Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

7 étapes pour obtenir l’indépendance financière

30 juillet 2019 par
Indépendance financière

L’indépendance financière ne signifie pas que vous ne travaillez plus. Cela signifie plutôt que vous avez le loisir de changer d’emploi, de lancer une entreprise ou de travailler à temps partiel.

Pour certains, l’indépendance financière passe par de l’investissement immobilier ou encore par une entreprise rentable et profitable. Ce ne sont pourtant pas des critères essentiels.

Et ce n’est pas une question de salaire. Vous gagnez 45 000 $ par année? Vous avez autant de chance d’obtenir l’indépendance financière que quelqu’un qui gagne le double, voire le triple.

Voici comment y arriver :

1. Définir ses buts et objectifs

Des objectifs précis et délimités dans le temps vous aideront à résister à la tentation d’acquérir un dernier gadget technologique ou de tomber dans les pièges de la surconsommation. N’oubliez pas que vos objectifs doivent être mesurables et réalistes. C’est beaucoup plus facile d’économiser lorsqu’on a un but à atteindre.

2. Faire un budget

Combien de fois avez-vous commencé la semaine avec 60 $ dans votre portefeuille pour réaliser quelques jours plus tard que l’argent n’y était plus, sans trop savoir à quoi cette somme avait bien pu servir. Tenir un budget à jour vous aidera à prendre conscience de vos dépenses, tout en simplifiant la gestion de votre argent.

Qu’il s’agisse d’un fichier Excel ou d’un document plus complexe, compiler les entrées et les sorties d’argent dans un tableau vous évite de dépenser plus que vous ne gagnez. Une règle simple, mais souvent oubliée.

3. Gérer ses dettes

Qu’il s’agisse d’un prêt étudiant, d’un solde de carte de crédit ou d’une hypothèque, il est essentiel de liquider en priorité vos dettes dont le taux d’intérêt est élevé.

Bien entendu, cela peut signifier avoir à faire quelques concessions pour mettre l’argent au bon endroit. N’oubliez pas que des finances bien gérées et moins de dettes vous éviteront également bien du stress.

4. Mettre de l’argent de côté

Le plus simple est d’opter pour l’épargne systématique. Par exemple, programmer un virement automatique vers un compte d’épargne au lendemain du dépôt de votre paie. Sans même y penser, vous amasserez au bout de quelques mois un montant à investir judicieusement.

Pour vous faciliter la tâche, soyez réaliste au moment de déterminer un montant à mettre de côté. S’il est trop élevé, vous aurez du mal à suivre la cadence et finirez par vous décourager.

5. Créer un fonds en cas d’urgence

Difficile de prévoir les imprévus, comme un arrêt de travail pour cause de maladie, un toit qui coule soudainement ou un bris mécanique sur la voiture. Mais en ayant mis de côté un montant dans un fonds d’urgence, vous éviterez de vous endetter à nouveau.

Votre fonds d’urgence devrait correspondre à trois mois de salaire normal. Avec un budget, vous pourrez amasser plus facilement le montant nécessaire. Cette somme devrait pouvoir être accessible rapidement.

6. Suivre son plan

L’indépendance financière n’est pas un rêve. C’est un objectif réalisable qui demande beaucoup de détermination, de rigueur et de discipline.

Après avoir couché sur papier des objectifs et établi des buts à atteindre, élaborez un plan par étapes pour y arriver. Partagez ce plan avec votre conjoint et vos enfants, si vous en avez, pour que tous travaillent dans la même direction.

7. Réévaluer ses besoins

Réévaluez votre budget, vos dépenses fixes (loyer ou hypothèque, assurances, chauffage) et vos dépenses variables (restaurants, sorties au cinéma, vêtements) sur une base régulière.

L’exercice vous permettra peut-être d’économiser davantage pour ensuite passer en mode investissement et vous rapprocher de votre objectif d’indépendance financière.

Le piège de l’augmentation de salaire

Il est toujours tentant de célébrer une entrée d’argent, comme une prime ou un remboursement d’impôt, par une nouvelle dépense, un petit luxe. Même chose après une augmentation de salaire.

Faites preuve de patience et utilisez judicieusement cet argent pour acquérir plus rapidement votre indépendance financière. Si tout allait pour le mieux avec un salaire de 60 000 $, avez-vous vraiment besoin de déménager ou de changer de voiture si votre revenu augmente à 75 000 $ ? Relisez vos objectifs et jetez un œil à votre plan, vous y trouverez la réponse.

Entre retraite et indépendance financière

Qu’est-ce qui définit une retraite réussie et agréable? Si jadis on économisait pour la retraite, aujourd’hui, on économise pour acquérir l’indépendance financière. De toute façon, la retraite projetée par les baby-boomers est bien différente de celle envisagée par les générations X et Y. L’objectif n’est plus d’arrêter de travailler, mais plutôt de faire ce que l’on aime.

Avec une bonne planification, vous pourrez compter sur des revenus passifs pour assumer les dépenses courantes et maintenir votre indépendance financière après 65 ans. Il peut s’agir de placements plus ou moins risqués, ou encore d’investissements immobiliers qui rapportent des revenus récurrents.

Selon votre profil, un conseiller financier peut vous aider à prendre en main vos finances et à établir un scénario qui tracera la voie vers votre indépendance financière et vers… la liberté!

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories