Récession : impact et gestion de vos finances

26 juillet 2022 par Banque Nationale
Dessin d’un panier d’épicerie

Quand l’économie tourne au ralenti, une récession peut survenir. Au-delà des impacts sur l’économie en général, il est normal de se demander si une récession aurait des conséquences sur nos finances personnelles. Voici quelques conseils qui vous aideront à vous protéger en cas de récession économique.

 

Cotisez à votre REER ou à votre CELI sans même vous déplacer

Quelle est la définition d’une récession?

La réponse simple est la suivante : une période de deux trimestres de suite où le produit intérieur brut (PIB) est plus bas que le trimestre d’avant.

En réalité, il y a un comité au Canada qui analyse plusieurs facteurs économiques pour décider si on peut vraiment et officiellement dire qu’on est en récession (lien externe). On doit considérer le ralentissement économique en fonction de sa durée, son ampleur et son intensité pour décider s’il s’agit réellement d’une récession.

Qu’est-ce qui cause une récession?

Chaque récession a un principal facteur et un ensemble d’autres qui l’expliquent. En général, il s’agit d’un élément qui dérègle l’économie comme une politique monétaire ou budgétaire trop restrictive, une pandémie, l’éclatement d’une bulle ou un problème avec une ressource naturelle comme le pétrole.

Quels sont les effets d’une récession économique?

Il y a quelques phénomènes qui surviennent lors d’une récession. Il s’agit en quelque sorte d’une cascade de réactions qui ont des conséquences et qui en causent d’autres. Tous les scénarios sont uniques, mais une baisse de consommation peut mener à une perte de valorisation d’entreprises, de titres ou de ressources. Ceci peut causer des pertes d’emplois et amener les gens à plus de prudence et à encore moins de consommation, et ainsi de suite.

Quel serait l’impact d’une récession sur mes finances personnelles?

Le contexte économique entourant une récession pourrait avoir un impact direct sur vos finances. Voici quelques situations pouvant découler d’une récession et des façons d’en limiter les conséquences.

Le taux directeur

La Banque centrale du Canada pourrait vouloir éviter ou contrôler une récession en ajustant son taux directeur. Cet ajustement entraînerait une variation des taux d’intérêt applicables aux prêts et aux placements. Son objectif est de jouer sur la consommation afin de contrôler l’inflation.

Risque de crédit

Toute hausse du taux directeur a un impact direct sur le taux de certains prêts ou dettes d’entreprises, mais aussi sur les vôtres. Par exemple, si votre budget prévoyait un certain paiement d’intérêt, mais que ce dernier augmente avec la hausse des taux, cela pourrait changer votre situation financière. C’est ce qu’on appelle le risque de crédit.

L’exemple le plus courant est un changement direct du montant à payer pour le remboursement d’un prêt hypothécaire à taux variable. N’hésitez pas à vous renseigner sur les impacts d’une hausse du taux directeur.

Une telle hausse peut aussi avoir des répercussions sur les propriétaires qui ont choisi un taux fixe pour une hypothèque approchant son renouvellement. Pour une même maison avec le même prêt initial, vous pourriez ainsi vous retrouver à payer des centaines de dollars de plus chaque mois rien que pour une mince augmentation des taux.

Les taux d’intérêt des marges de crédit personnelles peuvent aussi augmenter selon les conditions de votre entente avec votre prêteur.

Dans un contexte économique où les taux montent ou pourraient monter, il est dès lors conseillé de planifier votre budget et vos liquidités pour arriver à rembourser toutes vos dettes sans pénalités.

Les spécialistes qui vous accompagnent avec vos prêts peuvent vous aider à évaluer les risques et les implications d’une hausse de taux. Ils peuvent aussi vous aider à trouver une solution s’il est devenu difficile pour vous de rembourser vos dettes.

La valeur des placements

Que ce soit dans le contexte d’une récession ou non, une fluctuation des marchés pousse souvent les investisseurs à remettre leurs choix de placement en question. Il est cependant important de se rappeler ses objectifs de départ et de garder le cap pour les atteindre à terme. En effet, les marchés connaissent constamment des hauts et des bas, mais leur évolution est positive à long terme. Il existe des conseils sur la bonne façon de gérer vos placements en période de turbulence des marchés.

Perte d’emploi

Une perte d’emploi pourrait avoir un impact sur vos finances à court terme, mais il y a des façons d’en limiter les conséquences à moyen et à long terme. Le fait d’apporter des ajustements à vos dépenses et de bien gérer votre épargne peut vous aider à protéger vos finances si vous perdez votre emploi.

Est-ce que je peux me préparer à une récession?

Personne ne peut prévenir une récession. Vous pouvez cependant mettre en place un plan qui vous aidera à y faire face. Une bonne planification financière, basée sur vos objectifs et votre profil, devrait vous permettre de surmonter les fluctuations du marché sans avoir à faire de changements.

Bien sûr, vous pourriez vouloir demander aux spécialistes qui vous accompagnent comment la diversification de votre portefeuille peut vous aider à traverser une récession sans vous faire de tracas.

Bon à savoir :

Il est toujours recommandé d’avoir un fonds d’urgence, plus communément appelé « coussin de sécurité ». Il s’agit d’un compte dans lequel on conserve une somme d’argent suffisante pour répondre à ses besoins pendant quelques mois. Il existe plusieurs astuces pour vous créer un fonds d’urgence.

Comment me protéger financièrement pendant une récession?

En ce qui concerne vos investissements, la meilleure chose à faire est de garder le cap sur vos objectifs. Si vous décidez de retirer vos placements à la baisse par crainte d’une plus grande dégringolade, cela pourrait simplement concrétiser vos pertes alors que le temps pourrait vous les faire récupérer.

Vous pourriez aussi avoir tendance à garder plus d’argent dans vos poches et à dépenser moins. C’est toutefois un phénomène qui a tendance à contribuer encore plus à la récession, parce qu’une baisse de la consommation est justement l’un de ces facteurs clés. Ainsi, même si des habitudes de dépenses responsables et une épargne régulière sont des comportements à adopter en tout temps, il n’y a pas d’avantage à vouloir profiter d’une récession pour épargner plus.

Bien que la venue d’une récession puisse faire peur, vous pourriez ne pas trop en ressentir les répercussions sur le plan financier si vous avez déjà de bonnes habitudes de consommation, de crédit, d’épargne et d’investissement. Dans le doute, parlez à votre conseillère financière ou à votre conseiller financier, qui peut vous accompagner dans votre prise de décision. Pour vos questions, on est là!

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags :

Besoin d'être guidé?

Rencontrez un conseiller qui vous aidera à réaliser vos objectifs d’épargne
 

Prendre rendez-vous

Catégories

Catégories

 

Cotisez à votre REER ou à votre CELI sans même vous déplacer