Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

12 astuces pour économiser à Noël

27 novembre 2016 par Banque Nationale
12 astuces pour économiser à Noël

À l’approche de cette période d’importantes dépenses, voici nos conseils pour célébrer tout en respectant votre budget de Noël.

Contenu

Noël pèse lourd sur les finances des Québécois. En moyenne, les ménages de la province envisagent de dépenser un peu plus de 600 $ en préparation du temps des Fêtes, selon le Conseil québécois du commerce de détail.

Voici des astuces pour alléger votre budget de Noël sans compromettre l’esprit des Fêtes…

1. Établir son budget… et le respecter!

Examinez vos dépenses courantes et vos entrées d’argent pour calculer quel montant vous pouvez consacrer cette année à vos achats des Fêtes. Vous en tenir à ce budget de Noël vous évitera de payer les intérêts élevés qu’exigent les compagnies de cartes de crédit pour les soldes impayés.

2. Dresser la « liste du père Noël »

Notez le nom des personnes à qui vous comptez offrir un cadeau et allouez à chacun un montant maximum. Assurez-vous que le total est en accord avec votre budget de Noël.

N’oubliez pas qu’au-delà des cadeaux, d’autres dépenses sont à prendre en compte dans ce budget des Fêtes: dépenses alimentaires, transport, vêtements et décorations font aussi partie de l’équation. Faites des prévisions réalistes pour chacun des postes de dépenses.

3. Commencer dès maintenant

En ayant le plus rapidement possible à l’esprit ce qu’on entend offrir, on pourra profiter des aubaines du Vendredi fou et du Cyberlundi, ainsi que des autres soldes qui précèdent Noël.

De plus, en commençant tôt, vous serez plus à même de trouver le cadeau qui fera mouche parce qu’il correspond parfaitement aux goûts de son destinataire, plutôt qu’en raison de son prix. Cela fait parti des astuces pour ne pas rater vos cadeaux de Noël.

La stratégie vaut aussi pour les achats alimentaires: en établissant vos menus à l’avance, vous pourrez profiter des rabais sur les ingrédients non périssables (ou congelables) en vue de vos réceptions.

4. Chasser les rabais

Consultez des sites qui recensent les rabais en ligne – la version canadienne de RetailMeNot, par exemple – pour obtenir les codes à entrer au moment de passer à la caisse virtuelle d’une foule de détaillants.

5. Suivre les détaillants sur les médias sociaux

Les détaillants offrent à l’occasion des rabais ou l’expédition gratuite à leur communauté en ligne ou à ceux qui s’abonnent à leur infolettre. Suivre leurs comptes sur Facebook et Twitter ou s’inscrire à leur infolettre pourrait ainsi vous faire épargner.

6. Comparer les prix

Avant de vous rendre en magasin, comparez les prix des articles que vous comptez vous procurer sur les sites web des détaillants. Certains sites sont même consacrés à la comparaison de prix, comme Shopbot.

En prime, les commentaires d’acheteurs du produit qui vous intéresse pourront vous aider à faire un meilleur choix. À sélectionner un modèle moins cher, mais apprécié des utilisateurs, par exemple.

7. Privilégier l’achat en ligne

Se rendre au centre commercial ou en magasin signifie utiliser de l’essence et, bien souvent, payer pour un repas au cours de la séance de magasinage. Sans parler des achats imprévus auxquels vous pourriez succomber…

En optant pour l’achat en ligne, vous éviterez ces dépenses. Attention toutefois à vérifier le prix d’expédition de vos achats pour vous assurer de faire une bonne affaire.

Mieux vaut aussi vous en tenir aux sites canadiens afin d’éviter les coûts de la livraison internationale et les frais de dédouanement.

8. Faire preuve d’abnégation

En magasinant pour les autres, il est tentant d’en profiter pour se gâter aussi soi-même. Mais laissez ce plaisir aux autres! Ou notez ce qui vous tente afin de vous l’offrir dans quelques mois, si la convoitise persiste.

9. Confectionner ses cadeaux

Personnalisés et faits avec amour, les cadeaux faits maison ne manquent pas d’émouvoir. Et pas besoin d’être Martha Stewart pour se lancer! Fouiller dans l’application photo de son téléphone pour composer et imprimer des albums ou des calendriers est à la portée de tous.

Les biscuits, grignotines et autres cadeaux gourmands sont eux aussi toujours appréciés. Le web regorge de recettes à offrir en cadeau: du fudge à deux ingrédients aux confitures raffinées, sans oublier les biscuits en tous genres, il y en a pour les cuistots de tous les niveaux.

10. Partager la responsabilité de la réception

Vous recevez la famille élargie? Acceptez l’offre de ceux qui vous demandent s’ils peuvent apporter quelque chose. Confiez-leur un aspect du repas: mousseux pour l’apéro, entrée, salade ou dessert. Une belle façon de mettre en vedette les talents culinaires de l’un et la passion pour le vin de l’autre, en plus de limiter vos dépenses.

11. Mettre l’accent sur les traditions immatérielles

Un après-midi à décorer des biscuits, un feu de camp sur la neige et une tournée de chocolat chaud, une promenade nocturne pour admirer les lumières de Noël du quartier… Au lieu d’ensevelir les enfants sous des cadeaux qui ne les réjouiront que temporairement, réduisez le nombre de présents et planifiez des activités spéciales, mais peu coûteuses. Répétez l’an prochain pour en faire des traditions dont ils garderont de tendres souvenirs.

12. Préparer Noël prochain

Mettez de côté les sacs cadeaux, rubans et choux qui pourront être utilisés de nouveau l’an prochain. Profitez des soldes d’Après-Noël pour vous procurer à petit prix des décorations, cartes de souhaits et emballages pour compléter l’assortiment.

Finalement, en vous basant sur le montant que vous avez consacré cette année à votre budget de Noël, adoptez dès janvier l’habitude d’épargner chaque mois un petit montant en vue des achats des Fêtes suivantes. Il n’est jamais trop tôt pour penser à Noël!

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags:

Catégories

Catégories