Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
Cartes de crédit
Financement
Placements
International
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Épargne à 40 ans : six bons coups financiers à adopter dès aujourd’hui

14 janvier 2021 par Banque Nationale
Comment épargner à 40 ans ?

Vous approchez les 40 ans, votre compte d’épargne n’est pas aussi garni que celui de vos amis et ça vous préoccupe? Pour Ravy Pung, planificatrice financière à la Banque Nationale, il n’y a pas de recette miracle pour avoir de bonnes habitudes financières. « Évitez de vous comparer aux autres générations, ou à vos pairs. Chaque ménage a sa réalité financière. Vous avez votre propre manière de dépenser et d’épargner, tout dépendant de vos priorités et de vos objectifs. Ce qui importe, c’est de le faire stratégiquement. » 

Justement, voici six stratégies d’épargne toutes simples à mettre en branle dès aujourd’hui.

1. Établissez vos objectifs

Savourer le moment présent, c’est important. Mais financièrement, c’est mieux de voir un peu plus loin. Avant 40 ans, il est souvent question de rembourser ses dettes d’étude, d’amasser une mise de fonds, puis d’avoir des enfants. Bien sûr, il faut toujours avoir des économies pour profiter de la vie : voyager, sortir, se gâter un peu, quoi! Et pour avoir l’esprit tranquille, ça vous prend aussi un fonds d’urgence. Mais une chose demeure certaine. Plus vos objectifs sont ambitieux, plus ils nécessitent une préparation financière béton.

2. Commencez à épargner

Épargner, c’est une habitude qui s’adopte assez facilement. Privilégiez l’épargne systématique et fixez-vous un montant réaliste, à la hauteur de vos moyens. Chaque paie, cette somme sera prélevée automatiquement puis transférée de votre compte chèques vers votre compte d’épargne ou mise dans votre REER ou votre CELI. Si vous avez des dettes qui vous coûtent cher (avec un haut taux d’intérêt, comme votre carte de crédit), c’est important de commencer à les rembourser. Mais dans tous les cas, n’attendez pas d’avoir fini de rembourser toutes vos dettes pour épargner!

3. Vérifiez votre dossier de crédit

Le crédit, c’est important. Et ça ne se résume pas qu’au solde actuel de votre carte. Une mauvaise cote de crédit pourrait nuire à vos objectifs. Ce sera beaucoup plus facile de vous acheter une maison ou de louer l’appart de vos rêves avec une cote qui avoisine les 760. Consultez votre dossier pour voir où vous vous situez. C’est gratuit et cela n’affectera pas votre cote de crédit. Voyez quels sont les facteurs qui influencent votre pointage et corrigez le tir au besoin. Ce ne sera peut-être pas une partie de plaisir, mais vous vous en serez reconnaissant dans 3, 5 ou même 10 ans.

4. Faites-vous un budget

Plus l’on vieillit, plus nos priorités changent. Et avec ces priorités viennent de nouvelles dépenses. Prenez le soin de détailler toutes vos entrées d’argent et toutes vos dépenses dans un budget mensuel. Révisez-le annuellement ou à la suite de tout changement important à votre train de vie. Remplacer le silencieux de sa voiture ou payer une visite d’urgence chez le vétérinaire, ça mine le portefeuille. Allouez une partie de votre budget à la mise en place d’un fonds d’urgence et à l’épargne.  

5. Pensez-y bien avant d’acheter maintenant et de payer plus tard

Voiture neuve, mobilier pimpant, téléphone dernière génération : c’est facile de se créer des besoins. Parfois, les ententes « achetez maintenant, payez plus tard » semblent rendre le tout plus accessible. Par contre, si votre revenu venait à changer, ces paiements monopoliseraient votre fonds d’urgence. Éventuellement, vous risqueriez de vous endetter encore plus. 

6. Trouvez un conseiller

Pas besoin de rouler sur l’or, il suffit d’être sur le marché du travail pour que ça en vaille le coup. Un conseiller n’est pas là pour juger votre train de vie, au contraire. Son objectif est de vous aider à maximiser votre argent. Voyez-le comme un allié pour tous vos projets de vie. Rencontrez-le annuellement ou à la suite de tout changement majeur à votre situation financière. Vous emménagez avec votre douce moitié? Nouvel emploi? Bébé à naître? Un coup de fil à votre conseiller s’impose. 

Besoin d’aide pour développer de bonnes habitudes d’épargne? Pour vos questions, on est là.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories