâtir) votre dossier, c’est parfois possible d’avoir accès à du financement traditionnel. Tout dépend de l’état de votre dossier. Sinon, il y a d’autres solutions.

La deuxième ou troisième chance au crédit

La deuxième ou troisième chance au crédit : il s’agit d’une solution temporaire offerte par des prêteurs (souvent hors du circuit des grandes banques) pour accéder à du crédit (comme pour un prêt personnel, auto ou hypothécaire). 

Notez que les taux d’intérêt qui y sont associés sont souvent plus élevés. Cela dit, une fois que votre crédit s’améliore, vous pourriez rapatrier le tout dans une institution financière. En démontrant que vous êtes capable de tenir vos engagements, la deuxième chance au crédit peut vous aider à rebâtir votre dossier de crédit.

Certaines options de cartes de crédit 

Il existe aussi des cartes de crédit plus accessibles si vous avez un mauvais dossier de crédit. Les cartes avec garantie, par exemple, permettent de faire des achats en ligne et contribuent à reconstruire votre dossier lorsqu’elles sont bien utilisées. 

Comment ça fonctionne? Certains émetteurs de cartes de crédit vont accepter de prendre un montant en garantie qui équivaut (ou qui est supérieur) au crédit qu’ils vous accordent. 

Exemple : en échange d’une carte de crédit avec une limite autorisée de 500 $, vous devriez donc verser en garantie au moins 500 $. Ce montant sera « gelé », le temps que votre dossier s’améliore. 

 

Il n’y a pas de délai gravé dans le marbre pour refaire son crédit. Un an, deux ans, trois ans ou plus? Tout cela dépend de votre situation. Prenons l’exemple des rénovations : plus c’est mal en point, plus c’est long à réparer. Cela dit, il n’est jamais trop tard pour adopter de bonnes habitudes. Dites-vous que tous vos efforts vont finir par se révéler payants et que pour y arriver, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide. Pour vos questions, on est là.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags :

Catégories

Catégories