CRI et FRV: Définitions et stratégies pour en tirer profit

09 mars 2021 par Banque Nationale
CRI et FRV

Parce que la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille, il se peut que vous changiez d’emploi, que vous divorciez ou que vous héritiez de votre conjoint ou de votre conjointe. Et si l’une de ces situations devait vous arriver, l’un des effets possibles, c’est que vous deviez ouvrir un compte de retraite immobilisé (CRI) ou un fonds de revenu viager (FRV). Voici ce que vous devez savoir si c’est votre cas. 

Ça sert à quoi, un CRI?

« Le CRI (compte de retraite immobilisé) c’est un peu comme un cocon », explique Mélanie Beauvais, Conseillère, Centre d’Expertise chez Banque Nationale Gestion privée 1859. Il sert à conserver des sommes d’argent de côté, pour la retraite.  

Sauf exception, vous ne pourrez pas retirer l’argent qui est dans le CRI avant votre retraite. Vous ne pouvez pas vraiment en ajouter non plus.

Devriez-vous avoir un CRI?

Un CRI, ce n’est pas le genre de chose que vous pouvez obtenir sans raison valable. C’est plutôt un compte que vous pourriez avoir si l’une des situations suivantes se produit dans votre vie:

  1. Vous changez d’emploi et vous décidez de transférer l’argent que vous aviez accumulé dans le régime de retraite de votre ancien employeur dans un CRI.  
     
  2. Vous avez reçu des sommes d’un régime de pension d’employeur de votre ex-conjoint ou ex-conjointe lors du partage de patrimoine lors d’un divorce, par exemple.

Bon à savoir

Dans tous les cas, l’argent doit provenir d’un régime de retraite et l’employeur devait être sous juridiction provinciale. Si le régime de retraite est de juridiction fédérale, on ne parlera pas de CRI, mais plutôt de REER immobilisé.  

Il y a des différences entre les véhicules immobilisés de chaque province et le REER immobilisé. Par exemple : les sommes obtenues à la suite du décès de votre conjoint qui avait un régime de retraite sous juridiction fédérale resteront immobilisées dans un REER immobilisé ou un FRV. Au contraire, dans certaines provinces, les sommes provenant d’un régime provincial ne seraient plus immobilisées pour le conjoint survivant à la suite du transfert pour décès. Les différences vont porter surtout sur l’accessibilité des sommes et le décaissement de celles-ci. 

Comment retirer de l’argent de votre CRI?

Au moment de votre retraite, il y a trois scénarios possibles pour que vous puissiez retirer de l’argent qui est dans votre CRI

L'une des options, c’est de transformer le CRI en fonds de revenu viager (FRV).

Avec le FRV, vous aurez un fonds duquel vous pourrez retirer des sommes selon la fréquence qui vous convient, tout en respectant un niveau minimal de retrait chaque année. Tant que l’argent n’est pas retiré, il reste à l’abri de l’impôt. Ça fonctionne donc comme un FERR (fonds enregistré de revenu de retraite), mais dans une version « moins souple » puisqu’il a les caractéristiques suivantes :

  1. Il y a un plafond maximal de retrait du FRV chaque année qui varie en fonction du solde de votre compte, de votre âge, mais aussi d’un facteur établi par le gouvernement. C’est impossible de prévoir à 100 % quelle sera la valeur de votre retrait maximum d’une année à l’autre. 
     
  2. Il y a un montant minimal à retirer par année, qui change selon votre âge.  Cette somme minimale obligatoire à retirer utilise le même calcul que pour le retrait minimum annuel du FERR;
     
  3. En cas de décès, ces sommes sont versées au conjoint survivant en priorité.

La deuxième option: la rente viagère

Vous n’êtes pas obligé de transformer votre CRI en FRV. Vous pourriez aussi opter pour une rente viagère. Comme le FRV, l’objectif est de vous verser un revenu régulier votre vie durant.

Il existe cependant des différences majeures entre les deux véhicules de placement.

« Le FRV vous donne la possibilité de choisir le type de placements que vous souhaitez, explique Mélanie Beauvais Le FRV se veut aussi plus flexible quant au montant que vous pouvez retirer. »

Quant aux rentes viagères, une fois la rente établie, le montant qui y est associé est fixe pour la vie durant et le montant que vous recevrez est garanti à vie, sans fluctuation possible en raison de volatilité des marchés boursiers ou des taux d’intérêt. 

La troisième option

Vous pourriez aussi choisir d’avoir les deux et transformer une partie de votre CRI en FRV, et une autre partie en rente viagère.

Sachez aussi que peu importe l’option que vous choisissez, vous devez transformer votre CRI ou votre REER immobilisé en FRV ou en rente au plus tard le 31 décembre de l’année où vous fêterez votre 71e anniversaire. 

Est-ce que vous pouvez retirer de votre CRI avant votre retraite?

Oui, mais dans des situations très précises.

Par exemple, si vous êtes atteint d’une maladie grave qui réduit votre espérance de vie ou en raison de revenus très faibles. Mais dans tous les cas, vous devrez convertir le CRI en FRV avant de toucher à l’argent. Rappelez-vous aussi que les règles sont différentes d’une province à l’autre.

Peu importe votre situation, il vaut toujours mieux rencontrer votre conseiller si vous avez un CRI ou si vous prévoyez prendre votre retraite dans les prochaines années. Puisque chaque situation est unique, les réponses le sont aussi. Pour vos questions, on est là.

Nos conseillers peuvent vous aider à planifier votre retraite.

Prendre un rendez-vous

Notes légales 

Les informations présentées dans cet article le sont à titre informatif seulement et elles ne sont pas exhaustives. Pour tout conseil concernant vos finances et pour valider le caractère avantageux des éléments décrits dans ce texte, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, notaire, courtier immobilier, etc.).

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

 

Tags :

Catégories

Catégories