Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
Cartes de crédit
Financement
Placements
International
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Devriez-vous rembourser votre prêt hypothécaire plus rapidement?

10 décembre 2020 par Banque Nationale
Dois-je rembourser mon hypothèque plus rapidement ou investir?

L’achat d’un bien immobilier est souvent considéré comme un bon investissement. Pour certains propriétaires, rembourser leur prêt hypothécaire sur une période pouvant aller jusqu’à 25 ans est trop long. Plusieurs choisissent donc de le rembourser plus rapidement. Vous vous demandez si cette option est avantageuse pour vous? Voici nos conseils.

Accélérer le remboursement de votre prêt hypothécaire vous fait économiser des frais d’intérêts et réduit la durée de votre emprunt.

Puisqu’une hypothèque est généralement la dette la plus importante dans une vie, s’en libérer amène aussi une tranquillité d’esprit et un sentiment d’accomplissement.

3 façons de payer votre prêt hypothécaire plus vite

Il existe plusieurs façons de rembourser un prêt hypothécaire plus rapidement. Voici les 3 principales options qui s’offrent à vous.

Augmenter la fréquence de vos versements 

La fréquence à laquelle vous faites vos versements a un impact sur la durée du remboursement de votre prêt hypothécaire. Avec une fréquence à la semaine ou aux deux semaines, votre prêt se rembourse plus vite, car l’équivalent d’un versement mensuel supplémentaire est alors remboursé chaque année. Vous remboursez ainsi le capital emprunté plus vite et vous économisez sur les intérêts.

Faire des remboursements anticipés

Une rentrée d’argent occasionnelle peut servir au remboursement anticipé de votre prêt hypothécaire. Il peut s’agir d’un retour d’impôt, d’un héritage ou d’une prime annuelle, par exemple.

Au cours d’une même année civile, la somme pouvant être remboursée en accéléré et sans pénalité sur votre prêt hypothécaire est généralement limitée à 10 % du montant en capital emprunté. Certains frais peuvent toutefois s’appliquer. 

Avec les remboursements anticipés, votre capital emprunté est remboursé plus rapidement et vous économisez sur les intérêts. 

Voici un exemple d’économie d’intérêt pour un prêt hypothécaire où les versements et le taux d’intérêt demeurent constants tout au long de l’amortissement :

Montant du prêt hypothécaire : 300 000 $

Taux d’intérêt fixe: 2,50 %

Fréquence des versements : mensuelle

  Sans remboursement anticipé
Avec remboursement anticipé de 30 000 $ après la 5e année
Intérêts payés 103 170 $ 85 598 $
Total des versements (capital et intérêts) 403 170 $ 385 598 $
Économie d’intérêt 0 $ 17 572 $
Nombre d’années pour rembourser le prêt hypothécaire 25 ans 22 ans et 1 mois

Effectuer des versements supplémentaires

À chaque versement en capital et intérêts, vous pouvez ajouter jusqu’à 1 fois le montant de votre versement. Vous pouvez ainsi rembourser votre prêt plus rapidement.

Avec ces versements supplémentaires, vous remboursez également le capital emprunté plus vite et vous économisez sur les intérêts.

Voici une illustration d’un remboursement accéléré par versements supplémentaires :

Montant du prêt hypothécaire : 300 000 $

Taux d’intérêt fixe: 2,50 %

Montant des versements : 1 343,90 $

Fréquence des versements : mensuelle

  Sans versement supplémentaire Avec ajout de 200 $ à chaque versement à partir de la 6e année
Intérêts payés 103 170 $ 91 453 $
Total des versements (capital et intérêts) 403 170 $ 391 453 $
Économie d’intérêt 0 $ 11 716 $
Nombre d’années pour rembourser le prêt hypothécaire 25 ans 21 ans et 10 mois

 

Dans certaines situations, vous pourriez devoir payer des frais reliés au remboursement accéléré de votre prêt hypothécaire. Ce sera le cas si vous renégociez ou remboursez la totalité de votre prêt avant la fin du terme ou remboursez plus de 10 % du capital emprunté. 

Les éléments à considérer avant de rembourser plus rapidement votre prêt hypothécaire

L’argent utilisé pour rembourser votre prêt hypothécaire plus rapidement ne pourra pas servir à d’autres fins. C’est pourquoi les conseillers financiers recommandent aux propriétaires de s’assurer que les conditions suivantes soient réunies avant de procéder au remboursement accéléré :

  • Vous avez un fonds d’urgence représentant au minimum 3 à 6 mois de dépenses afin de subvenir à vos besoins si nécessaire. Cette somme d’argent mise de côté ne devrait pas être utilisée pour accélérer le remboursement de votre prêt hypothécaire.
  • Vous détenez d’autres formes d’épargne.  
  • Le remboursement en accéléré de votre prêt hypothécaire n’affectera pas vos autres objectifs financiers (payer les études de vos enfants, acheter une seconde propriété, etc.).
  • Vous n’avez pas de dette à un taux d’intérêt plus élevé que votre prêt hypothécaire, comme par exemple un prêt personnel ou une carte de crédit. Il vous serait alors plus avantageux de rembourser vos dettes avec les plus hauts taux d’intérêt en premier, car ce sont celles qui vous coûtent le plus cher.

Des scénarios pour vous aider dans votre choix

Même si se libérer plus vite d’une grosse dette est attirant, mettre les bouchées doubles pour rembourser votre prêt hypothécaire le plus vite possible n’est pas nécessairement la meilleure stratégie. 

Il faut évaluer si le remboursement accéléré de votre prêt hypothécaire est le meilleur scénario, à la lumière de votre situation personnelle. 

Par exemple, un travailleur autonome aux revenus variables pourrait décider de profiter de quelques années fructueuses pour accélérer le remboursement de son prêt hypothécaire. Il allègerait ainsi son fardeau financier futur en vue d’éventuelles périodes plus difficiles.

Un propriétaire près de la retraite pourrait quant à lui décider de rembourser son prêt hypothécaire plus rapidement pendant qu’il est encore sur le marché du travail. Lorsque ses entrées d’argent chuteront, il aura ainsi moins de dépenses. 

En remboursant plus rapidement sa maison, un propriétaire devance le moment où il pourra la refinancer dans le but, par exemple, de la rénover ou encore d’acheter un immeuble locatif.

Il faut également considérer l’état du marché. Par exemple, si les taux d’intérêt sur les hypothèques sont élevés et que les rendements du marché sont bas, rembourser rapidement votre prêt hypothécaire devient intéressant. Au contraire, si le marché offre des rendements plus élevés que les taux d’intérêt sur les prêts hypothécaires, investir pourrait être une meilleure option. Voici un exemple vous permettant de comparer un montant placé en épargne au même montant utilisé pour rembourser plus rapidement un prêt hypothécaire.

Montant d’épargne ou versement supplémentaire mensuel : 250 $

Taux d’intérêt sur l’épargne : 7 %

Montant du prêt hypothécaire : 250 000 $

Taux d’intérêt fixe du prêt hypothécaire : 3,4 %

Durée : 15 ans

  Épargne de 250 $ Versement mensuel supplémentaire de 250 $ sur un prêt hypothécaire
Intérêts 34 241 $ accumulés 11 304 $ économisés
Capital 45 000 $ accumulé
45 000 $ remboursé
Total 79 240 $
11 304 $

 

Dans le contexte actuel où les taux hypothécaires ont atteint un plancher historique, rembourser votre hypothèque plus rapidement ne serait probablement pas la meilleure stratégie. Vous ne feriez pas d’économies substantielles sur les intérêts et vous seriez limité dans votre capacité d’épargne. Vous pourriez plutôt profiter de l’occasion pour vous constituer un fonds d’urgence pour faire face aux imprévus et assurer votre tranquillité d’esprit. Vous pourriez aussi investir dans un REER ou un CELI, par exemple, afin de bénéficier des avantages de ces régimes et en profiter pour financer un projet important. 

Pour vous aider à faire un choix éclairé selon vos besoins et votre situation financière, contactez votre conseiller hypothécaire. Il saura vous aider à faire un choix éclairé en fonction de votre situation.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories