Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

La consolidation de dettes, est-ce pour vous?

29 mars 2011 par Banque Nationale
consolidation des dettes

Avoir de nombreuses dettes augmente le risque de se trouver en défaut de paiement et, par conséquent, peut entacher votre dossier de crédit. Pour faciliter le remboursement de vos dettes, la consolidation peut être une solution intéressante pour vous.

Contenu

La consolidation de dettes rassemble les dettes en un seul paiement par mois. Généralement offerts à un taux plus avantageux que les cartes de crédit, les prêts octroyés pour consolidation permettent également de réduire le versement mensuel.

Selon le Bureau de la consommation du Gouvernement du Canada, les dettes que vous pourriez inclure, sans se limiter à celles-ci, sont les cartes et les marges de crédit, les services publics et d’autres prêts liés aux biens de consommation. Notez que les prêts hypothécaires ne peuvent être inclus dans un prêt pour consolidation. Informez-vous auprès de votre institution financière pour connaître l’ensemble des dettes admissibles.

Qui peut effectuer une consolidation de dettes?

Vous vous demandez si votre situation financière pourrait bénéficier d’une consolidation de dettes ? Voici un exemple concret comment la consolidation de dettes peut aider à reprendre le contrôle sur ses finances. Annie est une professionnelle de 30 ans qui accumule 20 000 $ en dettes diverses, principalement des cartes de crédit, en plus de ses prêts étudiants. Elle arrive à payer le minimum exigé, la plupart du temps, mais a toutefois l’impression de ne pas pouvoir s’en sortir. Elle pense devoir recourir à la proposition de consommateur et tenter de trouver un arrangement avec ses créanciers. Elle envisage même la faillite. Lors d’une rencontre avec un conseiller financier, ce dernier lui propose la consolidation de dettes.

Selon M. Éric Lebel, conseiller en redressement et associé chez Raymond Chabot Grant Thornton, la consolidation de dettes est une option pour les gens qui ont un bon dossier de crédit. « Avant de penser à la consolidation de dettes, il est important de s’assurer que vous êtes solvable », dit-il.

La solvabilité, ou l’insolvabilité, est la capacité ou non d’une personne à payer ses factures et ses dettes au fur et à mesure des échéances. Dans sa pratique, M. Lebel rencontre beaucoup de gens qui espèrent réaliser une entente de consolidation de dettes auprès d’une institution financière. « C’est parfois leur dernier espoir », souligne-t-il.

Comment faire une demande de consolidation de dettes?

Avant tout, la banque évalue le risque que vous représentez. Elle étudie votre dossier de crédit, votre ratio d’endettement, votre comportement de remboursement et votre capacité à payer vos emprunts. « Si la banque estime que vous auriez eu du mal à rembourser les autres créanciers, elle risque de ne pas vous octroyer le prêt », note M. Lebel.

Il peut arriver que les banques exigent une garantie grâce à un endosseur. « Si vous avez un bon emploi et de l’équité sur votre maison, par exemple, vous pourriez être un bon candidat, tout dépendant du montant des dettes à consolider », indique-t-il.

Avez-vous la capacité de rembourser vos dettes?

Pour savoir si la consolidation de dettes est une option gagnante pour vous, vous pourriez commencer par évaluer votre capacité de payer le prêt requis pour l’ensemble de vos dettes. « Vous avez 20 000 $ de dettes de cartes de crédit d’institution financière et de grands magasins à des taux de 19 % et 29 %. En consolidant ces dettes, même à un taux de 12 %, le versement mensuel sera plus bas et le montant d’intérêts payés à la fin du terme, moins élevé. C’est donc avantageux. », explique M. Lebel. Payer chaque mois moins d’intérêts vous permet de redresser vos finances en remboursant davantage de capital.

Coût des cartes de crédit (taux moyen à 24 %)
Coût de la consolidation de dettes (taux 12 %)
Solde
20 000 $
20 000 $
Versement
500 $/mois environ (minimum exigé pour couvrir le capital et les intérêts)
445 $/mois
Temps pour rembourser (estimation)
6 ans et 10 mois
5 ans
Intérêts payés à la fin du terme
20 637,97 $
6 693,40 $

Exemple tiré de Raymond Chabot Grant Thornton.

Si vous avez connu des difficultés financières et n’êtes pas admissible à une consolidation de dettes, vous pouvez demander une deuxième chance au crédit. Rembourser consciencieusement ce prêt tous les mois rétablit votre dossier de crédit et augmente vos chances d’obtenir un prêt traditionnel ou de faire une consolidation de dettes.

Quoi savoir avant de faire une consolidation de dettes?

Si votre dossier de crédit vous permet d’obtenir ce genre de prêt, voici comment vous pourriez en tirer profit :

  • Un seul paiement.
  • Le taux d’intérêt est généralement plus bas que les taux de cartes de crédit.
  • Le versement mensuel est moins élevé que si vous remboursiez chaque dette individuellement.
  • À l’échéance (période maximale de 5 ans), vous aurez remboursé toutes vos dettes. Le terme est généralement plus court que l’échéance pour le remboursement des cartes de crédit dont le taux d’intérêt est plus élevé.
  • Votre dossier de crédit demeure intact.
  • En faisant une consolidation, la dette globale demeure identique, contrairement à la proposition de consommateur. Et même après avoir consolidé le solde des cartes de crédit, rappelez-vous que le montant de la dette à rembourser augmentera si vous continuez à les utiliser.

    Pour M. Lebel, il existe peu d’inconvénients à la consolidation de dettes. « Par contre, trouver une banque qui acceptera de vous prêter de l’argent pour rembourser d’autres banques ou créanciers sera plus facile si vous n’avez pas de difficultés financières », conclut-il.

    Il n’est jamais trop tôt ni trop tard pour prendre ses finances en main. Accordez-vous un peu de temps pour revoir vos habitudes financières et pour vous assurer d’être sur la bonne voie dans l’atteinte de vos objectifs. En cas de doute, votre conseiller financier pourra vous épauler.

    Notes légales 

    Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

    Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

    Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

    Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

    Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

    Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

    Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

    Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

    Catégories

    Catégories