Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
Cartes de crédit
Financement
Placements
International
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Le plan financier, un outil essentiel pour la santé financière

23 juillet 2020 par Banque Nationale
Pourquoi avoir un bon plan financier ?

Que ce soit pour réaliser vos objectifs à court terme ou pour vous permettre de profiter pleinement de votre retraite, le plan financier est votre meilleur allié. Voici pourquoi et comment mettre sur pied un plan qui tient la route avec votre conseiller.

Un outil essentiel

 « Indispensable, le plan financier nous permet d’évaluer nos objectifs et de mettre des moyens en place pour les atteindre, affirme d’emblée Mohamed Wakkak, conseiller senior à la Banque Nationale. Il prend en compte nos besoins, notamment pour la retraite, et met en place les étapes concrètes pour y arriver. Ne pas avoir de plan financier, c’est un peu comme prendre la route sans avoir d’itinéraire, ni même de destination. Votre plan est donc un parcours, préparé par un expert, qui vous aidera à atteindre votre destination financière de façon plus efficace. »

Afin de bien orienter la discussion avec votre conseiller, nous vous suggérons de penser en amont à votre budget personnel. Le plan financier et le budget sont deux exercices complémentaires qui peuvent être faits avec votre conseiller. « Le budget évalue nos revenus et nos dépenses, et permet de structurer les finances du quotidien pour voir quel montant on peut libérer pour mettre de côté. Le plan financier, lui, est beaucoup plus exhaustif et tient en compte vos objectifs. C’est donc en se basant sur un budget bien rodé que le conseiller pourra élaborer un plan financier réaliste. »

Comment établir son plan financier?

Le plan financier s’établit avec un expert de la Banque Nationale. Bien souvent, votre conseiller vous posera certaines questions avant la rencontre afin que vous ayez quelques chiffres précis en tête au moment du rendez-vous. Par exemple, le montant qu’il reste à payer sur votre hypothèque. Il conjuguera votre situation personnelle et votre bilan financier à vos objectifs pour voir si vous aurez assez d’argent pour répondre à ces derniers.

Réfléchir à ses projets

« Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire en amont. Entamez une sérieuse réflexion sur le style de vie que vous souhaitez mener à la retraite. Comment entrevoyez-vous les dix, vingt ou trente prochaines années? Quels projets vous tiennent à cœur? Pensez-vous continuer de travailler à temps partiel? Voyager? Tous ces projets se quantifient, ils guideront la discussion que vous aurez avec votre conseiller et influenceront votre plan financier de manière importante », explique Mohamed Wakkak.

Avez-vous essayé notre calculatrice de planification de retraite? Ça pourrait être un bon exercice à faire préalablement à une rencontre avec votre conseiller.

Rassembler les documents pertinents

Les documents que vous devrez rassembler avant votre rendez-vous sont les suivants (si applicable) :

  • Votre relevé de fonds de pension
  • Votre relevé de la Régie des rentes
  • Votre relevé de placements
  • Votre budget personnel
  • Votre bilan financier annuel
  • Votre déclaration de revenus
  • Votre avis de cotisation

Si vous êtes entrepreneur, pensez également à inclure :

  • Vos états financiers des trois dernières années

Rencontrer son conseiller

Avec votre conseiller, vous commencerez par avoir une vue d’ensemble sur votre bilan financier pour évaluer votre coût de vie :

Votre actif

Il fera la liste de tous les biens que vous possédez : propriétés, véhicules, comptes bancaires, épargne, assurance vie et invalidité, cotisations à un régime de pension et placements (enregistrés, comme le REER et le CELI, et non enregistrés). Il pourrait aussi inclure la valeur de votre résidence permanente. Mais faites toutefois attention. « Je conseille à mes clients de considérer leur maison comme un actif qui n’est pas liquide. Vous aurez toujours besoin de résider quelque part, même si vous déménagez dans plus petit. Ne financez pas votre retraite entièrement sur la valeur de votre propriété », nuance Mohamed Wakkak.

Votre passif

Parmi les dettes les plus courantes, il retiendra l’hypothèque, les prêts étudiants, les prêts et marges de crédit personnels et les cartes de crédit.

Vos revenus

Il consultera votre talon de paie et votre dernier relevé d’impôt pour y voir votre revenu net. Il inclura aussi d’autres sources de revenus, comme les pourboires, les commissions, les primes ou les pensions alimentaires.

Vos dépenses courantes

C’est là que votre budget s’avérera bien utile.

Vous poursuivrez ensuite la discussion d’un point de vue stratégique. Pour ce faire, visualisez vos projets à long terme. « Le but de l’exercice est de voir si vous aurez les revenus et la capacité d’épargne suffisants pour réaliser vos objectifs, souligne Mohamed Wakkak. Votre portefeuille de placements reflète-t-il votre situation actuelle et vos ambitions pour l’avenir? En vous fiant à la date prévue de votre retraite, ajustez vos stratégies de placements. Voyez comment ces derniers vont être répartis et comment ils peuvent générer un rendement qui sied à votre tolérance au risque. Vous pourriez également aborder la question du décaissement de vos placements. Le but d’une rencontre avec votre conseiller, c’est vraiment d’avoir des conseils pour bâtir un plan financier qui vous servira de boussole. »

Assurer le suivi de son plan d’action

« Concrétiser son plan, c’est bien, mais l’exercice ne s’arrête pas là. Il doit être maintenu et adapté à long terme. Pour ce faire, l’idéal est de rencontrer votre conseiller une fois par an, surtout si vous approchez la date de votre retraite. Ensemble, voyez si votre valeur nette a changé et si votre bilan a évolué au point d’en affecter votre plan financier. Bien sûr, si un événement important risque de bouleverser votre situation financière, comme une perte d’emploi, une séparation ou même une promotion, adressez-vous immédiatement à votre conseiller. Enfin, retenez que votre plan n’est pas un document immuable, mais bien un outil qui évolue dans le temps », conclut Mohamed Wakkak.

Un plan financier, combien ça coûte?

En général, les clients n’ont pas à débourser de frais pour rencontrer un conseiller, c’est inclus dans l’offre de services de la Banque Nationale. Toutefois, des coûts peuvent être exigés dans certains cas, notamment si votre dossier et votre portefeuille d’actifs sont très complexes et nécessitent de faire appel à un fiscaliste ou à un notaire.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories