Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
Cartes de crédit
Financement
Placements
International
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Entreprise : opérer une transformation numérique en 6 étapes

03 juillet 2020 par Banque Nationale
Transformation numérique en entreprise : comment la réussir ?

Pour beaucoup d’entrepreneurs, la transformation numérique peut être gagnante. Que vous soyez habitué aux nouvelles technologies ou non, voici six étapes faciles et les conseils d’un expert pour réussir le virage numérique de votre entreprise.

Interrogé à savoir pourquoi il était aussi important de passer au numérique, Stéphane Bousquet, directeur principal, stratégie et exploitation numérique à la Banque Nationale, a offert une réponse sans équivoque : « Ça m’apparaît comme une évidence. Ce virage est porteur d’un changement bénéfique pour tous les entrepreneurs. Il ne faut pas se mettre la tête dans le sable, votre entreprise aura besoin de la technologie, peu importe votre secteur d’activité ou votre industrie. Que vous soyez artisan, restaurateur ou ouvrier. »

1. Évaluer sa situation actuelle

« Cette situation que nous avons connue en 2020 a restreint de manière considérable l’accès à des points de contact exclusifs entre l’entrepreneur et sa clientèle. Au sein de la Banque, par exemple, nous avons bien rapidement constaté qu’il s’effectuait un mouvement déterminé vers les canaux numériques à la fois pour veiller aux dimensions transactionnelles et pour communiquer entre collègues ou avec nos clients », explique l’expert.

« Cette situation sans précédent a concrétisé un concept qui était théorique et avant-gardiste pour beaucoup d’entrepreneurs. Chez certains, il y a longtemps eu une réticence à adopter une stratégie numérique. Bien entendu, il y en a pour qui il s’agit d’une seconde nature, tout particulièrement les millénariaux, qui connaissent déjà bien le e-commerce. Pourtant, ce réflexe n’est pas aussi répandu qu’on le pense; un grand nombre d’entrepreneurs canadiens semblent moins à l’aise à l’idée de faire leurs affaires en ligne. Mais les clients, eux, s’attendent à ce qu’un tel virage soit effectué. »

« Un virage numérique ne signifie en aucun cas que l’on évacue la dimension humaine de l’équation, nuance Stéphane Bousquet. Certains entrepreneurs semblent adhérer à tort à cette rhétorique. Par contre, on ne se cachera pas que ce côté relationnel peut être affecté dans certaines situations (dans un contexte de distanciation sociale, par exemple). Un des défis qu’on souhaitait relever, à la Banque Nationale, c’était de maintenir un lien de proximité avec nos clients. La vidéoconférence est l’outil parfait pour y veiller. »

2. S’éduquer et s’entourer

« Tout passe par l’éducation, admet l’expert. Quand on parle de stratégie numérique, il y a un risque de tomber dans le piège des buzzwords, comme "infonuagique", "blockchain" ou encore "cryptomonnaie". Mais ne vous laissez pas dissuader par ça. Je vous encourage à bien vous entourer. Trouvez un partenaire ou un mentor en mesure de vous aider à vous familiariser avec la stratégie numérique. Le but, ici, n’est pas de faire de vous un génie en informatique, mais plutôt de vous inciter à devenir plus curieux à l’égard des technologies de l’information. Ensemble, élaborez un plan de transition numérique qui vise à faire croître votre entreprise. »

« Les outils de gestion en ligne, comme Solution bancaires Internet pour entreprise de la Banque Nationale, se font de plus en plus conviviaux et intuitifs. D’ailleurs, cette plateforme est en constante évolution pour s’améliorer et se parfaire. Plusieurs plateformes de comptabilité ont étendu leur portée pour intégrer des fonctionnalités (widgets) qui vous permettent de gérer votre facturation, vos comptes fournisseurs et vos comptes clients, ou même de consulter votre historique de transactions sans devoir passer par le portail de votre institution financière. Avec le bon encadrement, puis en implantant les outils appropriés, vous réussirez à développer vos affaires et à mieux gérer vos liquidités. Vous serez plus productifs et pourrez ainsi allouer plus de temps à vos activités quotidiennes. »

Vous souhaitez prendre la croissance de votre entreprise en main?

Planifier un appel avec un expert entreprise

3. Passer à l’action

« Une fois que vous avez instauré un climat favorable au changement au sein de votre entreprise, il est temps de passer à l’action. Pour ce faire, j’encourage une approche itérative, c’est-à-dire en suivant un programme bien structuré par étapes. Dans un contexte d’adoption, si l’on prend des bouchées trop grosses, on va s’étouffer. Et à mes yeux, ce constat est aussi valable pour les PME que pour les grandes entreprises. »

« Commencez par déterminer un secteur à optimiser, une sphère de vos affaires courantes que vous souhaiteriez automatiser. Cela peut être la paie, la comptabilité ou le marketing, pour lequel vous pourriez envisager une approche de growth hacking, suggère Stéphane Bousquet. Faites appel à votre mentor pour réorganiser et restructurer le tout à la lumière d’un écosystème numérique viable. Choisissez avec lui la plateforme et les outils les plus adaptés à la taille et au budget de votre entreprise. »

4. Adopter de nouveaux comportements

« Vous pouvez affecter une seule personne ou une seule équipe à la stratégie numérique. Mais dans tous les cas, faites attention à ce que cela ne dédouane pas le reste de l’organisation. Assurez-vous que votre plan d’action devienne l’affaire de tous. Cela contribuera à instaurer un climat favorable au changement. La responsabilité d’implanter de nouvelles habitudes qui sont solides ne doit pas incomber uniquement aux TI. L’élan doit également provenir de l’équipe de direction. Au besoin, pensez donc à une stratégie pour transformer les pratiques et changer les mentalités de manière positive. Votre défi sera de maintenir ces comportements à long terme, pour qu’il ne s’agisse pas que d’un vent de changement. Il ne faut pas voir ça comme un chantier ponctuel, mais plutôt comme un effort continu d’amélioration. Je vous propose de traiter la transformation numérique comme une étude de cas. Allouez-y un budget et fixez des balises. »

5. Mesurer le rendement

« Une fois votre plan d’action mis en marche, la prochaine étape est de prendre un pas de recul, conseille Stéphane Bousquet. Avec les balises que vous vous êtes fixées, mesurez le rendement de votre stratégie numérique. Analysez ses résultats en matière de performance, d’efficience, de rentabilité, de réduction de dépenses. Voyez en quoi elle augmente la productivité de vos employés. Normalement, on s’attend à ce qu’elle améliore la qualité de vie à l’interne et ait un effet positif sur la conciliation travail-famille. Surtout, soyez attentif aux commentaires et aux suggestions de vos employés et de vos clients. Au besoin, appliquez cette rétroaction pour modifier votre stratégie. »

6. Rester curieux

« Enfin, restez curieux. Soyez à l’affût des développements technologiques et de la manière dont ils peuvent influencer votre entreprise de manière concrète. Ne vous contentez pas de sous-traiter cette responsabilité stratégique à un expert. En tant que leader, vous devez être porteur de changement et inspirer vos employés à évoluer comme compagnie. Vos clients s’en réjouiront tout autant », conclut l’expert.

Planifiez un rendez-vous dès aujourd’hui avec un expert entreprise pour passer au numérique et ainsi propulser votre stratégie d’affaires.

 

Mentions légales : Les informations présentées dans cet article le sont à titre informatif seulement et elles ne sont pas exhaustives. Pour tout conseil concernant vos finances et pour valider le caractère avantageux des éléments décrits dans ce texte, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories