Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
Cartes de crédit
Financement
Placements
International
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Carte de débit et carte de crédit, quelles différences?

11 février 2021 par Banque Nationale
carte de débit vs carte de crédit

Que vous soyez un nouvel arrivant au Canada ou un étudiant qui veut bâtir son dossier de crédit, il est important de bien connaître les différences entre la carte de débit et la carte de crédit, deux incontournables du système bancaire canadien. Voici un tour d’horizon avec une experte. 

« Les cartes de débit et les cartes de crédit sont toutes deux des cartes bancaires qui sont en fait des solutions de paiement, même si chacune d’entre elles a ses propres particularités », affirme d’emblée Pascale Arès, directrice de produit, solutions de cartes et de paiement à la Banque Nationale. 

Les cartes de débit et de crédit s’accompagnent d’avantages et de limites distinctes. Voici les principales différences entre la carte de débit et celle de crédit.

1. La carte de débit, en bref

La carte de débit est un outil de paiement qui vous permet de régler vos transactions et vos achats en utilisant directement l’argent qui se trouve dans votre compte bancaire. 

Comment fonctionne la carte de débit? 

Lorsque vous désirez avoir facilement accès à votre argent, la carte de débit est un outil de paiement pratique et sécuritaire. « Il est rare que l’on fasse un achat de 500 $ en argent comptant. La plupart des gens ne sont pas à l’aise à l’idée d’avoir une somme aussi importante dans leur poche », explique Pascale Arès. Par contre, si vous n’avez pas suffisamment d’argent dans votre compte pour faire votre achat, la transaction sera refusée. 

La plupart des institutions bancaires, comme la Banque Nationale, offrent des cartes de débit avec le paiement sans contact et le paiement mobile. « Point important, il y a souvent un montant maximum pour les transactions sans contact. »

Évidemment, la carte de débit ne sert pas qu’à effectuer des transactions. « La carte de débit vous permet, entre autres, de retirer et de déposer de l’argent comptant, en plus de consulter votre solde ou de payer une facture au guichet automatique. Elle est aussi l’une des portes d’entrée pour les services bancaires en ligne. »

Comment obtenir une carte de débit? 

« La marche à suivre est fort simple. Vous n’avez qu’à ouvrir un compte auprès d’une institution bancaire et on vous remettra une carte de débit, parfois appelée carte de guichet. Des vérifications d’identité font souvent partie de l’ouverture d’un compte, mais il n’y a pas d’enquête de crédit effectuée pour l’ouverture d’un compte épargne ou d’un compte-chèques. » 

Quelle est la limite de dépenses sur une carte de débit? 

La limite quotidienne d’achats ou de dépenses peut varier d’une institution bancaire à une autre. Dans certains cas, il est possible de demander une augmentation temporaire de cette limite pour un achat important, comme une voiture, par exemple. 

2. La carte de crédit, en bref

La carte de crédit est aussi un outil de paiement qui vous permet de faire des transactions. Mais elle vous donne accès à du crédit que vous devriez rembourser lorsque vous recevez votre relevé de compte mensuel. « Il est préférable de ne pas voir la carte de crédit comme un plan de financement, mais bien comme un moyen de paiement. Son accès rapide à des fonds s’accompagne de taux d’intérêt généralement plus élevés qu’un prêt personnel. Il est préférable de rembourser son solde le plus rapidement possible », prévient Pascale Arès.  

« Souvent, les cartes sont classées par les institutions financières en catégories. Vous pouvez donc retrouver plus d’une carte dans une catégorie. Les principales catégories incluent les cartes sans frais, les cartes voyage (récompenses), les cartes remises en argent et les cartes à intérêts réduits. » 

Certaines cartes viennent également avec des frais annuels à débourser chaque année. Il est donc conseillé de bien se renseigner sur ces frais avant de choisir une carte de crédit

Comment fonctionne la carte de crédit? 

La carte de crédit vous donne droit à un montant prédéterminé de crédit que vous pouvez utiliser pour faire des achats. Ce montant correspond à votre limite de crédit. Même s’il est conseillé de payer la totalité de votre solde tous les mois, il est possible de rembourser seulement le montant minimum dû. Le cas échéant, des frais d’intérêts s’ajouteront au montant total de vos achats, et ce, chaque mois. 

Qui décide de la limite de crédit d’une carte de crédit? 

Celle-ci est fixée en fonction de différents facteurs reliés au dossier de crédit du client. « Cette limite est appelée à augmenter avec le temps, si vous bâtissez un bon dossier de crédit. Après un certain temps, vous pourriez faire une demande pour augmenter votre limite de crédit, ou même la diminuer si vous jugez que vous n’avez pas besoin d’une limite aussi élevée que celle que vous détenez en ce moment », indique Pascale Arès. 

Généralement, la limite minimale octroyée pour une première carte de crédit tourne autour de 500 $. « Même avec ce petit montant, vous pouvez bâtir votre dossier de crédit. Faites des achats et remboursez le solde de votre carte rapidement. Votre institution financière verra que vous utilisez votre carte de manière responsable et vous pourrez demander une augmentation de votre limite de crédit après un certain temps. » 

Restez à l'affut

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir les dernières analyses et tendances des marchés.

3. Quels sont les avantages de chacune des cartes?  

La carte de débit 

« Avec votre carte de débit, vous pourrez accéder à tous les guichets InteracMD partout dans le monde. Il peut y avoir des frais associés à ce type de transaction, il est donc recommandé de vérifier auprès de votre institution bancaire quels sont les frais associés à une transaction à l’étranger avant de partir en voyage », poursuit Pascale Arès. 

Il n’y a pas de frais de gestion ni d’intérêts liés à l’utilisation d’une carte de débit. Il existe toutefois des frais de transactions effectuées au compte d’un client qui n’a pas de forfait ou de programme. Vous pouvez débourser un montant fixe mensuel pour un forfait de transactions que vous aurez choisi au préalable pour réduire vos coûts. Si vous dépassez le nombre de transactions compris dans votre forfait, des frais supplémentaires pourraient s’appliquer. 

La carte de crédit

Côté accessibilité, les cartes de crédit vous permettent de faire des transactions en ligne, notamment avec l’enregistrement de votre carte chez vos marchands favoris, ou même par téléphone. Elles sont aussi acceptées généralement partout dans le monde. Comme pour la carte de débit, il peut y avoir des frais reliés aux transactions à l’étranger. Vaut mieux se renseigner sur ce point avant d’utiliser sa carte à l’extérieur du pays.

Vous bénéficiez d’une importante protection antifraude avec votre carte de crédit. Vous ne serez pas tenu responsable des achats non autorisés effectués avec votre carte dans le cas d’une transaction frauduleuse. De plus, lorsque vous payez avec votre carte de crédit, vous avez des recours supplémentaires pour récupérer votre argent dans les cas où le bien ou service reçu ne correspond pas à celui pour lequel vous avez payé.

Plusieurs cartes de crédit offrent des avantages, par exemple, des programmes de récompenses ou des remises en argent. Certaines offrent également diverses assurances voyage ou contre le vol ou le bris d’un bien acheté avec votre carte de crédit. 

« L’assurance peut prolonger la garantie du fabricant. Par exemple, si vous achetez un grille-pain avec votre carte de crédit et que l’appareil est couvert par une garantie d’un an. Vous pourriez prolonger cette garantie seulement en réglant la transaction avec votre carte de crédit. Il y a toutefois certaines exceptions, comme les téléphones intelligents, qui ne sont pas couverts par ce type d’assurances. Toutefois, certaines cartes offrent une assurance spécifique aux téléphones intelligents. Nous vous invitons à valider votre couverture d’assurance avant d’effectuer d’importants achats. » 

Puis, la carte de crédit est une bonne façon de bâtir votre dossier de crédit. Si vous êtes un nouvel arrivant, vous pourriez commencer par ouvrir un compte-chèques pour ensuite demander une carte de crédit.

4. Quelles sont les limites de chaque carte? 

La carte de débit 

La carte de débit a également ses limites. À une époque où l’on fait de plus en plus d’achats en ligne, la carte de débit est plus rarement acceptée pour les transactions sur le Web. 

Si vous êtes un nouvel arrivant qui désire bâtir son dossier de crédit au Canada, l’utilisation de votre carte de débit n’a aucune influence sur votre cote de crédit. « Si vous avez de grands projets comme l’achat d’une maison ou d’une voiture, les institutions financières ne vous accorderont pas de financement en fonction de votre utilisation de votre carte de débit. » 

La carte de crédit 

Les taux d’intérêt associés aux cartes de crédit sont généralement assez élevés. « C’est un outil de paiement qui demande une certaine rigueur. Il faut rembourser rapidement votre solde, ou du moins, régler le paiement minimum dû chaque mois. » Il est important de bien comprendre le fonctionnement d’une carte de crédit et de voir comment les intérêts sont calculés sur celle-ci. 

5. Comment choisir la bonne carte de crédit?

« Cela dépend vraiment de vos besoins et de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Êtes-vous aux études, avez-vous des enfants ou possédez-vous une entreprise? Les conseillers de votre institution financière peuvent vous aider à comprendre les différentes cartes de crédit et vous accompagner dans le choix de la meilleure option pour vous », conclut Pascale Arès. 

Envie de découvrir nos cartes? Pour vos questions, on est là.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags :

Catégories

Catégories