Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Obligations d’épargne du Canada : ce que vous devez savoir

10 juin 2019 par Banque Nationale
Obligation d’épargne Canada

Vous détenez des obligations d’épargne du Canada? Bien qu’elles ne soient plus vendues depuis novembre 2017, celles qui ont été émises sont protégées et garanties. Voici en quoi elles consistent et comment les encaisser.

Qu’est-ce que les obligations d’épargne du Canada?

Les Obligations de la Victoire visaient à financer l’effort de guerre. Elles ont ensuite cédé leur place aux obligations d’épargne du Canada. Puisque ce programme fait fructifier l’argent sans risque, il a été populaire pendant plusieurs années. 

Avec ce produit, les acquéreurs prêtaient de l’argent au gouvernement canadien à un taux d’intérêt fixé à l’achat. Ce dernier a beaucoup varié dans le temps. Présentement, le taux minimum est de 0,5 %. Les faibles rendements des obligations, plus bas que l’inflation, ont miné leur popularité.

Les coûts de maintien du programme sont également devenus trop élevés pour le gouvernement fédéral. C’est pourquoi il a choisi d’y mettre un terme.

Quels sont les types d’obligations?

Il existe deux catégories d’obligations d’épargne :

Obligations d’épargne du Canada (OEC). Elles pouvaient être acquises uniquement dans le cadre d’un programme d’épargne-salaire. Un travailleur pouvait ainsi y contribuer par des prélèvements automatiques réalisés sur sa paie.

Obligations à prime du Canada (OPC). Elles pouvaient être acquises par un épargnant auprès de son institution financière ou auprès de courtiers.

Il était possible d’obtenir ces deux types d’obligations à intérêts réguliers. Cela signifie que les intérêts sont versés par chèque ou virement automatique à chaque date anniversaire de l’émission. D’autres sont à intérêts composés. Dans ce cas, les intérêts sont réinvestis. Les intérêts fructifient donc, selon le cas, jusqu’à ce que vous encaissiez vos obligations ou jusqu’à échéance.

Que faire de vos obligations d’épargne?

Vous pouvez les conserver jusqu’à échéance puis les encaisser. Vous n’aurez qu’à présenter votre obligation à votre institution financière. Dans le cas des programmes d’épargne-salaire, elles vous seront versées par chèque ou virement automatique à échéance. Il est donc important pour le propriétaire d’une OEC de vérifier l’exactitude de l’adresse postale et des informations bancaires fournies.

Vous n’êtes cependant pas obligé d’attendre. Les obligations d’épargne avec certificat, c’est-à-dire celles qui ont été émises avec un certificat physique, sont encaissables en tout temps dans les institutions financières. Vous pouvez aussi les encaisser par le service téléphonique automatisé ou le service en ligne du programme d’obligations d’épargne du Canada.

Que recevrez-vous?

  • Obligation non arrivée à échéance : vous recevrez sa valeur ainsi que les intérêts accumulés jusqu’au mois précédent. Les intérêts accumulés pendant le mois en cours seront perdus.
  • Obligation arrivée à échéance : la valeur de l’obligation et tous les intérêts accumulés.

Comme pour tout intérêt versé dans un compte d’investissement non enregistré, les intérêts que vous encaisserez devront être inclus à votre déclaration de revenus et seront imposables. Le taux d’imposition varie en fonction de vos revenus.

Où investir maintenant?

La baisse de popularité des obligations d’épargne du Canada s’explique également par l’arrivée sur le marché de nouveaux produits financiers plus intéressants, comme différents fonds communs de placement et fonds négociés en bourse.

Parmi les autres façons de faire fructifier votre argent, on retrouve notamment les certificats de placement garantis (CPG). Avec un CPG, vous confiez un montant d’argent à votre banque pour une période prédéterminée. À l’échéance, en plus de votre placement initial, vous recevez l’intérêt sur ce montant. Les CPG offrent des taux un peu plus élevés en étant tout aussi sécuritaires. Il existe d’ailleurs des CPG liés aux marchés.

Certains fonds communs de placement ont des perspectives de croissance plus intéressantes : votre épargne est investie sur les marchés et les rendements peuvent fluctuer à la hausse et à la baisse. Toutefois, même dans un fonds jugé sécuritaire, votre capital n’est pas garanti.

Vous hésitez quant aux produits à choisir? Votre conseiller pourra vous guider vers les meilleurs produits d’investissement en fonction de votre profil d’investisseur.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories