Comment accélérer le développement d’une entreprise grâce à la culture start-up?

18 août 2021 par Banque Nationale
Image gens travaillant dans un espace collaboratif

Synonyme d’innovation, d’agilité et de créativité, la culture start-up s’installe de plus en plus dans les organisations de toutes les tailles ainsi que dans tout l’écosystème entrepreneurial. Avec ses concours, ses incubateurs, ses accélérateurs et son état d’esprit dynamique, elle aide les entreprises à croître et à rester compétitives. Découvrez comment vous pouvez développer vos affaires avec la culture start-up, et ce, à toutes les étapes de votre projet.

Bienvenue aux PME 

Avec notre offre incluant des conseils juridiques gratuits, vous êtes en affaires 

Comment une entreprise en démarrage peut se servir des leviers de la culture start-up? 

Demandez de l’accompagnement pour votre plan d’affaires

Vous avez une bonne idée? Vous êtes qualifié, mais vous n’avez pas d’argent pour vous lancer en affaires? Sachez qu’il existe des ressources pour vous aider et qu’elles font partie intégrante de l’écosystème de la culture start-up.

Cherchez les centres locaux de développement dans votre région. Ces organisations offrent bien souvent de ressources pour donner un coup de pouce lors de la phase de démarrage. Elles pourraient, par exemple, mettre à votre disposition un spécialiste pour vous aider à bâtir la pièce maîtresse de tout projet : votre plan d’affaires.

Autre piste : les organismes de formation. Elles offrent souvent des cours de lancement d’entreprise, parfois en lien avec des subventions gouvernementales. 

Si vous obtenez l’appui d’un organisme au début de votre projet, celui-ci aimera souvent vous suivre tout au long de votre parcours, afin de vous offrir de l’aide toujours plus pointue. Votre succès, c’est aussi le leur!

Cherchez les sources de financement disponibles

Une fois votre plan d’affaires terminé, vous serez prêt à chercher du financement. Si vous avez été soutenu par un organisme dans la phase de prédémarrage, il est possible que les institutions financières soient plus attentives à votre projet.

Au-delà des prêts, il y a de nombreux programmes de subventions gouvernementales, selon votre secteur d’industrie. Il existe des organismes dont la seule mission est de vous aider à trouver ces fonds! Encore une fois, dirigez-vous vers les centres de développement régionaux, qui sauront vous accompagner.

Pensez au sociofinancement

Ce ne sont toutefois pas tous les projets qui obtiennent du premier coup un apport financier de la part des banques et des investisseurs, et c’est bien normal. Si c’est votre cas, explorez des avenues moins traditionnelles. Une campagne de sociofinancement pourrait être une bonne idée.

Ce type de campagne en ligne peut prouver la pertinence de votre offre sur le marché, en démontrant que des clients sont intéressés par votre produit ou service. En plus, les revenus de cette première campagne peuvent vous offrir une base financière qui vous aidera à obtenir d’autres financements par la suite.

Comment une entreprise en consolidation peut bénéficier de la culture start-up? 

Vous avez lancé votre entreprise et vous avez de premières ventes. À cette étape, la clé, c’est d’utiliser au mieux toutes les ressources qui existent dans l’écosystème des entreprises en démarrage au Canada.

Rejoignez un incubateur ou un accélérateur d’entreprise

Ressources incontournables de la culture start-up, les incubateurs et accélérateurs peuvent faire toute la différence dans la consolidation de votre entreprise.

  • Un incubateur est utile pour les entreprises qui en sont à leurs premières étapes de démarrage. En plus d’être stimulants, ils permettent de valider auprès de professionnels expérimentés la force de votre projet d’affaires.
  • Un accélérateur va plutôt aider les entreprises qui sont déjà en activité, mais qui veulent passer à la prochaine étape de leur développement.

Dans les deux cas, il s’agit de programmes de durée variable qui sont organisés par des structures locales ou régionales, souvent en partenariat avec de plus grandes entreprises, voire avec des organismes de formation. Typiquement, on y fournit du mentorat, des occasions de réseautage, du partage de ressources ou même des bureaux et du soutien administratif.

Intégrez un regroupement d’entreprises

Il n’est pas rare que des entreprises d’une même industrie se regroupent dans un espace physique, que ce soit dans un grand loft ou bien sur tout un étage dans une tour de bureaux. N’hésitez pas à intégrer ces structures, vous pourriez en tirer de nombreux avantages.

Par exemple, vous pourriez partager avec d’autres le loyer et l’électricité, ou bien séparer en groupe le coût d’une photocopieuse ou la mensualité de la connexion Internet, voire diviser le salaire d’un employé en commun.

Au-delà des économies, vos voisins d’espace peuvent vous donner des petits mandats, devenir des clients ou des collaborateurs, ou vous pourriez faire des soumissions ensemble. Autour de la machine à café, vous pourriez échanger de précieux savoirs sur toutes sortes de sujets.

Pour les trouver, dirigez-vous vers les chambres de commerce, l’organisme de développement économique de votre région, votre banquier ou des groupes de discussion sur les réseaux sociaux.

Poursuivez votre éducation

Des formations dans des écoles d’entrepreneuriat ou des universités existent aussi. Elles vous offriront des cours plus théoriques, mais elles vous donneront l’occasion d’y faire des rencontres et de développer votre réseau.

Restez à l'affût

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir les dernières analyses et tendances des marchés.

Comment une entreprise en opération peut développer sa culture start-up?

Une fois que votre entreprise a surmonté les embûches du démarrage, vous pouvez continuer à cultiver un état d’esprit start-up, car les avantages sont nombreux.

Rejoignez les chambres de commerce

Les chambres de commerce ont pour vocation de rallier la communauté des entrepreneurs sur le plan local ou régional, et de créer des synergies. Elles vous aideront à nouer des partenariats. N’hésitez pas à les contacter.

Participez à des événements de réseautage

Sous leurs apparences festives, les soirées de réseautage peuvent s’avérer de véritables catalyseurs d’affaires, si vous savez bien jouer votre jeu dans un contexte social.

Les événements de réseautage sont nombreux et peuvent prendre plusieurs formes : soupers, 5 à 7 branchés ou autre. Leur principal atout, c’est de vous permettre de rencontrer des gens dans une ambiance décontractée, et de nouer des relations qui peuvent mener à des occasions favorables. Présentez-vous! Vous faites partie de la culture start-up vous aussi!

Intégrez les communautés en ligne

Au-delà des rencontres en chair et en os, vous pouvez cultiver votre présence en ligne en trouvant sur les réseaux sociaux des groupes qui tournent autour de votre industrie.

Lorsque vous êtes à la recherche de conseils, faites toutefois attention aux affirmations de personnes se prétendant expertes. Il peut être utile de contrevérifier dans un groupe d’échange les informations que ces « gourous » vous fournissent et de valider leurs soi-disant réalisations.

Vous trouverez aussi sur le Web une offre abondante de formations, de webinaires et d’événements en ligne. Il peut y avoir de l’information ou des rencontres très intéressantes à y faire.

Adhérez aux associations professionnelles (ou grappes)

Les associations de professionnels sont souvent « officielles », comme des ordres professionnels, parfois informelles. On trouve ces grappes à l’échelle régionale et nationale dans la plupart des domaines.

Elles offrent souvent des nouvelles de l’industrie à travers des publications imprimées ou numériques. Elles organisent des événements et parfois même des soirées de « gala », avec des mentions de reconnaissances et des prix.

Elles servent surtout à représenter votre secteur auprès des décideurs et à vous fournir des ressources pour vous aider dans la saine gestion de vos opérations ou pour le développement de vos affaires.

Votre banque a aussi tout intérêt à vous aider

Votre banque souhaite votre succès, et c’est bien normal : elle a investi en vous. Les conseillers à la banque connaissent beaucoup d’entrepreneurs et ce sont des contacts avec lesquels ils peuvent vous mettre en relation. Ils ont certainement des idées qui peuvent vous aider, car ils ont assurément vu et entendu des histoires de toutes les couleurs, des succès comme des infortunes. Profitez de leur expérience.

Participez à des concours ou à des compétitions d’entrepreneuriat

Une bonne façon de se faire connaître de nouveaux clients ou d’investisseurs potentiels est de participer à des concours d’entrepreneuriat. Il y en a à longueur d’année, que ce soit dans le cadre de festivals, de grandes conférences ou même à la télévision.

Vous devrez maîtriser l’art du « pitch », soit la présentation rapide et accrocheuse de votre idée d’affaires. Même si vous ne sortez pas gagnant d’un concours, vous aurez exercé votre capacité à présenter votre projet et vous aurez gagné de la visibilité. Qui sait où cela peut vous mener!

En mode démarrage pour réussir

En somme, lancer une entreprise et la faire croître, c’est le projet de toute une vie pour bien des gens. Dans les premiers temps, il est possible que vous ayez le sentiment de devoir tout faire, mais cela ne veut pas dire que vous êtes seul.

Profitez des organisations qui sont là pour renforcer votre entreprise. Une fois que vous vous êtes développé, tentez de rester fidèle à cet état d’esprit et ces valeurs qui constituent la culture start-up.

Parlez à nos spécialistes qui pourront vous aider à trouver les ressources qui sont près de chez vous et qui sont adaptées à vos besoins. L’univers des entreprises en démarrage au Canada, ils connaissent ça!

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories

Bienvenue aux PME 

Avec notre offre incluant des conseils juridiques gratuits, vous êtes en affaires