11 conseils pour s’installer au Canada

30 septembre 2021 par Banque Nationale
Image d'une jeune femme qui tient une feuille d’érable devant son visage

Pour vous installer au Canada, tout ce que vous pouvez préparer avant votre départ va vous faciliter la vie quand vous serez au pays. Même une fois arrivé, il vous restera quelques étapes à suivre pour bien démarrer ce nouveau chapitre. Voici 11 conseils pour vous aider à vous intégrer et faciliter votre installation.

Pour vous installer au Canada, tout ce que vous pouvez préparer avant votre départ va vous faciliter la vie quand vous serez au pays. Même une fois arrivé, il vous restera quelques étapes à suivre pour bien démarrer ce nouveau chapitre. Voici 11 conseils pour vous aider à vous intégrer et faciliter votre installation.

1. Trouvez votre logement et prenez-en possession 

Votre premier toit sera peut-être une chambre d’hôtel, un logement en location à court terme, un appartement ou une maison. Certaines personnes vont plutôt rester chez des amis ou de la famille déjà installée au Canada. 

Dans tous les cas, rappelez-vous que votre premier logement est sans doute temporaire. Vous serez mieux outillé pour trouver l’endroit qui correspond à vos désirs une fois que vous serez mieux installé. Vous connaîtrez aussi les quartiers et le coût de la vie au Canada, comme les prix des logements. Pour trouver un logement, vous pouvez utiliser les ressources suivantes :

  • Sites spécialisés dans la vente et la location de propriétés
  •  Journaux et sites de petites annonces 
  • Réseaux sociaux
  • Réseaux d’amis, de collègues ou de connaissances
  • Pancartes « à louer » ou « à vendre » affichées devant les propriétés
  • Organismes d’aide aux nouveaux arrivants
  • Ressources d’aide pour trouver un logement offert par certains établissements d’enseignement (pour ceux et celles qui viennent étudier au Canada)

Les grandes villes canadiennes offrent aussi des ressources pour vous aider à trouver des logements à prix modique. Il faut souvent respecter des critères pour y avoir accès, comme ne pas dépasser un certain seuil de revenus.

Pour en savoir plus sur la location d’appartement ou de maison, consultez les ressources pour les nouveaux arrivants de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) (documents disponibles en plusieurs langues). 

Pour ceux et celles qui souhaitent plutôt devenir propriétaires, consultez nos conseils sur les démarches pour l’achat d’une maison. 

2. Procurez-vous rapidement un numéro d’assurance sociale (NAS)

L’une des premières choses à faire quand vous arrivez au pays, c’est de demander votre numéro d’assurance sociale. C’est un numéro qui vous servira d’identifiant national et qui vous est attribué par le gouvernement du Canada. Ça ne coûte rien et c’est essentiel pour plusieurs choses, comme pour travailler ou pour recevoir des prestations gouvernementales.

Pour l’obtenir rapidement, lorsque c’est possible, vous pouvez vous rendre en personne dans un bureau de Service Canada. Vous pouvez aussi en faire la demande par la poste ou en ligne. Vous trouverez tous les détails sur son utilisation et son obtention en visitant la section NAS du site de Service Canada.

Très important : le NAS est un numéro confidentiel qui ne doit pas servir comme pièce d’identité. Vous devez le fournir seulement dans certaines situations spécifiques qui sont décrites sur le site du gouvernement fédéral. 

3. Inscrivez-vous à l’assurance maladie

Ceux et celles qui ont le statut de citoyen ou de résident permanent ont accès à des soins de santé gratuits au sein du système de soins de santé du Canada.

Bon à savoir : ceux et celles qui viennent d’arriver au Canada pourraient devoir obtenir une assurance-maladie temporaire en attendant d’être admissibles au système public de soins de santé canadien. Les délais et les conditions d’admissibilité peuvent varier selon les provinces et les territoires.

Pour bénéficier de la couverture santé publique et pour vous simplifier la vie quand vous recevez des soins, demandez votre carte d’assurance maladie (parfois appelée carte santé) dès que vous serez admissible. Pour l’obtenir : contactez le gouvernement de la province ou du territoire où vous habitez. Pour en savoir davantage sur les conditions d’admissibilité et sur les soins de santé offerts, renseignez-vous auprès du ministère de la Santé du Canada (qui répertorie aussi les différents ministères de la Santé au pays). 

Aussi, certaines personnes qui ne sont pas admissibles aux régimes de soins de santé provinciaux ou territoriaux, les réfugiés par exemple, peuvent avoir accès à des soins, comme avec le Programme fédéral de santé intérimaire de Service Canada

Bon à savoir : certaines provinces ou territoires peuvent avoir des accords avec votre pays d’origine pour vous permettre de bénéficier plus rapidement de l’assurance maladie. Faites vos vérifications auprès du ministère de la Santé de votre province ou territoire. 

Notez enfin que le régime d’assurance public de votre province n’inclut pas tous les soins. Pour ce qui est des soins dentaires, de la vue et pour les frais de certains médicaments, une assurance complémentaire privée peut être bien utile. Sachez aussi qu’elle est parfois offerte par votre employeur. 

4. Complétez l’ouverture de votre compte de banque

Vous avez commencé l’ouverture de votre compte bancaire canadien en ligne avant votre arrivée? Il vous reste à vous rendre en succursale pour confirmer votre identité en personne pour des raisons de sécurité. Lors de votre visite, vous allez aussi obtenir votre carte bancaire pour faire des transactions, comme des achats en magasin ou des retraits en espèces au guichet.

Pour ceux et celles qui n’ont pas encore de compte bancaire en arrivant au Canada, présentez-vous dans une succursale d’une institution financière pour en ouvrir un. Vous pouvez aussi commencer vos démarches en ligne.

Arrivé au Canada depuis moins de 5 ans?

Découvrez notre offre privilège pour les nouveaux arrivants.

Informez-vous des autres services bancaires

Profitez de votre visite en succursale ou optez pour les services en ligne pour vous familiariser avec le système bancaire canadien. Pensez à vous procurer une carte de crédit pour commencer à bâtir votre historique de crédit au Canada. Vous pouvez aussi demander de l’aide et des conseils pour vos investissements au Canada

C’est tout à fait normal d’avoir des questions au début. Comme dans plusieurs autres pays, le système bancaire canadien a des particularités et peut être différent du système que vous connaissez. N’hésitez pas à prendre un rendez-vous avec l’un ou l’une de nos spécialistes pour poser vos questions et mieux comprendre comment ça fonctionne. 

5. Inscrivez-vous au consulat de votre pays d’origine

Sans être une nécessité absolue, ça peut être avantageux de s’inscrire au consulat de votre pays d’origine s’il en existe un au Canada. Dans certains cas, ils peuvent offrir de l’aide avec les éléments suivants : 

  • Documents officiels (comme votre passeport)
  • Inscription à la liste électorale dans votre pays d’origine 
  • Pension de retraite (si vous en recevez une de l’étranger)
  • Bourses d’études
  • Urgences ou difficultés
  • Informations et conseils pour votre installation au Canada
  • Répertoire d’organismes pour les nouveaux arrivants

 6. Profitez du soutien des organismes d’aide aux nouveaux arrivants

Vous avez peut-être déjà été en contact avec des organismes d’accueil qui vous ont aidé à trouver un logement ou à remplir vos formulaires avant votre arrivée. Ces mêmes organismes locaux peuvent aussi vous assister avec votre installation.

Ils peuvent servir de référence pour toutes vos questions sur les processus administratifs, les transports, le système scolaire ou pour vous aider à trouver un emploi. 

7. Trouvez un emploi ou lancez-vous en affaires

Vous arrivez au Canada sans avoir un emploi? Vous voudrez sans doute trouver une façon d’assurer votre sécurité financière avec un revenu régulier. Consultez nos conseils financiers et administratifs sur le processus de recherche d’emploi au Canada et sur comment préparer votre entretien d’embauche. Selon votre statut de résident ou de travailleur étranger, il y a certaines démarches administratives à effectuer auprès du gouvernement avant de pouvoir travailler.  

Bon à savoir : il y a souvent des cours de français ou d’anglais offerts à ceux et celles qui veulent améliorer leurs compétences linguistiques. En fait, plusieurs services répertoriés par le gouvernement fédéral sont offerts aux nouveaux arrivants.

Vous avez reçu une formation et obtenu des diplômes dans votre pays d’origine? Pour certains emplois et professions, il faut demander des équivalences pour faire reconnaître officiellement votre formation ou vos expériences professionnelles. Selon votre situation, vous pouvez vous adresser à un ordre professionnel ou à un établissement d’enseignement comme une université. 

Vous avez aussi l’option de vous lancer en affaires. Vous pouvez lancer votre entreprise ou même acheter une entreprise qui existe déjà. Il y a aussi des subventions, des prêts et des programmes d’accompagnement pour les nouveaux arrivants qui souhaitent se lancer en affaires. Ça vaut le coup de faire quelques recherches sur le sujet. Pour commencer vos recherches, vous pourriez vous adresser à des chambres de commerce ou aux organismes de développement économique régionaux.

Restez à l’affût

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir les dernières analyses et tendances des marchés.

8. Trouvez la meilleure façon de vous déplacer

La voiture est le moyen de transport le plus répandu pour vous déplacer au Canada. Pour conduire : vous devez d’abord obtenir un permis auprès de votre province ou de votre territoire

Bon à savoir : dans certains cas, un permis obtenu dans votre pays d’origine vous permettra d’en obtenir un nouveau dans votre nouvelle province ou territoire de résidence sans devoir refaire tout le processus de formation et passer les examens. 

Les transports en commun sont une option intéressante pour se déplacer dans les grandes villes. C’est aussi souvent moins cher et plus rapide que l’automobile. Les réseaux sont plus ou moins développés selon l’endroit et la population. Dans plusieurs grands centres, vous pouvez aussi compter sur des vélos en libre-service ou le partage d’automobiles pour vous déplacer.

9. Protégez-vous avec des assurances

Pour être protégé en cas d’événements malheureux, pensez à obtenir des assurances. Il en existe plusieurs types au Canada : certaines sont obligatoires tandis que d’autres sont optionnelles. En voici quelques exemples :

  • Assurance auto. C’est important d’y penser rapidement, parce que c’est obligatoire pour pouvoir conduire au Canada. 
  • Assurance vie. Elle sert à protéger financièrement vos proches après votre décès. Elle n’est pas obligatoire.
  • Assurance habitation. Elle protège votre propriété en cas de vol ou de sinistres (comme un incendie). Ce n’est pas obligatoire, mais certains prêteurs peuvent l’exiger (une institution financière qui vous prête de l’argent pour acheter une maison, par exemple).

Certains employeurs offrent aussi des assurances collectives à des prix avantageux qui couvrent des soins non couverts par le système public, comme les soins dentaires, de la vue, les médicaments, l’invalidité et le décès. Dans le cas où votre employeur ne vous offrirait pas ce type de protection, vous pourriez vous procurer des assurances privées par vous-même. 

10. Socialisez

Socialiser et bâtir votre réseau, c’est l’une des clés les plus importantes pour bien réussir votre intégration dans votre nouveau pays. À travers ces relations et ces échanges, vous obtiendrez des conseils, du soutien, et vous développerez un sentiment d’appartenance à votre communauté. Il y a plusieurs façons de développer votre réseau, comme :

  • S’inscrire à des activités culturelles 
  • Devenir membre d’une équipe sportive ou d’un club 
  • S’intéresser aux activités organisées par votre communauté culturelle et par les organismes d’accueil 
  • S’impliquer en faisant du bénévolat
  • Participer à des événements professionnels 
  • Adhérer à une association

11. Révisez votre budget

Vous avez sans doute préparé un budget au meilleur de vos connaissances avant de partir de votre pays d’origine. Vous avez peut-être aussi utilisé les ressources disponibles pour estimer le coût de la vie au Canada. 

Cela dit, une fois que serez bien installé, ce sera plus simple pour vous d’avoir un portrait plus précis de vos revenus et de vos dépenses. Comme ça, vous serez en mesure de faire votre budget et de vous bâtir un plan financier pour prendre le contrôle de vos finances et réaliser vos objectifs. 

Vous le savez, immigrer n’est pas une mince affaire. Vous en avez déjà fait beaucoup avant d’arriver pour bien vous installer au Canada. Pour vous aider à bien démarrer votre nouvelle aventure, profitez de toute l’aide disponible. Pour plus d’information sur le système bancaire et financier, inscrivez-vous à l’infolettre de la Banque Nationale.  Pour vos questions, on est là.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags :

Catégories

Catégories