Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

5 règles d’or pour présenter un bon pitch

14 août 2017 par Banque Nationale
5 règles d’or pour présenter un bon pitch

Un bon pitch peut changer une vie. Rencontré au StartupFest, Tommy Houle, fondateur de transpologique.ca, semble en être bien conscient alors qu’il cherche à financer sa plateforme avec laquelle il souhaite révolutionner le monde du transport et du déménagement.

Vous aussi souhaitez réaliser de grandes choses? Commencez par savoir être convaincant. Voici cinq règles d’or pour créer un pitch à toute épreuve.

1- Suscitez rapidement de l’émotion

Personne n’a de temps à perdre. Surtout pas un investisseur qui peut placer ses billes dans n’importe quelle start-up ! Un pitch, c’est comme un jeu de séduction. Pour s’en sortir gagnant, il faut susciter de l’émotion rapidement. Tout se joue dans les premières secondes. On peut utiliser différentes stratégies pour séduire : faire rêver, surprendre, faire rire. L’important, c’est d’éviter à tout prix d’être ennuyant.

2- Séduisez votre interlocuteur

Lorsqu’on tente de séduire un partenaire d’affaires, la chimie est importante. Pour mettre toutes les chances de votre côté, soyez présent à 100%. Vous devez bien connaître votre point de départ et votre point d’arrivée, tout en étant prêt à personnaliser le chemin en fonction de vos interlocuteurs. Puis, allez vers eux, regardez-les dans les yeux, soyez sensibles à leurs réactions. Bien des investisseurs cherchent davantage à être séduits par un entrepreneur que par un produit. Parce que le produit sera fort probablement appelé à changer, mais l’entrepreneur restera le même.

3- Expliquez simplement et rapidement votre concept

Pour être viable économiquement, une idée doit répondre efficacement à un besoin réel. Et l’entrepreneur doit être capable de l’expliquer simplement, par exemple à l’aide d’une histoire ou d’une anecdote. Attention toutefois : l’histoire doit vraiment prouver que l’idée est efficace pour régler un problème important.

4- Appuyez vos paroles avec des faits

On doit ensuite mettre un peu de viande autour de l’os. Comment allez-vous vous y prendre pour conquérir le marché ? Comment vous distinguerez-vous de la concurrence ? Et surtout, avez-vous déjà trouvé des clients ? Si c’est le cas, ce sera une preuve tangible que votre produit répond à un réel besoin.

5- Pratiquez encore et encore.

Pratiquez votre pitch et pratiquez-le encore. Pratiquez-le seul, puis devant différents types de gens. Vous pourrez ainsi apprendre à moduler votre présentation selon les réactions de vos différents groupes d’interlocuteurs. Vous découvrirez ainsi quelles sont les phrases les plus efficaces et celles à retravailler. Vous finirez par avoir entre les mains un pitch réglé au quart de tour, qui saura convaincre, peu importe le contexte.

Surtout, n’oubliez pas : votre pitch, c’est comme votre produit. Vous devez l’adapter à votre cible.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags:

Catégories

Catégories