Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Quel moyen de paiement en ligne choisir?

08 septembre 2016 par Banque Nationale
moyen de paiement en ligne

Que l’on soit un travailleur autonome ou que l’on gère une chaîne de 12 magasins, c’est bien LA question la plus importante à régler : comment nos clients payeront-ils nos produits ou services ?

Contenu

Alors que le commerce en ligne et les achats « mobiles » s’enracinent de plus en plus dans les habitudes des consommateurs, l’expression « faire sonner le tiroir-caisse » n’aura bientôt plus beaucoup de sens. En effet, payer comptant n’est maintenant qu’un moyen parmi tant d’autres. Selon une récente étude de la firme Forrester, les achats en ligne dans l’industrie du détail représenteront en 2019 pas moins de 9,5 % de tous les achats effectués au Canada. Et en 2015, près du tiers des Canadiens avaient effectué un achat depuis leur téléphone intelligent, selon RetailMeNot.

Voici un guide de différentes solutions de paiement, selon le type d’affaires que l’on brasse.

Pour les boutiques en ligne

On le sait : vendre ses produits désormais passe de plus en plus par le Web. Aussi, se doter d’une solide plate-forme de commerce électronique devient désormais critique.

Dans ce créneau, Shopify et Magento sont les deux solutions qui dominent le marché. Shopify est une solution en ligne, mais payante, hébergée dans le « nuage ». Il est ainsi possible d’avoir « pignon sur le Web » sans avoir à investir dans une infrastructure TI.

En revanche, Magento est une solution en code source libre, et donc gratuite. Or, vous devrez installer et configurer la plate-forme sur vos propres serveurs, ce qui requiert des compétences en informatique. Des entreprises spécialisées existent pour vous épauler dans cette tâche, mais ce ne sera pas gratuit.

Cela dit, une fois installées, les deux plates-formes comprennent toutes les fonctionnalités pour gérer un magasin en ligne, de la gestion de son inventaire au paiement sécurisé des produits.

  • Shopify
  • Le plus : Shopify supporte plusieurs passerelles de paiement, ce qui permet de vendre ses produits pratiquement partout dans le monde.

    Les moins : Des frais mensuels sont exigés (de 29 $ à 299 $) en plus d’un frais par transaction (près de 3 % du montant de la vente, en plus des frais de carte de crédit).

  • Magento
  • Le plus : Sa gratuité, intéressante à long terme pour éviter les frais de transaction.

    Le moins : Les frais à payer potentiellement pour installer des serveurs et mettre à jour le système pourraient dépasser les frais exigés par une solution clés en main comme Shopify.

    Pour les commerces ayant pignon sur rue

    Il y a les boutiques en ligne, mais aussi tous ces détaillants « physiques » qui souhaitent ajouter une dimension de commerce électronique à leurs activités. C’est pour eux qu’a été conçu le système de point de vente de Lightspeed, une solution de commerce électronique qui permet en outre de regrouper les inventaires de plusieurs magasins.

    La solution LightSpeed se charge de tout le processus de vente, de la commande du produit aux fournisseurs en passant par les écritures comptables.

    Ainsi, pour gérer deux succursales d’un magasin, en plus d’une boutique en ligne, vous n’avez plus qu’un seul inventaire. De cette façon, par exemple, un magasin d’articles de ski pourrait vendre en succursale le dernier exemplaire d’un modèle de gants, et ce modèle sera automatiquement retiré de la boutique en ligne.

    Si LightSpeed occupe une position dominante dans ce marché, il est à noter qu’il en existe d’autres, dont plusieurs conçues plus particulièrement pour des restaurants, par exemple. Aussi, avant de faire un choix aussi important pour son entreprise que celui d’un système de point de vente, mieux vaut comparer différentes solutions !

    • LightSpeed
    • Les plus : Une solution éprouvée avec des fonctionnalités particulières à plusieurs types de commerces (animaleries, boutiques de vélo, magasins d’équipement de sport, bijouteries, etc.).

      Les moins : Frais mensuels relativement élevés (entre 99 $ et 289 $, plus 59 $ pour l’option « commerce électronique »).

      Notes légales 

      Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

      Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

      Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

      Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

      Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

      Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

      Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

      Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

      Catégories

      Catégories