Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Qu'est-ce que le REER (Régime enregistré d’épargne-retraite)?

18 octobre 2014 par Banque Nationale
DefaultArticleImageAltText

Le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est un programme qui permet d’accumuler et de faire croître son épargne à l’abri de l’impôt.

Contenu

En pratique, quand vous contribuez une somme à votre REER, vous pouvez la déduire de votre revenu imposable de l’année courante.

L’argent accumulé dans votre REER croît à l’abri de l’impôt jusqu’à ce que vous le retiriez, au moment de la retraite. L’intérêt réalisé grâce à vos placements à l’intérieur du REER est aussi exempt d’impôt.

Votre épargne et l’intérêt accumulé ne seront imposés qu’au moment où vous retirez votre argent du REER. Dans les faits, le REER permet donc un report du paiement des impôts.

Ce report est avantageux parce que vos revenus seront probablement moins élevés à la retraite, tout comme votre taux d’imposition marginal.

Vous paierez ainsi moins d’impôt parce que votre taux d’imposition sera moins élevé au moment du retrait qu’au moment où vous avez effectué votre contribution REER.

Qui peut contribuer au REER?

Toute personne âgée de 71 ans ou moins qui a gagné un revenu au Canada peut contribuer à un régime enregistré d’épargne-retraite. Les revenus admissibles peuvent provenir d’un emploi, de la location de biens ou d’immeubles, d’une entreprise, d’une pension alimentaire imposable, etc.

Dans l’année de votre 71e anniversaire, vous devez fermer votre REER. L’épargne accumulée peut être transférée dans un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR), qui vous versera une rente annuelle.

Presque tous les types de placements sont admissibles à un REER. Vous pouvez ainsi investir dans des certificats de placement garanti (CPG), des actions, des obligations, des fonds communs de placement, etc.

Dates et montants

Vous pouvez contribuer à un REER tout au long de l’année et pendant les 60 jours suivant sa fin.

Vous pouvez verser jusqu’à 18 % de votre revenu dans votre REER. Les droits de cotisation inutilisés s’accumulent au fil des ans. Si, une année, vous avez plus d’argent à investir dans votre REER que la limite permise, vous pouvez utiliser ces droits accumulés.

Utiliser son REER avant la retraite

Comme le REER a été conçu pour favoriser l’épargne en vue de la retraite, l’argent est généralement conservé dans le régime jusqu’à la retraite.

Cependant, sauf exception, vous pouvez aussi retirer votre argent d’un REER avant la retraite. Par exemple, si vous perdez votre emploi ou si vous éprouvez des difficultés financières, vous pouvez piger dans votre REER pour faire face à la situation.

Si une telle situation se présente, vos revenus seront probablement moins élevés qu’au moment de votre contribution au REER, ce qui fait que vous serez moins lourdement imposés.

Si vous avez contribué à un REER Fonds de travailleur, il est généralement impossible de retirer son épargne avant la retraite, parce que vous avez bénéficié de crédits d’impôt supplémentaires. Cependant, certaines situations exceptionnelles permettent d’avoir accès à son argent.

Par ailleurs, les acheteurs d’une première maison peuvent utiliser une partie de leur REER pour effectuer la mise de fonds initiale. Les sommes retirées doivent être remboursées dans le REER en 15 ans. Si vous ne pouvez effectuer le remboursement annuel minimal, ce montant est ajouté à votre revenu imposable.

 

POUR EN SAVOIR PLUS

D’autres articles reliés

Le REER ou le CELI : comment les utiliser

Le REER est-il plus intéressant que le CELI?

Comment fonctionnent les REER collectifs : sont-ils avantageux ?

Ressources gouvernementales

Agence du revenu du Canada : REER

Découvrez les offres de la Banque Nationale

Régime enregistré d’épargne Retraite (REER)

Compte d’épargne libre d’impôt (CELI)

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories