Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
Cartes de crédit
Financement
Placements
International
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Comment faire pour mieux gérer votre argent?

15 avril 2021 par Banque Nationale
Femme avec chien devant son ordinateur

Pour de meilleures finances personnelles, rien ne vaut une bonne planification et des objectifs motivants. Avec les bons outils (et un peu de discipline), vous serez non seulement en meilleure posture pour concrétiser vos projets, mais vous pourriez aussi atteindre l’indépendance financière. Voici nos conseils d’experts pour mieux gérer votre argent.

1. Dresser le portrait de votre situation financière

Pour avoir un portrait complet de votre situation financière et bien gérer votre argent, faites votre bilan personnel. Pour ce faire, dressez la liste de ce qui vous appartient, vos actifs, et de ce que vous devez, vos passifs ou vos dettes. Pour vous aider, vous pouvez utiliser des outils de gestion en ligne, comme cette grille.

En bref, faire un bilan vous permet de savoir où vous en êtes avec vos finances personnelles, mais aussi de constater vos progrès au fil du temps. Ça, c’est motivant.

2. Définir vos objectifs financiers

Vous désirez acheter votre première maison, faire l’achat d’une voiture ou devenir citoyen canadien? Ce sont tous des objectifs motivants, mais assortis d’un coût. Si vous voulez réaliser vos projets, il faut commencer par vous fixer des objectifs financiers et savoir gérer votre budget. Lorsqu’on définit ses objectifs, il faut penser à court, moyen et long terme.

Vos objectifs à court terme, c’est ce que vous souhaitez concrétiser dans les prochains mois, voire dans un an. Voulez-vous épargner suffisamment pour quitter la maison de vos parents et vivre en appartement? Acheter une voiture? Payer votre prochaine session d’études? Voilà des exemples d’objectifs à court terme.

Vos objectifs à moyen terme sont les projets que vous désirez réaliser dans un horizon de deux à cinq ans. Acheter votre première maison et vous lancer en affaires sont des exemples d’objectifs à moyen terme.

Vos objectifs à long terme sont généralement des projets de longue haleine. Sans surprise, l’exemple parfait est la retraite. Si l’idée de préparer sa retraite n’est pas très emballante quand on a 20 ans, sachez que plus vous commencerez jeune à préparer la vôtre, moins vous en ressentirez les effets sur votre portefeuille.

Établir vos objectifs financiers vous permettra de déterminer les sommes que vous devez épargner pour les réaliser. Ces sommes vous donneront également une meilleure idée des stratégies d’épargne à privilégier. Par exemple, vous pouvez mettre en place un système d’épargne automatique mensuelle qui redirige votre épargne directement dans votre REER ou votre CELI.

3. Faire un budget

Le budget personnel est un outil simple pour atteindre ses objectifs à court, moyen et long terme. Ses avantages sont nombreux : d’une grande aide pour gérer votre argent, il vous permet de garder une trace de vos revenus et de vos dépenses et d’obtenir un portrait clair de votre situation financière.

Faire un budget ne rime pas nécessairement avec « se serrer la ceinture ». C’est plutôt un exercice pour voir où va votre argent et pour trouver des sommes que vous pouvez mettre de côté pour réaliser vos projets.

Gardez en tête qu’un budget réussi, c’est un budget que vous êtes capable de respecter. En établissant des objectifs financiers et une stratégie pour les atteindre, vous serez beaucoup plus motivé à respecter votre budget. Résister à l’achat d’un chandail neuf, c’est pas mal plus facile quand vous savez que vous économisez pour une nouvelle voiture.

4. Commencer à épargner tôt

Épargner tôt, c’est une stratégie qui peut être très payante. Payante, parce que vous allez être en mesure de réaliser vos projets. Mais aussi parce qu’avec les bonnes stratégies, vous allez pouvoir faire fructifier votre argent. En plaçant vos économies dans de bons véhicules d’investissement, vous augmenterez vos chances de faire des profits.

C’est la beauté de l’épargne quand on la transforme en placements : elle génère des intérêts. Par exemple, si vous épargnez 10 000 $ à un taux d’intérêt annuel de 2 %, vous aurez 10 200 $ à la fin de l’année. Avoir 200 $ de plus dans son compte, c’est plutôt encourageant. Et ça ne s’arrête pas là. Année après année, votre montant va fructifier et devenir encore plus important, et encore plus si vous épargnez régulièrement.

Plus vous commencez à épargner tôt, plus vos montants pourraient générer des rendements élevés. Dites-vous aussi qu’épargner 20 $ par semaine pendant 20 ans, c’est moins contraignant que de commencer à épargner 200 $ par semaine dans 10 ans.

Raison de plus pour choisir le bon endroit pour placer votre argent. Informez-vous des différents véhicules d’investissement qui existent, que ce soit en ligne ou en parlant à un conseiller.

Autre point important : ne sous-estimez pas l’importance d’accumuler un fonds d’urgence, une somme qui correspond généralement à trois à six mois de dépenses. Si vous perdez votre emploi ou si vous ou un de vos proches tombez malade, vous pourrez ainsi continuer à payer votre loyer et vos dépenses malgré tout. Songez par exemple à placer votre fonds d’urgence dans un CELI, pour pouvoir faire des retraits facilement en cas de besoin sans être imposé sur les retraits.

5. Gérer et rembourser vos dettes

En faisant votre budget, vous réalisez que vous avez un surplus chaque mois? Super! Utilisez cette somme pour rembourser vos dettes. Si au contraire vous constatez que vos dépenses sont plus grandes que vos revenus, il vous faudra « couper dans le gras ». Passez à l’action et déterminez ce que vous pouvez facilement couper pour retrouver rapidement un équilibre financier. Ensuite, vous pourrez réfléchir à la manière de réduire vos dettes.

Aller chercher de l’aide pour rembourser vos dettes, ça fait aussi partie d’une saine gestion de vos finances personnelles. Réduire vos dettes aura des effets positifs sur votre santé financière. Demandez conseil à des experts.

Quelles dettes rembourser en premier?

Pour déterminer quelles dettes vous devriez rembourser en premier, vous devez prendre en considération le montant de chaque dette et le taux d’intérêt. Les dettes assorties de taux d’intérêt élevés devraient être remboursées en premier, car ce sont elles qui généralement vous coûtent le plus cher. Voici un aide-mémoire pour vous aider à garder le cap pour le remboursement de vos dettes :

● Faites un budget.
● Dressez la liste de toutes vos dettes.
● Séparez les bonnes dettes et les mauvaises dettes. Par exemple, considérez que les intérêts sur un prêt étudiant sont déductibles d’impôt et sont généralement bas.
● Attaquez-vous en premier aux dettes avec un taux d’intérêt élevé.
● Discutez d’une consolidation de dettes avec un conseiller.
● Remboursez vos dettes, mais ne négligez pas votre fonds d’urgence et votre retraite.

Comment éviter l’endettement?

La clé du succès, c’est de bien utiliser votre crédit. Par exemple, dans le cas d’une carte de crédit, il faut la voir principalement comme un outil de paiement. N’oubliez jamais qu’une mauvaise utilisation de votre crédit peut se répercuter sur votre cote de crédit.

Voici quelques conseils pour vous aider à améliorer votre cote de crédit :

● Assurez-vous d’ effectuer au moins le paiement minimum sur vos comptes avant la date d’échéance.
● N’utilisez pas le maximum de votre limite de crédit.
● Faites des demandes de crédit seulement si vous en avez besoin.

6. Prendre de bonnes décisions financières en période difficile

Si votre situation financière change à la suite d’une perte d’emploi ou d’une maladie de longue durée, il est normal d’avoir plus de difficulté à prendre les bonnes décisions concernant vos finances. N’hésitez pas à aller chercher l’aide d’experts, ils sont là pour vous faire profiter de leurs connaissances et trouver des stratégies qui vous aideront à retrouver une meilleure santé financière. Pour vos questions, on est là.

Si vous n’êtes pas prêt à nous rencontrer, répondez à quelques questions ci-dessous pour découvrir des conseils pratiques selon votre situation actuelle.

infographie-arbre-decisionnel-covid-fr.png

 

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags :

Besoin d'être guidé?

Rencontrez un conseiller qui vous aidera à réaliser vos objectifs d’épargne
 

Prendre rendez-vous

Catégories

Catégories