Financement pour rénovations de la maison : quelles sont les options?

03 juin 2021 par Banque Nationale
Une main qui tient une perceuse électrique.

Vous avez un projet de rénovations pour votre maison ou vous êtes sur le point d’acheter une propriété qui a besoin de travaux? Vous vous demandez comment les financer? Voici plusieurs options et conseils pour trouver la meilleure solution selon votre situation et vos besoins. 

Image maison neuve

Si je veux devenir proprio, par où je commence?

Pour vos questions, on est là.
Même à distance.

En savoir plus

Utilisez vos liquidités ou votre épargne pour vos rénovations

Lorsque vous aurez fait votre budget rénovations, la première chose à faire sera d’analyser vos liquidités et votre épargne. Vous découvrirez peut-être que vous avez déjà la somme suffisante pour effectuer vos travaux.

Vous pourriez également inclure à votre budget global un montant d’épargne systématique pour des rénovations futures. En vous fixant des objectifs précis, vous pourriez ainsi accumuler le capital nécessaire pour accomplir vos travaux dans un an, par exemple.

L’avantage :

  • Vous n’avez pas besoin d’emprunter ni d’utiliser votre crédit.

À considérer :

  • Gardez votre fonds d’urgence et votre épargne pour d’autres projets. Par exemple, si votre CELI est pour votre retraite, il n’est pas conseillé de l’utiliser pour des rénovations.
  • N’utilisez pas vos REER pour effectuer des travaux de rénovation. Les montants retirés seront imposés. 
  • Vérifiez le rendement que vous réalisez sur votre épargne, s’il y a lieu. Si ce rendement est supérieur au taux d’intérêt que vous paieriez pour emprunter, il peut être préférable de garder votre épargne. De plus, n’oubliez pas que si vous retirez des placements ayant pris de la valeur, vous serez imposé sur ce gain en capital, l’année du retrait. Cela représente un coût à prévoir pour votre déclaration fiscale de l’année.

Financez vos rénovations avec votre prêt hypothécaire lors de l’achat de votre maison

Si vous êtes sur le point d’acheter une propriété qui nécessite des rénovations, vous pourriez inclure le financement nécessaire pour vos travaux dans votre prêt hypothécaire.

Prenons comme exemple l’achat d’une maison au coût de 400 000 $, et qui nécessite 30 000 $ de rénovations pour la cuisine et la salle de bain. Si vous avez 86 000 $ pour votre mise de fonds, vous pourriez contracter un prêt hypothécaire de 344 000 $, soit le prix d’achat et le coût des rénovations, moins le montant de la mise de fonds.

Bien qu’elle comporte plusieurs avantages, cette option vient avec des obligations à considérer :

Les avantages :

  • En amortissant votre emprunt pour rénover sur une période plus longue, vous le remboursez à coups de versements de moins grande valeur que si vous aviez utilisé un autre produit de financement. Notez que l’amortissement d’un prêt hypothécaire est généralement de 25 ans.
  • Vous profitez d’un taux d’intérêt généralement plus bas qu’avec n’importe quelle autre solution de financement.
  • Vous pouvez commencer les travaux dès l’achat de la propriété.
  • Vous n’utilisez pas vos économies ou votre fonds d’urgence pour rénover votre propriété.

À considérer :

  • Vous devez obtenir des soumissions, des plans et les devis nécessaires pour évaluer les coûts de votre projet avant de demander votre financement hypothécaire.
  • Vous devez vous assurer que le coût des rénovations ne dépasse pas le montant préétabli au moment du financement hypothécaire. En cas d’imprévus, ce sera à vous de payer l’excédent. C’est pourquoi il est conseillé d’avoir des liquidités de côté.
  • Vous devez également montrer à votre institution financière des reçus justifiant le coût des travaux. Un rapport final d’inspection sera également requis.
  • Enfin, vous pourriez souscrire une assurance prêt pour diminuer le montant requis pour votre mise de fonds. Un financement à 95 % du rapport prêt-valeur pourrait être envisagé.

Refinancez le prêt hypothécaire de votre maison pour vos rénovations

Refinancer votre prêt hypothécaire peut être une option intéressante pour obtenir une somme d’argent pour des rénovations, à condition bien sûr, d’avoir de l’équité sur votre propriété.

C’est quoi l’équité? C’est la différence entre la valeur actuelle de votre maison et le solde qu’il reste à payer sur votre prêt hypothécaire.

Bon à savoir : vous pouvez refinancer jusqu’à 80 % de la valeur marchande de votre maison.

Donc pour une maison de 300 000 $ sur laquelle il vous reste 150 000 $ à rembourser, vous pourriez emprunter 90 000 $ pour effectuer des rénovations : 300 000 $ × 80 % − 150 000 $ = 90 000 $.

Cette option est intéressante si les travaux envisagés doivent donner plus de valeur à votre maison. En rehaussant la valeur de celle-ci, vous augmentez les probabilités de la vendre à profit le jour venu.

Comme toutes les autres, cette option de financement vient avec ses avantages et ses limites.

Les avantages :

  • Vous bénéficierez d’un taux d’intérêt généralement plus bas qu’avec une autre solution de financement.
  • Votre emprunt pourra être amorti sur une plus longue période, ce qui réduira la valeur de chaque versement.
  • Vous préserverez vos économies, vos liquidités et votre fonds d’urgence.

À considérer :

  • Avant de choisir cette option, assurez-vous que vos travaux apporteront de la valeur à votre propriété.
  • Dans certains cas, vous devrez payer des frais juridiques reliés à l’enregistrement du refinancement de votre prêt hypothécaire chez un notaire.

Restez à l'affut

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir les dernières analyses et tendances des marchés.

Demandez une marge de crédit hypothécaire pour vos travaux

Dans les solutions de crédit, la marge de crédit hypothécaire peut être avantageuse si vous désirez avoir une certaine flexibilité pour le remboursement.

Pour faire un choix éclairé, il est important de comprendre les différences entre un prêt hypothécaire, une marge de crédit hypothécaire et une marge de crédit personnelle. La marge de crédit hypothécaire se base, comme toutes les options de prêt hypothécaire plus haut, sur la valeur marchande de votre maison.

Si vous avez déjà un prêt hypothécaire, pensez à la marge de crédit hypothécaire lors du refinancement.

Les avantages :

  • Contrairement à un prêt hypothécaire, une marge vous permet d’utiliser seulement les fonds dont vous avez besoin et d’utiliser à nouveau les sommes remboursées, jusqu’à concurrence de la limite, sans faire une nouvelle demande de crédit.
  • Comme toute marge de crédit, l’argent est disponible à tout moment.
  • Vous profitez d’un taux d’intérêt généralement plus bas qu’avec une autre solution de financement, et au minimum seuls les intérêts sur le montant utilisé sont à rembourser chaque mois.
  • Vous pouvez utiliser votre marge pour tous les types de projets, pas seulement pour les rénovations.
  • Vous avez la possibilité de transformer une partie du solde utilisé en prêt hypothécaire intégré à votre marge. Cela vous permettra de faire vos remboursements selon un calendrier préétabli.

À considérer :

  • Vous devez faire preuve de discipline afin d’effectuer des remboursements en capital pour réduire votre endettement sur le long terme.
  • Vous pouvez financer jusqu’à 80 % de la valeur de votre propriété, mais un maximum de 65 % de ce montant pourra servir de crédit hypothécaire et le reste, de prêt hypothécaire intégré au besoin (à taux fixe ou variable). 

Considérez une marge de crédit personnelle ou un prêt personnel pour vos rénovations de maison

Vous pouvez également réaliser vos travaux en utilisant une marge de crédit ou un prêt personnel. Ces deux options peuvent être avantageuses pour réaliser de plus petits travaux.

Contrairement aux options précédentes, votre propriété n’est pas rattachée à ce type de financement.

Les avantages d’une marge de crédit personnelle :

  • La marge de crédit permet de la flexibilité et un accès rapide à des fonds.
  • Au minimum, seuls les intérêts sur la portion utilisée de la marge sont à rembourser chaque mois.
  • Vous pouvez aussi utiliser les fonds pour tous types de projets. Une fois la marge autorisée, aucune preuve de travaux n’est demandée.
  • Contrairement à un prêt personnel, une marge de crédit vous permet d’utiliser les fonds remboursés à nouveau, jusqu’à concurrence de la limite, sans faire une nouvelle demande de crédit.
  • Sauf pour les solutions de financement hypothécaire, le taux d’intérêt sur une marge de crédit est généralement plus bas qu’avec d’autres solutions de financement, comme le prêt personnel et les cartes de crédit.

À considérer :

  • Ce type de financement demande plus de discipline. Prévoyez un calendrier de remboursement.

Les avantages d’un prêt personnel :

  • Le prêt personnel permet de rembourser vos travaux sur une période prédéterminée.
  •  Il vous aide à atteindre vos objectifs de remboursement, ce qui est l’idéal si vous avez tendance à être moins discipliné dans vos remboursements.

À considérer :

  • Une fois remboursé, le prêt personnel est fermé. Vous ne pourrez pas retirer une seconde fois la somme allouée. Dépendamment de votre situation et de vos préférences, cela peut être un avantage ou un inconvénient.
  • Notez également que vos versements risquent d’être plus élevés à cause de la période d’amortissement plus courte.

Utilisez votre carte de crédit pour vos rénovations de maison

La carte de crédit est un outil de paiement pratique qui vous permet par exemple d’acheter des matériaux et des outils en magasin ou en ligne. 

Vous pourriez aussi considérer votre carte de crédit pour pallier les imprévus qui pourraient survenir. Surtout si vous connaissez bien son fonctionnement et que vous avez l’habitude de rembourser votre solde chaque mois.

Selon la carte que vous détenez, vous pouvez profiter de programmes de remises ou de récompenses avantageux, ainsi qu’une garantie supplémentaire sur vos achats dans certains cas.

Recherchez des subventions gouvernementales et des crédits d’impôt 

Certains gouvernements provinciaux offrent des subventions et des crédits d’impôt pour des projets de rénovations écoénergétiques qui pourraient vous permettre de réduire le coût de vos travaux. Vous devrez vous assurer de respecter tous les critères d’admissibilité et également vous assurer que les programmes sont toujours en vigueur au moment d’entreprendre vos rénovations.

Faites vos calculs en amont

  • Avant de choisir votre option de financement, faites un budget pour vos rénovations afin de bien évaluer le coût total des travaux.
  • Vous voulez être certain d’avoir les moyens de vos ambitions? Calculez votre ratio dette-revenu. Parlez-en avec votre conseiller; celui-ci vous accompagnera afin de choisir la solution la plus adaptée à vos besoins.
  • Finalement, avez-vous fait un budget global en plus de celui pour votre projet de rénovation? En croisant les deux, vous déterminerez la somme que vous pourriez dégager, chaque mois, pour rembourser votre emprunt pour les travaux.

Peu importe l’étendue de vos rénovations, prévoyez toujours une somme pour les imprévus. Nos conseillers peuvent vous accompagner dans le choix d’une option de financement. Pour vos questions, on est là.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories

Image maison neuve

Si je veux devenir proprio, par où je commence?

Pour vos questions, on est là.
Même à distance.

En savoir plus