Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Tout savoir sur la bourse

28 juin 2019 par Banque Nationale
comprendre la bourse

Comment fonctionnent les marchés boursiers, pourquoi investir, par où commencer et quels sont les pièges à éviter? La question est vaste et le sujet est passionnant. Voici un tour d’horizon pour améliorer vos connaissances sur le sujet.

Qu’est-ce que le marché boursier?

Ce que l’on désigne tout simplement comme « la bourse » s’apparente à un marché public où des acheteurs et des vendeurs s’échangent des titres cotés. L’univers des titres cotés comprend les actions, les fonds négociés en bourse, les fonds d’investissement et d’autres types de valeurs mobilières. Les actions sont les titres les plus connus; ces parts détenues attestent de la participation au capital d’une entreprise.

Il y a par exemple la Bourse de New York (New York Stock Exchange, souvent appelée Wall Street), celle de Toronto (Toronto Stock Exchange ou TSX) ou le NASDAQ, le plus grand marché électronique d’actions du monde.

Les indices boursiers regroupent une certaine quantité d’entreprises, selon différents secteurs d’industrie, cotées en bourse et servent de baromètre pour suivre l’évolution d’un marché. Par exemple, le S&P 500 regroupe 500 très grandes entreprises américaines. Ce panier d’entreprises est très représentatif du marché américain, donc, de sa tendance globale.

Pourquoi les entreprises émettent-elles des actions?

En règle générale, elles veulent disposer de capitaux pour accélérer leur croissance. L’entrée de ces nouveaux capitaux versés par des investisseurs externes, les actionnaires, est souvent moins contraignante qu’un prêt bancaire. Ce dernier nécessite des résultats, exige des intérêts et des remboursements de manière régie et récurrente.

Comment varie le cours des actions?

Les marchés boursiers sont régis par la loi de l’offre et la demande. Le cours d’une action traduit généralement la valeur réelle d’une entreprise. Il s’agit d’une donnée objective, et non d’une estimation.

Ainsi, si un plus grand nombre de titres est acheté durant la journée, le cours de l’action tendra à monter. Cela est un signe que les investisseurs croient au potentiel de rendement et de croissance de l’entreprise. À l’inverse, si un plus grand nombre de personnes cherchent à vendre les titres, la valeur de l’action tendra à décroître.

Vous investissez peut-être sans le savoir

On l’oublie parfois, mais les gens qui détiennent des REER et des CELI investissent parfois indirectement en bourse. Ces comptes ou véhicules d’épargne sont en effet très souvent constitués d’actions, d’où l’importance d’en connaître les bases.

Stratégie boursière : les facteurs de décision

Les facteurs de vente ou d’achat d’actions sont nombreux. Certains éléments fondamentaux demeurent cependant, comme les résultats financiers et les rapports annuels que les entreprises cotées en bourse ont l’obligation de dévoiler. Il s’agit d’un indicateur probant de leur état de santé.

Or, les analystes et les investisseurs tiennent aussi souvent compte de centaines d’indicateurs secondaires pouvant influencer le mouvement d’un titre : l’opinion des experts, la croissance économique, la géopolitique internationale, l’inflation, les taux d’intérêt, les catastrophes naturelles, etc.

Rendements et émotions

Autre élément à considérer : la conciliation discipline et patience. L’émotivité est souvent mauvaise conseillère, sans oublier que les fluctuations boursières sont généralement cycliques.

En période de volatilité ou de correction, une importante chute des cours peut être suivie d’une remontée tout aussi importante en l’espace de 60 jours. La manière dont l’investisseur-actionnaire se comportera durant ces périodes fera une grande différence sur ses rendements, tant à court qu’à moyen terme.

La diversification

Une autre clé pour quiconque cherche à concilier performance et constance, par exemple en vue d’une retraite plus confortable, consiste en la diversification des actifs. La combinaison la plus courante est la suivante : actions canadiennes, américaines et étrangères, obligations, épargnes à terme, fonds d’investissement (comme des fonds de dividende ou de ressources naturelles). Cela, surtout si vous variez aussi la durée des placements et les secteurs d’industrie. La perte potentielle dans une catégorie d’actif sera alors plus facilement compensée par la hausse d’une autre. La diversification doit répondre, d’abord et avant tout, à votre profil d’investisseur et à votre tolérance au risque.

Plusieurs optent pour les fonds d’investissement, car ils représentent un large panier d’actions qui est surveillé de près par un gestionnaire de portefeuille professionnel. Même avec un investissement initial modeste, ce choix permet une meilleure répartition des risques et un certain détachement sur le cours des placements boursiers.

Peu importe les sommes investies, il est recommandé de se faire accompagner par un conseiller ou un planificateur, afin de faire fructifier votre patrimoine et ainsi vous aider à réaliser vos projets de vie.

Courtage en ligne : le contrôle de placements

De plus en plus populaire, le courtage en ligne convient aux investisseurs qui ont de bonnes connaissances des marchés et qui préfèrent gérer eux-mêmes leurs investissements. Ce type de courtage est moins cher que le courtage traditionnel puisque vous ne bénéficiez pas des conseils d’un expert. Il s’agit d’une approche autonome de placement en ligne. Il faut simplement ouvrir un compte auprès d’une firme de courtage en ligne, puis accéder à sa plateforme pour gérer votre portefeuille de placements.

Mais le courtage en ligne n’est pas pour tout le monde : la consultation constante des placements peut causer un important niveau de stress, entre autres en situation baissière.

Difficile de prédire la bourse

Il y a autant de théories que d’investisseurs pour expliquer en profondeur les mouvements haussiers et baissiers. Des investisseurs célèbres, par exemple Warren Buffet, prônent des bases simples : comprendre l’entreprise, investir dans des valeurs sûres et, surtout, viser le long terme. Il existe cependant des erreurs fondamentales à éviter en bourse.

Le tableau de cotes de la bourse

Chaque entreprise cotée possède un symbole boursier. En entrant « Banque Nationale actions » dans un moteur de recherche, vous accéderez à des tableaux sur le cours de l’action de la Banque Nationale.

De là, vous pourrez sélectionner différentes périodes (journée, mois, année) pour visualiser l’évolution du cours et analyser le rendement boursier.

Prêt à investir en bourse?

La bourse n’est pas une loterie. Les indices démontrent généralement des rendements annuels probants. Et si la croissance n’affiche pas une diagonale parfaite, elle fait son œuvre sur le fil du temps.

En prenant rendez-vous avec votre conseiller financier, vous aurez en main un portrait clair de votre situation financière, de vos besoins et capacités, de votre profil d’investisseur et de votre degré de tolérance au risque.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories