Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Comment profiter d’un meilleur taux de change?

31 janvier 2018 par Banque Nationale
Taux de change

Le meilleur taux de change est celui qui permet aux entrepreneurs qui font affaire à l’étranger de réaliser les profits anticipés. Les variations du cours des devises dépendent de facteurs qui sont hors de leur contrôle, et peuvent avoir des conséquences financières importantes sur la marge bénéficiaire de leurs transactions. Voici les facteurs qui influent sur le taux de change, et quelques solutions pour protéger son entreprise.

Quels facteurs font varier le cours d’une devise?

Le marché des changes fluctue en fonction des décisions des investisseurs internationaux qui préfèrent détenir une devise plutôt qu’une autre. Les taux de change obéissent donc essentiellement à la loi de l’offre et de la demande qui est tributaire de plusieurs facteurs. Voici les plus importants :

La stabilité et l’économie des régions

Si la région A est stable et semble promise à une belle croissance, alors que l’avenir économique et politique de la région B est plus incertain, les investisseurs préfèreront détenir la devise de la région A.

Ce facteur explique pourquoi, souvent, lorsque la situation géopolitique mondiale est tendue ou lorsqu’on craint une crise économique internationale majeure, on voit augmenter la valeur des devises considérées comme un refuge – principalement le dollar américain.

La demande des produits

Si les produits de la région A sont très demandés dans le monde alors que ceux de la région B le sont moins, les acheteurs voudront détenir davantage de devise A pour pouvoir acheter les produits qu’ils convoitent.

Ce facteur explique le lien entre la force du dollar canadien et la demande mondiale pour les ressources naturelles : comme ces ressources représentent une part importante des exportations canadiennes, le dollar canadien a tendance à voir sa valeur augmenter en même temps que la demande pour les ressources naturelles, et inversement.

Les taux d’intérêt

Si les taux d’intérêt dans la région A sont supérieurs aux taux d’intérêt dans la région B, alors les investisseurs internationaux préfèreront faire des placements dans la devise de A.

Ce facteur explique l’appréciation du cours de notre monnaie lorsque les taux d’intérêt sont accrus au Canada.

Les taux d’inflation

Si le taux d’inflation est plus élevé dans la région A que dans la région B, la devise de A perdra de sa valeur plus rapidement. Les investisseurs internationaux préfèreront alors détenir la devise de B.

Ce facteur explique pourquoi, lorsque l’inflation augmente dans un pays, la valeur de sa devise diminue généralement.

Comment prévoir le taux futur d’une monnaie?

Ces facteurs sont cependant complexes à analyser, parce qu’ils jouent parfois en sens inverse et qu’il n’est pas évident de prévoir la tendance qui dominera. Les spécialistes chargés des opérations de change dans les institutions financières s’efforcent d’anticiper les fluctuations de devises, exactement comme les investisseurs sur les marchés boursiers s’efforcent d’anticiper la performance des actions de chaque société cotée en bourse. Ces anticipations sont parfois erronées ou exagérées, ce qui peut mener à des corrections brusques.

Certains investisseurs jugent que, à très long terme, il n’est pas nécessaire de tenir compte des devises parce que les mouvements à la hausse et à la baisse devraient plus ou moins s’annuler. Cette vision, bien que discutable, peut se défendre dans une perspective à très long terme, comme dans le cas d’un investissement en infrastructure à l’étranger. Dans une perspective davantage représentative des opérations commerciales, soit à court et moyen termes, les fluctuations de devises ont un impact important sur la marge bénéficiaire des entreprises qui achètent ou vendent à l’étranger.

Comment peut-on se protéger contre la fluctuation du taux de change?

Pour se protéger contre les mouvements sur le marché, un entrepreneur qui transige à l’international doit utiliser les bons outils. Voici trois des solutions offertes aux entreprises :

1. L’opération de change à terme

Il s’agit de l’outil le plus simple et le plus utilisé. Il permet de fixer à l’avance le taux de change pour la conversion de la devise afin d’éliminer les risques liés aux fluctuations des marchés à 100 %.

Prenons l’exemple d’un exportateur qui prévoit recevoir 500 000 $ américains dans trois mois. Comme les coûts de son projet ont été établis en dollars canadiens, si le dollar américain perd de la valeur par rapport au dollar canadien durant la période de trois mois, son profit peut fondre à vue d’œil. Avec l’opération de change à terme, l’entrepreneur fixe le taux de la conversion qui s’appliquera dans trois mois, au moment de la conversion.

2. Le collier de taux de change

Un collier fournit aussi une protection contre les mouvements défavorables du marché, tout en offrant plus de flexibilité. Plutôt qu’un taux fixe, cette stratégie offre une zone de sécurité déterminée par un taux plancher et un taux plafond.

Pour sa transaction, l’entrepreneur pourrait par exemple obtenir une protection qui lui garantirait un taux situé entre 1,2500 et 1,3200 pour un montant et une date déterminés. Donc, si les marchés lui sont favorables, il pourra en profiter jusqu’à un certain point, tout en étant protégé en cas de mouvement défavorable.

3. L’option sur devise 

Cet outil offre une protection au client, sans limiter sa capacité à profiter d’un marché favorable. Il est très flexible et permet plusieurs combinaisons. L’avantage est grand pour l’entrepreneur, et celui-ci doit payer une prime pour acquérir l’option.

Si un entrepreneur participe à un appel d’offres pour un contrat de construction aux États-Unis, par exemple, cette solution est idéale. Avec l’option sur devise, il est protégé s’il obtient le contrat convoité. Par ailleurs, s’il n’obtient pas le contrat ou que le marché lui est favorable au moment de la transaction, il n’a pas d’engagement. Dans tous les cas, l’entrepreneur n’aura qu’à débourser plus que la valeur de la prime.

Pour trouver la bonne stratégie, il est important d’évaluer les risques encourus. Un expert pourra vous accompagner, de l’analyse de la situation à l’exécution de la transaction.

L’évolution du marché des devises peut engendrer des conséquences négatives importantes pour les entreprises actives à l’étranger. Une bonne compréhension et une stratégie de couverture adaptée sont la clé du succès. Afin de bien vous protéger, il est important de discuter de vos plans de développement à l’international avec vos conseillers avant de les mettre en œuvre

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags:

Catégories

Catégories