Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

6 façons d’utiliser sa carte de crédit intelligemment

22 janvier 2015 par Banque Nationale
6 façons d’utiliser sa carte de crédit intelligemment

La carte de crédit est parfois signe d’endettement et peut évoquer certaines insécurités, surtout si l’on ne sait pas comment l’utiliser. Mais si l’on s’en sert intelligemment, elle peut certainement apporter plusieurs avantages à l’utilisateur prudent.

Contenu

 

1. Avoir accès à un crédit de dépannage si l’on n’a pas de marge de crédit

 

Une marge de crédit peut servir de fonds d’urgence. Cependant, cette forme de crédit n’est pas offerte à tout le monde. Si vous n’y avez pas accès, la carte de crédit peut vous dépanner. Mais attention : le taux d’intérêt exigé sur le solde impayé d’une carte de crédit est plus élevé que celui d’une marge de crédit.

 

2. Faire des achats et réservations sur Internet

 

Sans carte de crédit, il est essentiellement impossible de réserver un billet d’avion en ligne ou de faire des achats sur Internet. Même s’il est possible de payer à l’aide de plateformes comme PayPal en y liant son compte bancaire, ce mode de paiement n’est pas accepté partout. De plus, l’absence d’une carte inscrite à votre compte impose des limites à vos transactions.

 

3. Profiter des programmes de fidélisation

 

Si votre carte de crédit vous donne accès à des points bonis, des rabais de voyage et autres avantages, son utilisation peut être avantageuse. Il faut cependant l’utiliser suffisamment avant d’en profiter. Il convient également d’éviter de traîner un solde impayé, parce que le montant des intérêts pourrait rapidement annuler les avantages liés à la carte. Un truc pour profiter de sa carte sans s’endetter : déposer un montant sur votre carte, puis utilisez-la pour toutes vos dépenses. Ainsi, vous profiterez des avantages, sans vous endetter inutilement.

 

4. Regrouper ses achats et ne faire qu’un seul paiement

 

Gérer ses finances peut rapidement devenir compliqué. La carte de crédit peut simplifier cette tâche. En effet, en payant tous vos achats avec votre carte de crédit, par prélèvement automatique, par exemple, vous n’avez qu’un seul paiement à faire, une fois par mois.

 

5. Mieux contrôler ses dépenses

 

Effectuer un suivi régulier de ses dépenses est la seule façon de bien les contrôler. Malheureusement, il est facile d’oublier des dépenses. En utilisant sa carte de crédit pour effectuer tous ses achats, le relevé mensuel devient un outil précieux pour comprendre où va votre argent. De plus, les relevés indiquent souvent le type de dépenses inscrites, ce qui permet de calculer plus facilement le total de vos dépenses selon leur nature.

 

6. Se constituer un dossier de crédit lorsqu’on commence dans la vie

 

Au moment de vous prêter de l’argent, les institutions financières et autres prêteurs consultent votre dossier de crédit pour évaluer votre capacité à rembourser. Elles se fient alors à votre cote de crédit. Meilleure est votre cote, plus facile il vous sera d’emprunter, et ce, à meilleur coût. Lorsqu’on commence dans la vie, on n’a aucun dossier de crédit ni cote de crédit. Pour s’en créer un et démontrer sa fiabilité, la carte de crédit est un excellent moyen. Si vous avez une carte de crédit et que vous vous en servez de façon responsable, vous aurez mis les bases d’une bonne cote de crédit.

 

Quelques mises en garde

 

Il y a de bonnes façons de se servir d’une carte de crédit et il y en a de mauvaises. Par exemple, souligne Samya Namir, conseillère, Service transactionnel et Petites entreprises de la succursale Banque Nationale située à l’angle Saint-Hubert et Beaubien, à Montréal : « Il ne faut jamais payer une carte à l’aide d’une autre. Parfois, il est préférable de contracter un prêt au lieu d’utiliser sa carte de crédit. Et si vous avez de la difficulté à gérer vos dépenses compulsives, laissez votre carte de crédit à la maison. »

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories