Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Comment profiter d’un meilleur taux de change?

20 septembre 2014 par Banque Nationale
il y a des moyens d’obtenir un taux de change avantageux.

Les voyages et le commerce international sont les deux principales raisons d’acheter des devises étrangères. Le cours des devises varie constamment à cause de nombreux facteurs, mais il y a des moyens d’obtenir un taux de change avantageux. Voici comment profiter d'un meilleur taux de change.

Contenu

Les facteurs qui font varier le cours d’une devise

Le marché des changes obéit essentiellement à la loi de l’offre et de la demande. Les investisseurs internationaux préfèrent détenir une devise plutôt qu’une autre, ou faire des investissements dans une devise plutôt que dans une autre, en fonction de plusieurs facteurs. Parmi les plus importants, on peut mentionner:

La différence entre les niveaux de confiance dans la stabilité et l’économie des régions utilisant chacune des devises distinctes.

Si la région A est stable et semble promise à une belle croissance, alors que l’avenir économique et politique de la région B est plus incertain, alors les investisseurs préfèreront détenir la devise de la région A que celle de la région B. Ce facteur explique pourquoi, souvent, lorsque la situation géopolitique mondiale est tendue ou lorsqu’on craint une crise économique internationale majeure, on voit augmenter la valeur des devises considérées comme un refuge - principalement le dollar américain.

La différence entre la demande des produits provenant de chaque région.

Si les produits de la région A sont très demandés dans le monde alors que ceux de la région B le sont moins, les acheteurs voudront détenir davantage de devise A que de devise B pour pouvoir acheter les produits qu’ils convoitent. Ce facteur explique le lien entre la force du dollar canadien et la demande mondiale pour les ressources naturelles: comme ces ressources représentent une part importante des exportations canadiennes, le dollar canadien a tendance à voir sa valeur augmenter en même temps que la demande pour les ressources naturelles, et inversement.

La différence de taux d’intérêt entre les régions utilisant chacune des devises distinctes.

Si les taux d’intérêt dans la région A sont supérieurs aux taux d’intérêt dans la région B, alors les investisseurs internationaux préfèreront faire des placements dans la devise de A que dans celle de B.

La différence entre les taux d’inflation prévalant dans les deux régions.

Si le taux d’inflation est plus élevé dans la région A que dans la région B, la devise de A perdra de sa valeur plus rapidement que celle de B. Les investisseurs internationaux préfèreront alors détenir la devise de B que celle de A.

Prévoir le taux futur d'une monnaie n'est pourtant pas si simple

Ces facteurs sont cependant complexes à analyser, parce qu’ils jouent parfois en sens inverse et qu’il n’est pas évident de prévoir la tendance qui dominera. Les marchés financiers s’efforcent d’anticiper les fluctuations de devises, exactement comme le marché boursier s’efforce d’anticiper la performance des actions de chaque société cotée en bourse. Ces anticipations sont parfois erronées ou exagérées, ce qui peut mener à des corrections brusques.

Cependant, les devises flottantes sont censées agir comme un mécanisme auto-correcteur. En effet, si le cours de la devise A baisse beaucoup, alors les produits vendus par A dans sa devise deviennent moins chers sur le marché mondial. À terme, cela devrait aider A à augmenter ses exportations, ce qui devrait stimuler son économie, compensant ainsi les problèmes qui ont initialement conduit à la chute de sa monnaie. C’est la raison pour laquelle certains investisseurs jugent que, à très long terme, il n’est pas nécessaire de tenir compte des devises parce que les mouvements à la hausse et à la baisse devraient plus ou moins s’annuler.

Mais à plus court terme (du court terme qui peut durer plusieurs années!), les fluctuations de devises ont un impact important, autant pour les entreprises qui achètent ou vendent à l’étranger que pour les touristes qui sortent de leur pays.

Où et comment acheter des devises étrangères

Lorsque vous planifiez un voyage à l’étranger, vous auriez intérêt à vous informer sur le taux de change en vigueur en utilisant des convertisseurs de devise en ligne. Celui de la Banque du Canada donne un taux officiel.

Cela dit, les intermédiaires qui offrent l’achat et la vente de devises se rémunèrent pour ce service en vendant une devise plus cher que son taux officiel et en l’achetant moins cher. Le taux sera donc en réalité plus élevé que le taux officiel. L’aperçu du taux de change des devises étrangères de la Banque Nationale vous permet de voir cette différence. Certains intermédiaires prélèvent aussi un frais de transaction, qui n’est pas toujours annoncé clairement à l’avance.

Il y a beaucoup d’options pour l’achat de devises étrangères:

  • banques
  • bureaux de change
  • cartes de crédit ou de débit (pour retirer de l’argent à l’étranger, ou pour régler directement vos transactions lorsqu’elles sont acceptées par le commerçant local)
  • chèques de voyage
  • commerces (lorsqu’ils acceptent le paiement en espèces en devise de votre pays)
  • guichets automatiques
  • hôtels
  • Vous obtiendrez un meilleur taux en magasinant à l’avance, pour ne pas vous trouver à la merci d’intermédiaires avec lesquels vous risquez de devoir transiger parce que vous n’aurez pas d’autre option à l’endroit et au moment où vous voudrez faire un achat à l’étranger. Échanger des devises à l’aéroport, alors que vous vous souciez de ne pas manquer votre vol, est rarement l’option la plus abordable. Les banques ont l’avantage de vous permettre de magasiner à l’avance.

     

    Une autre raison d’acheter des devises à l’avance est de fixer le taux de change entre le moment de l’achat et celui où vous dépenserez la devise étrangère, pour vous prémunir contre une variation imprévue du taux de change qui ne serait pas à votre avantage.

    Notes légales 

    Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

    Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

    Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

    Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

    Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

    Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

    Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

    Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

    Tags:

    Catégories

    Catégories