Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
Cartes de crédit
Financement
Placements
International
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Comment limiter l’impact sur vos finances d’une retraite prématurée?

22 avril 2021 par Banque Nationale
Retraite prématurée

Il y a plusieurs raisons qui peuvent vous pousser à prendre votre retraite plus tôt que prévu. Perte d’emploi, prendre soin d’un proche, invalidité : tout ne se passe pas toujours comme prévu. Mais rassurez-vous, une retraite précoce, ça ne veut pas dire que vous n’atteindrez pas vos objectifs. Pour avoir un plan B adapté, voici des pistes de réflexion.

Quelle est ma situation financière actuelle? 

La première étape pour mettre sur pied un plan B sur mesure, c’est de faire votre bilan financier. Ne tardez pas trop, vous devrez sans doute prendre des décisions sur ce que vous allez faire avec votre régime de retraite ou vos prestations gouvernementales. Le bilan vous permettra de prendre des décisions éclairées. Puisqu’il y a des délais à respecter et certains aspects complexes, faites-vous accompagner. 

Quels sont mes avoirs?

Pour faire ou réviser votre bilan financier, calculez la somme de ce que vous avez (vos actifs). Dans cette liste, vous pourriez détenir :

- De l’épargne dans vos comptes bancaires 

- Des véhicules d’investissement, enregistrés ou non (REER, CELI, CRI, REEE, comptes non enregistrés)

- Des biens personnels (or, œuvres d’art, argent, etc.)

- Une maison, un terrain, une copropriété, un chalet

- Un régime de retraite

À cette étape-ci, additionnez tout ce que vous détenez comme actifs. Si vous avez à prendre une retraite prématurée, peut-être avez-vous aussi reçu une indemnité de départ. Si c’est le cas, un planificateur financier peut vous aider à gérer son impact fiscal et financier. Au besoin, vous pourriez être référé à un juriste pour vous aider à évaluer le montant et les conditions. 

Comment calculer mon régime de retraite?

Si vous avez un régime de retraite à prestations déterminées et que vous voulez en tirer une rente, c’est sa valeur estimative qu’on ajoute au bilan. Par contre, si vous le transférez dans un véhicule immobilisé (CRI ou REER immobilisé) ou si vous avez un régime à cotisations déterminées, il faudra ajouter ses sommes à votre bilan. Un planificateur financier peut vous aider à choisir entre la rente ou la valeur de transfert en fonction de votre bilan, de votre profil, des impacts fiscaux et autres. 

Est-ce que j’ai une protection avec mes assurances? 

Si votre retraite est précipitée en raison d’une maladie ou d’une invalidité, peut-être que vous avez des assurances qui peuvent vous soutenir financièrement. Dans le doute, posez la question à votre assureur.

Quelles sont mes dettes?

Après avoir calculé vos actifs, il faut répertorier vos dettes (votre passif). 

Voici quelques exemples de dettes que vous pourriez avoir, en tant qu’emprunteur ou endosseur :

- Solde de carte de crédit

- Marge de crédit

- Prêt auto

- Prêt hypothécaire

- Achats financés par un magasin (meubles, etc.)

- Prêt étudiant 

Votre planificateur financier pourrait aussi inclure l’impôt latent dans vos dettes parce que vous pourriez devoir payer de l’impôt sur certains de vos actifs dans le futur. Toujours en fonction de l’impôt, il faut garder en tête que certaines dettes sont déductibles. 

Pensez à contacter les créanciers (ceux à qui vous devez de l’argent), pour obtenir toutes les informations à jour sur vos dettes: dates d’échéance, taux, montants qui restent à payer. 

Comment gérer mes dettes?

En plus du montant des dettes à payer, c’est important de considérer le taux d’intérêt qui s’applique à chacune d’entre elles. Règle générale, mieux vaut payer les dettes dont le taux d’intérêt est le plus élevé en premier. Le prêt étudiant a aussi des avantages fiscaux par rapport à d’autres dettes. 

Peut-être que votre situation exige de prendre des mesures pour vous permettre de payer vos dettes. Dans ce cas, vous pourriez envisager une consolidation de dettes. Demandez conseil pour établir la meilleure stratégie pour vous. Vous n’avez pas à prendre ces décisions par vous-même.

Comment revoir mon plan financier?

Votre bilan financier étant à jour, passez maintenant à votre plan financier. C’est un document qui permet de déterminer vos objectifs et de définir les moyens pour les concrétiser. 

Si vous prenez une retraite prématurée, votre plan original ne sera sans doute plus valable. Parce que votre retraite sera plus longue que prévu, il vous faut une nouvelle stratégie, basée sur votre bilan réel et qui reflète vos besoins actuels. Vous pourriez vouloir revoir vos dépenses estimées à la baisse. Vous pourriez aussi avoir à explorer de nouvelles façons de générer des revenus. 

Pour faire ou refaire votre plan financier, voici quelques questions à vous poser. Sachez que vous pouvez réfléchir à vos objectifs tout en ajustant votre budget. Le choix de l’ordre dans lequel vous répondez à ces questions vous appartient.

Besoin d'aide pour planifier votre retraite?

Pour vos questions, on est là.

1- Comment optimiser mes revenus?

L’une des choses à faire pour votre plan financier, c’est de déterminer vos revenus à la retraite. Une fois votre bilan financier complété, vous savez ce que vous possédez. Maintenant, à l’aide de la personne qualifiée qui vous conseille, penchez-vous sur l’ordre et le rythme avec lequel vous allez retirer (décaisser) vos placements, comme vos REER. Dans le cas d’une retraite précoce, le prolongement de la retraite et la diminution des revenus peuvent justifier une diminution de la cadence des retraits. 

En fonction de votre situation et des spécificités de vos placements (enregistrés, non enregistrés), les sommes que vous allez retirer et l’ordre dans lequel vous le ferez auront un impact sur les impôts à payer. 

1.5 Est-ce que je devrais conserver ou transférer mes rentes?

Vous aurez un choix à faire entre laisser les fonds dans le régime pour en tirer des prestations ou encore transférer les sommes du régime dans un CRI ou un REER immobilisé. 

2- Comment mieux tirer parti des prestations gouvernementales? 

Le montant des prestations gouvernementales pour votre retraite peut changer en fonction de l’âge auquel vous les demandez. Dans la plupart des cas, mieux vaut attendre quelques années avant de recevoir certaines prestations. Tout dépend de votre situation. Par exemple, si vous vous qualifiez pour le Supplément de revenu garanti, retarder la pension de la Sécurité de vieillesse n’est pas la voie à suivre. 

En fonction de votre âge et de votre situation, il existe aussi toute une liste de crédits d’impôt dont vous pourriez bénéficier à la retraite. Prenez le temps d’en discuter avec la personne qualifiée qui vous conseille.

Restez à l’affût

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir les dernières analyses et tendances des marchés.

3- Dois-je réévaluer mes objectifs?

Avant de devoir prendre votre retraite plus tôt que prévu, vous aviez sans doute des projets pour la prochaine étape de votre vie. Une fois que vous avez toutes les cartes en main (bilan financier, budget), révisez vos objectifs. Qu’est-ce que vous désirez pour votre retraite et qu’est-ce que vous pouvez vous permettre? Voici quelques questions auxquelles vous pourriez réfléchir :

- Qu’est-ce que vous considérez comme une retraite confortable?

- Où souhaitez-vous vivre? (En Floride? Au Canada?)

- Quelles seront vos activités?

- Avez-vous des projets? (Voyage? Roulotte? Réno?)

- Souhaitez-vous faire des legs à vos héritiers? (Ou faire des dons de votre vivant?)

- Avez-vous besoin d’une voiture?

4- Comment faire mon budget?

Faire un budget permet de comprendre comment vous allouez votre argent à vos besoins. Comme ça, vous pouvez ajuster vos dépenses pour vous assurer d’en avoir assez pour maintenir votre niveau de vie. Pour le bâtir, voici un résumé des étapes à suivre :

- Déterminez tous vos revenus nets après l’impôt

- Inscrivez toutes vos dépenses 

- Pensez à vous constituer un fonds d’urgence pour parer aux imprévus

- Analysez la situation (tirez des conclusions)

- Faites un suivi rigoureux (et ajustez-le au besoin, un budget, ça évolue)

5- Devrais-je ajuster mon budget?

En construisant votre bilan financier, votre budget et votre plan financier, vous pourriez conclure que vos revenus et vos actifs ne suffisent pas. 

Dans ce cas, l’une des options peut être de couper dans vos dépenses. Il y a plusieurs astuces afin de faire des économies.

Autre option, en fonction de votre état de santé et de vos envies : dénicher un travail à temps partiel. Cela dit, faites attention à l’impact fiscal. Des revenus en plus, ça peut vouloir dire plus d’impôts et moins de prestations des gouvernements. Demandez à votre conseiller de vous parler du taux effectif marginal d’imposition (TEMI) afin d’avoir un portrait plus complet. 

6- Suis-je bien protégé?

Avez-vous des polices d’assurance adaptées à votre situation? Créer ou revoir votre plan financier, c’est aussi l’occasion de vérifier que vous et vos proches êtes bien protégés.

Dans certains cas, vous aurez une couverture d’assurance par le biais de votre ex-employeur. Posez-vous la question : est-ce que les protections offertes suffisent en cas de besoin? 

Si vous n’avez pas d’assurance, prenez le temps de choisir et de contracter la police qu’il vous faut. Des protections existent pour plusieurs types de biens, de besoins et d’événements, comme :

- Votre assurance vie

- Votre santé (médicaments, frais médicaux, etc.)

- Vos soins dentaires

- Votre résidence

- Votre voiture

- Vos voyages

Prendre sa retraite plus tôt que prévu, ça fait beaucoup de choses auxquelles penser. Mais vous n’avez pas à dire au revoir à vos projets et à tous vos objectifs pour autant. Dans votre planification pour la retraite, que ce soit pour vos assurances, pensions, placements, bilan et plan financier, vous pouvez compter sur notre équipe d’experts. Pour vos questions, on est là.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags :

Catégories

Catégories