Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Qu’est-ce qu’un fonds de couverture ?

03 novembre 2018 par Banque Nationale
Fonds de couverture

Inclure les fonds de couverture dans votre stratégie de placement comporte plusieurs avantages, mais aussi certains risques. Découvrez s’ils conviennent à votre profil d’investisseur.

Un fonds de couverture : qu’est-ce que c’est ?

Les fonds de couverture sont appelés « hedge funds » en anglais. Ils sont aussi fréquemment nommés fonds spéculatifs, fonds alternatifs ou fonds d’arbitrage. Il s’agit de sociétés privées qui mettent en commun l’argent des investisseurs pour le placer dans différents produits financiers. Ces fonds jouissent d’une grande souplesse quant aux stratégies d’investissements utilisées.

Comment fonctionne un fonds de couverture ?

Généralement, l’objectif des fonds de couverture est de minimiser le risque et de maximiser les rendements. D’ailleurs, les fonds de couverture ne sont généralement pas liés aux marchés boursiers ni à l’état de l’économie. Cela peut signifier plus de stabilité pour l’investisseur puisque ces fonds sont moins volatils. Toutefois, il faut savoir que, même si ces fonds visent à produire des rendements positifs quelle que soit la situation, ils n’y arrivent pas toujours.

Les fonds de couverture utilisent des stratégies variées qui peuvent parfois être très complexes, voire même jugées risquées par les experts. Voici quelques exemples :

Vente à découvert

Les fonds de couverture peuvent vendre des titres qu’ils ne détiennent pas. Le titre est alors emprunté à un courtier ou un autre intermédiaire avant d’être vendu. Lorsque la valeur du titre diminue, le fonds le rachète à prix moindre et le redonne. C’est ainsi qu’il fait un profit. Par contre, si la valeur grimpe, le fonds essuie une perte.

Utilisation de l’effet de levier

Les fonds de couverture peuvent emprunter dans l’espoir d’effectuer des gains plus importants.            

Investissements « alternatifs »

Les fonds de couverture peuvent investir dans des produits dérivés (contrats à terme, options d’achat, options de vente, etc.), l’immobilier ou des matières premières, par exemple.

Activisme

Un gestionnaire de fonds de couverture peut décider d’investir dans une entreprise qu’il juge sous-évaluée. Afin de faire grimper sa valeur, il adopte ensuite différentes stratégies allant de l’exercice du droit de vote à la modification du conseil d’administration.

Qu’est-ce qu’un « fonds de fonds » ?

Certains fonds de couverture sont des « fonds de fonds », c’est-à-dire qu’ils ont des parts dans d’autres fonds du même type. En plus de fournir un rendement plus prévisible, cette stratégie permet de diversifier les placements et donc de limiter le risque : si l’un des fonds a une moins bonne performance, les autres peuvent compenser. Cependant, n’oubliez pas qu’une trop grande diversification peut nuire à la performance de votre investissement. Dans le cas de fonds de fonds, il y a un dédoublement des frais de gestion.

Avantages et désavantages des fonds de couverture

Peu importe le comportement des marchés boursiers et obligataires, différentes stratégies des fonds de couverture peuvent générer des rendements. De plus, ils sont souvent gérés par des gestionnaires d’expérience et, lorsque les fonds de couverture performent bien, leurs rendements peuvent être spectaculaires. Ils ont l’avantage de diversifier votre portefeuille. Par contre, compte tenu des stratégies qu’ils emploient, les fonds de couverture sont souvent considérés comme risqués : les pertes peuvent être importantes et votre capital n’est pas garanti. Vous devez posséder des actifs élevés pour y avoir accès, c’est pourquoi ils sont aussi habituellement réservés aux investisseurs plus fortunés. Si vous choisissez d’investir, vous devez savoir que les fonds de couverture sont aussi peu liquides. Il faut parfois donner un préavis et patienter avant de retrouver son argent.

Quelles sont les différences avec les fonds communs de placement ?

Tant les fonds communs de placement que les fonds de couvertures sont gérés par des professionnels de l’investissement. Les deux types de fonds peuvent investir dans des actions, des obligations et les marchés monétaires.

Toutefois, les fonds communs misent surtout sur une croissance à long terme de la valeur du portefeuille. Ils sont également plus réglementés.

De leur côté, les fonds de couverture ont davantage de latitude quant aux placements effectués et aux stratégies utilisées. La volatilité et le risque sont toutefois fréquemment plus élevés. Souvent, la divulgation d’information est aussi moindre.

Contrairement aux fonds communs de placement, les fonds de couverture vous imposent des frais relativement élevés. Le gestionnaire reçoit habituellement des honoraires de gestion et un pourcentage des actifs en fonction de la performance.

Si vous avez des actifs importants, les fonds de couverture pourraient peut-être s’inscrire dans votre stratégie de placement. Pour en savoir plus, consultez un expert qui pourra analyser votre situation et élaborer avec vous le meilleur plan. Il saura vous guider vers le fonds de couverture le mieux adapté à votre situation.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories