Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
Cartes de crédit
Financement
Placements
International
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Connaissez-vous le fonctionnement de votre carte de crédit?

06 mai 2020 par Banque Nationale
Comment fonctionne une carte de crédit ?

Savez-vous vraiment comment fonctionne votre carte de crédit? Calcul des intérêts, paiement minimum mensuel dû, avance de fonds, cote de crédit, programme d’assurance achats : notre experte répond aux questions les plus fréquentes sur le fonctionnement de votre solution de paiement qu’est la carte de crédit. 

1. Comment fonctionnent les intérêts sur une carte de crédit?

« À la suite de l’émission de votre relevé mensuel, vous bénéficiez d’un délai de 21 jours (délai de grâce) pour rembourser votre carte de crédit, explique Pascale Arès, directrice de produits, cartes de crédit à la Banque Nationale. Si vous payez la totalité du montant dû avant la date d’échéance inscrite sur votre relevé mensuel, vous ne paierez aucun intérêt sur vos achats. Sinon, des intérêts seront calculés et portés à votre compte. »

Voici comment se fait le calcul des intérêts et ce que vous devez savoir :

·       Le taux de la carte est annuel

Chaque carte possède un taux d’intérêt annuel, il s’agit donc d’un taux d’intérêt calculé sur une période de 12 mois. Par exemple, pour un taux annuel de 20,99 %, divisé par 365 jours, on obtient un taux quotidien de 0,0575 %. Vous pouvez ensuite multiplier le montant de votre achat par ce taux quotidien et par le nombre de jours depuis la date d’achat indiquée sur votre relevé mensuel.

Par exemple, vous achetez un pantalon à 100 $. Une fois votre relevé reçu, vous ne remboursez que le paiement minimum mensuel dû. Avec un taux annuel de 20,99 %, donc un taux quotidien de 0,0575 %, vous paierez environ 0,06 $ par jour en intérêt, sur le montant total. Pour une période 30 jours, les intérêts accumulés totaliseront 1,73 $.

·       Les intérêts sont calculés sur le montant total de vos achats

Une majorité de gens ne savent pas que si le montant dû n’est pas payé au complet, les intérêts vont être calculés sur le montant total de vos achats, et non sur ce qu’il vous reste à payer. Ce calcul est effectué en fonction de chacune des dates à laquelle les transactions ont été inscrites à votre relevé.

« Vous faites un achat de 30 $ le 1er mai, puis un autre de 70 $ le 10 mai. Vous ne remboursez que 25 $ sur un total d’achats de 100 $? Les intérêts seront calculés sur les 100 $, et ce, à partir de la date à laquelle chacun des achats a été inscrit sur votre relevé. Pour un taux annuel de 20,99 %, ce serait un taux quotidien de 0,0575 % à compter du  1er mai sur 30 $ et ensuite, ce même taux serait applicable à compter du 10 mai sur 70 $. Il est à noter que les intérêts sont calculés seulement sur vos achats. Il n’y a pas d’intérêts facturés sur les intérêts. »

Astuce : Pour connaître les intérêts à payer sur un montant selon vos paiements, vous pouvez utiliser la calculatrice de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC).

·       Les intérêts s’appliquent sur les avances de fonds dès le retrait

L’avance de fonds est l’argent comptant que vous retirez à partir de votre compte de carte de crédit ou encore les opérations effectuées qui peuvent être directement converties en argent comptant (ex : chèques, transferts bancaires, transactions de loteries, etc.). L’intérêt commence à s’accumuler dès que ce type de transaction est effectué. Contrairement aux achats, vous n’aurez pas de période de grâce pour faire votre remboursement. Lisez votre convention de carte de crédit attentivement, le taux d’intérêt est généralement plus élevé pour les avances de fonds que pour les achats. Les clients de la Banque Nationale peuvent facilement trouver cette information sur leur relevé mensuel.

Astuce : Pour réduire vos frais d’intérêt, considérez une carte avec un taux d’intérêt réduit. « Pour vous donner une idée, la carte Syncro de la Banque Nationale offre un taux annuel qui peut être aussi bas que 8,9 % sur les achats, et 12,9 % sur les avances de fonds. Cela peut être une option intéressante pour les consommateurs qui ne remboursent pas leur solde au complet chaque mois. »

2. Comment le calcul du paiement mensuel minimum dû se fait-il?

Il peut arriver que vous ne soyez pas en mesure de payer le solde complet de votre carte de crédit tous les mois. C’est pourquoi les institutions financières, conformément à ce qui est prévu à la Loi sur la protection du consommateur, exigent toujours un paiement minimum dû.

Selon la Loi sur la protection du consommateur au Québec, pour tous les consommateurs qui ont adhéré à une nouvelle carte de crédit après le 1er août 2019, ce paiement doit correspondre à 5 % de la valeur totale de leur solde (achats, intérêts, frais, etc.) ou à 10 $ minimum, selon le montant le plus élevé des deux. Pour les clients qui ont obtenu leur carte avant cette date, l’augmentation du paiement minimum se fera de façon graduelle selon les termes de l’émetteur de leur carte de crédit. Pour les résidents canadiens, excluant la province du Québec, le paiement minimum dû varie d’une institution financière à une autre, mais il tourne généralement autour de 3 %. Cette information est disponible dans la convention de la carte, pour les clients de la Banque Nationale, elle figure également sur le relevé mensuel.

3. Une carte de crédit est-elle indispensable pour se bâtir une cote de crédit?

Non, une carte de crédit n’est pas indispensable. Toutefois, il s’agit certainement d’un excellent point de départ pour bâtir son dossier de crédit et une bonne cote de crédit.  La cote de crédit est le pointage issu des renseignements qui figurent dans votre dossier de crédit, qui comprend tous vos antécédents en matière de crédit.

La carte de crédit vous permet de commencer par une limite plus modeste, par exemple 500 $. C’est un bon moyen pour tester vos habitudes de remboursement, comme payer à temps et régler votre solde au complet.

4. Comment l’assurance achats d’une carte de crédit fonctionne-t-elle?

L’un des avantages d’effectuer des transactions avec une carte de crédit est l’assurance achats, offerte d’ailleurs avec toutes les cartes de crédit MasterCard de la Banque Nationale. Cette assurance protège vos achats de la perte et du vol de ces derniers ou de dommages qu’ils pourraient subir. Elle permet également, dans certains cas, de prolonger de deux à trois fois la durée la garantie du fabricant. À condition, évidemment, d’avoir fait ces achats avec votre carte de crédit.

« Comme chaque carte est unique, il faut lire la politique d’assurance reliée à celle-ci. » Pour les clients de la Banque Nationale, cette information est disponible sur la page Web d’information de votre carte de crédit.

5. Comment choisir une carte de crédit?

La réponse la plus simple? En fonction de vos besoins. Les programmes de récompenses offerts sont très diversifiés : rabais sur des voyages, remises en argent, cartes-cadeaux dans différents commerces, etc. Soyez également attentifs quant aux taux d’intérêt, aux couvertures d’assurances offertes et aux autres frais reliés à la carte, comme les frais annuels et accessoires.

Vous pouvez faire une présélection en fonction de vos besoins et votre style de vie. Puis analysez les frais annuels et les taux d’intérêt associés aux offres qui vous intéressent. Votre volume de transactions annuelles pourrait aussi vous aider à trouver l’option la plus avantageuse pour vous.

La carte de crédit est un outil de paiement pratique, à condition de bien l’utiliser et d’en tirer tous les avantages :

  • elle s’avère un outil efficace pour gérer vos ressources financières, vos factures et vos transactions courtes;
  • elle permet de faire des achats sans contact, notamment à l’aide des portefeuilles électroniques (e-wallets);
  • elle permet de faire des transactions sécuritaires en ligne;
  • elle contribue à bâtir votre dossier de crédit;
  • elle offre certaines garanties et protections en matière de consommation, comme l’assurance voyage ou le prolongement de garanties offertes par les fabricants;
  • enfin, elle est pratique pour les voyageurs, puisqu’elle est acceptée comme moyen de paiement presque partout dans le monde.

« C’est une solution de paiement sécuritaire. Et j’insiste ici sur solution de paiement; il ne faut pas considérer votre carte de crédit comme une source de financement », conclut Pascale Arès.

Analysez nos offres de carte de crédit pour trouver celle qui correspond le mieux à vos besoins.

Pour augmenter la limite de votre carte de crédit, voici la marche à suivre.

Pour vos besoins en financement, il existe plusieurs options en fonction de votre situation et de vos projets.

Découvrez d’autres astuces et conseils pour mieux gérer vos finances personnelles en vous inscrivant à l’infolettre Banque Nationale.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags :

Catégories

Catégories