Épargne et budget : voici des conseils pour vous aider à réaliser vos projets

14 janvier 2021 par Banque Nationale
Planifier un budget pour mieux épargner

Quel que soit le projet que vous ayez en tête, l’épargne est souvent la première étape pour le réaliser. Il peut s’agir de mettre de l’argent de côté pour s’offrir des vacances, une voiture, une première propriété ou préparer sa retraite. Pour certains, mettre de l’argent de côté peut sembler difficile. Voici les trucs et les conseils d’un expert pour vous aider à adapter votre budget épargne pour transformer vos projets en réalité. 

« Si vous avez de la difficulté à épargner, sachez qu’il est possible d’améliorer votre situation en utilisant les bons outils et en développant les bons réflexes », affirme d’emblée Steve Mc Cready, planificateur financier à la Banque Nationale. 

Étape 1 : Faites un budget

Pour savoir combien on peut épargner, il faut d’abord connaître ses revenus et ses dépenses. Il sera ensuite possible de déterminer les postes budgétaires où des réductions potentielles sont envisageables. Pour connaître toutes ces variables, il n’y a pas plusieurs façons de faire. Il faut avant tout faire un budget, un incontournable et la première étape vers de meilleures habitudes financières.

Sachez qu’un budget peut être personnel, de couple ou familial. Vous pouvez y inclure les revenus et dépenses de votre conjoint ou de toute la famille afin d’avoir un portrait plus global de votre situation. 

Pourquoi un budget est important? Avec ce portrait en main, vous pourrez alors réaliser des prévisions sur l’année qui vous fourniront un portrait global de votre situation financière et aideront à fixer des objectifs d’épargne. Par la suite, effectuez des prévisions à chaque début de mois pour vous assurer que votre plan initial tient la route, ainsi qu’un bilan de fin de mois pour valider le tout. Bien sûr, il vous faudra noter toutes vos dépenses. Mais tout cela vous aidera à faire de bons coups financiers dans le futur. 

N’hésitez pas à fouiller sur le Web, vous y trouverez une foule d’outils en ligne qui vous aideront à faire votre budget ou à épargner pour réaliser vos projets

Étape 2 : Déterminez votre capacité d’épargne

Une fois que vous aurez réalisé votre budget, vous allez trouver votre capacité à épargner, c’est-à-dire le pourcentage de vos revenus qui n’a pas à servir à payer vos dépenses obligatoires mensuelles et annuelles, et que vous pouvez allouer à votre épargne. 

« Que vous épargniez 25 $ par semaine ou par mois, c’est déjà un bon début. Le montant a peu d’importance. Vous l’augmenterez quand vous pourrez. L’important est de commencer le plus tôt possible, de développer les bons réflexes et de prendre l’habitude. » 

Lorsqu’il s’agit d’épargne, il n’y a pas de pourcentage précis à viser. Certains recommandent de mettre 10 % de son salaire de côté, d’autres 20 %. L’important, c’est plutôt de définir un montant qui est réaliste selon votre budget et vos objectifs. Même s’il ne s’agit que de quelques dizaines de dollars à la fois, c’est un bon début pour commencer à accumuler un petit montant… qui deviendra plus gros avec le temps. L’important, c’est d’épargner. Il n’est jamais trop tard pour commencer

Étape 3 : Définissez vos objectifs 

Idéalement, votre premier objectif à court terme devrait être le fonds d’urgence. En effet, l’épargne est également un incontournable pour se constituer un fonds d’urgence, c’est-à-dire un coussin de sécurité, équivalant à entre 3 et 6 mois de dépenses, et qui vous permettra de payer vos dépenses, même en cas d’invalidité, de perte d’emploi, etc. 

Si vous avez réussi à dégager des sommes que vous pourriez épargner, il est conseillé de définir vos projets et de vous fixer des objectifs à différents termes. « Épargner est toujours plus motivant quand on a des buts précis. À court terme, d’ici un an ou deux, vous pourriez mettre de l’argent de côté pour un voyage ou pour refaire votre mobilier. À long terme, vous pourriez amasser une mise de fonds ou planifier votre retraite. » 

Avec un plan d’épargne bien rodé, vous verrez qu’il est possible de contribuer à vos objectifs à court terme et à long terme en même temps.

Étape 4 : Faites un plan d’épargne

Ensuite, il est conseillé de faire un plan d’épargne pour atteindre vos objectifs. « Votre plan d’épargne doit répondre aux deux questions suivantes : quel montant je veux amasser et dans combien de temps je veux y arriver? Vous désirez amasser 5 000 $ sur deux ans? Vous devrez mettre de côté environ 209 $ chaque mois. »  

« Une fois que vous aurez amassé l’argent pour votre voiture, par exemple, n’arrêtez pas d’épargner pour autant. Continuez vos bonnes habitudes. Vous aurez de l’argent de côté pour la prochaine, dans 8 ou 10 ans. » 

Étape 5 : Choisir le bon compte

Entre le CELI, le REER ou le compte épargne, il est parfois difficile de s’y retrouver. C’est pourquoi l’expert recommande d’aller rencontrer un conseiller. « Ce dernier pourra vous expliquer les différents types de placements et vous suggérer celui qui est le plus approprié pour votre type de projet. » Pour l’épargne systématique ou pour constituer votre fonds d’urgence, par exemple, un compte épargne à intérêt élevé pourrait être pratique. Pour faire croître votre argent à l’abri de l’impôt et pour profiter d’autres avantages fiscaux, vous pourriez considérer d’ouvrir un régime ou un compte enregistré auprès du gouvernement, comme le REER ou le CELI.

 

Nos conseils pour les petits budgets

Hiérarchisez vos dettes 

Si vous avez des dettes, devriez-vous les payer en premier, avant d’épargner? « Dans la vie, il y a de bonnes et de mauvaises dettes. L’hypothèque est une bonne dette, parce que les taux d’intérêt sont bas et que vous avez un actif en retour : votre propriété. De l’autre côté, la carte de crédit avec un taux d’intérêt élevé est une mauvaise dette. Dans un monde idéal, vous devriez rembourser vos mauvaises dettes avant d’épargner. »

Décelez vos opportunités d’épargne

C’est l’objectif de votre budget, soit de faire un bilan de votre situation financière pour parvenir à dégager une somme que vous pourrez épargner. « Après avoir fait votre budget, il se peut aussi que vous soyez en situation de déficit. Donc que vos dépenses soient plus grandes que votre revenu. Si c’est le cas, vous devriez examiner toutes vos dépenses et voir où vous pourriez épargner. Café du commerce tous les matins, forfaits de téléphone mobile trop élevé, etc. Dans un cas comme celui-ci, votre objectif est d’équilibrer votre revenu et vos dépenses. Une fois que vous n’êtes plus en situation de déficit, vous pourrez alors déterminer quel est le plus grand montant possible que vous pouvez allouer à l’épargne. »

Payez-vous en premier en adoptant l’épargne systématique

Prenez l’habitude de vous payer en premier, à chacune des paies que vous recevez. Qu’est-ce que ça veut dire se payer en premier? « Dès que vous avez une entrée de fonds, allouez-vous un pourcentage du montant et transformez-le en épargne. Au même titre que vous payez l’électricité, le loyer, l’hypothèque et le téléphone, vous devriez vous payer également », ajoute Steve Mc Cready.

L’épargne systématique, c’est une façon simple et facile de mettre de l’argent de côté. C’est la meilleure façon de faire des économies même avec un petit budget. Par exemple, vous pourriez planifier des transferts automatiques deux fois par mois, au moment où vous recevez votre paie. « L’avantage principal, c’est la paix d’esprit, tout est programmé. Si vous faites tout manuellement, vous risquez de sauter des semaines ou des mois. » 

Avec le temps, vous allez oublier la somme qui est prélevée de votre compte. Peu à peu, vous apprendrez à vous passer de cette somme, puisqu’elle sera prélevée avant même que vous n’ayez le temps de l’utiliser. C’est à vous de décider où l’argent sera déposé, soit dans un compte d’épargne, un CELI ou un REER.

Allez rencontrer un conseiller

Il n’y a pas de petit revenu ou de petit projet. « Il y a des gens qui font de petits salaires et qui réussissent à mettre d’importants montants de côté. C’est souvent une question de réflexes et d’habitudes. » 

En terminant, gardez en tête qu’épargner ne veut pas dire de se priver. « Épargner n’est pas sexy, j’en conviens. Cela ne procure pas de plaisir immédiat. Mais le jour où vous allez réaliser votre projet avec votre épargne, plutôt qu’avec votre carte de crédit, vous allez éprouver une grande satisfaction. Épargner, c’est préparer son futur », conclut Steve Mc Cready.  

Des questions? Rencontrez un conseiller pour en discuter dès maintenant. 

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags :

Besoin d'être guidé?

Rencontrez un conseiller qui vous aidera à réaliser vos objectifs d’épargne.
 

Prendre rendez-vous

Catégories

Catégories