Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

L’entrepreneuriat en 10 idées fortes

01 décembre 2014 par Banque Nationale
DefaultArticleImageAltText

Vous rêvez de lancer une entreprise, mais vous ne savez pas si vous avez l’étoffe d’un entrepreneur? Vous vous demandez : faut-il un plan d’affaires ou une formation en gestion?

Dans le cadre d’un webinaire, le directeur général du Centre d’entrepreneuriat ESG-UQAM, Michel Grenier, a répondu aux questions de Randy Ferguson. Le spécialiste a abordé certaines questions importantes pour ceux qui se sentent appelés à devenir entrepreneurs.

Il en est ressorti plusieurs idées fortes concernant l’entrepreneuriat. Les voici :

1. Les qualités de l’entrepreneur

Pour réussir comme entrepreneur, il faut de la persévérance, de la discipline, de la passion, avoir confiance en ses moyens, puis être débrouillard.

2. Le plan d’affaires, c’est comme un plan de voyages

Demander à un étudiant qui prévoit un voyage durant l’été. Il vous dira qu’il n’a pas de plan. Poussez un peu et vous découvrirez qu’il a un plan, qu’il a déjà choisi les principales étapes de son voyage. Le plan d’affaires, c’est

semblable : si on travaille à un projet qui nous passionne, on en connaît les grandes lignes. Si on veut obtenir de l’aide, des conseils, un appui financier, c’est simple : il faut un plan écrit.

3. Pour réussir, il faut du soutien et de l’encouragement

Un entrepreneur a besoin d’encouragement et du soutien de gens qui peuvent l’aider, que ce soit ses proches ou des organismes d’aide à l’entrepreneuriat. Si quelqu’un dénigre votre projet, tenez-vous loin de lui.

4. La plupart des entreprises ne sont pas créées pour faire de l’argent

On ne crée pas une entreprise seulement pour faire de l’argent. Les entreprises remarquables sont lancées par des entrepreneurs qui ont le désir de bâtir quelque chose d’exceptionnel, comme ce fut le cas pour le Cirque du Soleil.

5. Pour réussir, ça prend du travail

Lancer une entreprise, c’est un projet aussi exigeant qu’emballant : il faut travailler, beaucoup.

6. La résilience est essentielle

« Ce n’est pas parce que le Canadien traverse une mauvaise période que c’est un club fini », souligne Michel Grenier. Le même principe s’applique aux entrepreneurs. Que faut-il faire quand on trébuche ou qu’on échoue? On continue, parce que l’échec, ce n’est pas la fin. Il faut de la résilience.

7. Se bâtir un réseau est primordial

On ne peut ni tout faire, ni tout savoir. D’où l’importance de se constituer un réseau de gens qui peuvent nous compléter, nous appuyer et nous encourager.

8. Il faut s’améliorer constamment

Pour vivre pleinement sa passion, il faut avoir du plaisir en travaillant. Pour toujours en avoir, il est essentiel de toujours chercher à s’améliorer. Un coach peut nous aider sur ce plan.

9. La réussite naît de nos forces

Ce sont nos forces et nos compétences qui nous permettent de construire une entreprise forte. Quant à nos faiblesses, on peut y voir avec l’aide de son réseau et d’un mentor.

10. Il faut savoir compter

Un entrepreneur n’a pas besoin de tout connaître de la comptabilité et de la finance. Mais s’il sait qu’il faut qu’il rentre plus d’argent qu’il n’en sort, il réussira, dit Michel Grenier. Savoir compter, c’est la compétence la plus importante.

 

Pour en savoir plus, inscrivez-vous à l'infolettre Banque Nationale

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories