Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
Cartes de crédit
Financement
Placements
International
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Guide sur les incubateurs d’entreprise

20 novembre 2020 par Banque Nationale
Incubateur d’entreprise

Les incubateurs d’entreprise sont en pleine effervescence. Partout au pays, il y en a des milliers qui peuvent venir en aide à des entrepreneurs de tous genres. Le gouvernement du Canada a d’ailleurs annoncé des subventions pour ces organismes, afin de propulser l’innovation et l’entrepreneuriat.

Pourquoi est-il important d’intégrer un incubateur et comment choisir le bon? Notre expert vous partage ses conseils avisés en la matière. 

C’est quoi, un incubateur d’entreprise?

Un incubateur d’entreprise, c’est un organisme qui vient en aide aux entrepreneurs qui souhaitent se lancer en affaires. L’incubateur prend en charge le participant et il lui offre du mentorat, des formations et des outils qui lui permettront de structurer son idée et de la réaliser. « Tout entrepreneur peut se joindre à un incubateur qui va lui offrir des services qui sont spécifiques à son univers, à son type de start-up et au type d’idée qu’il veut mettre en place », explique Éric Labelle, directeur des start-ups, groupe technologie et innovation, à la Banque Nationale.

Le passage par un incubateur peut également améliorer la confiance des investisseurs et des banques envers un entrepreneur, ce qui peut lui permettre d’obtenir plus facilement un financement ou d’accéder à des facilités de crédit pour concrétiser son projet ou réaliser son objectif.

La différence entre incubateur et accélérateur d’entreprises

Le concept d’incubateur et celui d’accélérateur d’entreprises peuvent porter à confusion, d’autant plus que certains organismes jouent les deux rôles. Pour résumer simplement les choses, l’incubateur aide l’entrepreneur à lancer son entreprise, alors que l’accélérateur d’entreprise va permettre à l’entrepreneur de concevoir et de mettre en place son idée imaginée dans la phase d’incubation.

L’accélérateur est un organisme qui propose un programme généralement de 4 à 12 semaines durant lequel l’entrepreneur a accès à des acteurs très influents de son domaine qui vont l’aider à le mettre en relation avec les bonnes personnes pour pousser son projet plus loin. 

Les programmes d’incubateur et d’accélérateur offrent à leurs participants plusieurs ressources matérielles à la fine pointe, telles que des laboratoires de tests, des imprimantes 3D et des logiciels spécialisés. Les participants peuvent aussi profiter d’espaces de travail partagés et des séances de remue-méninges. La synergie créée entre les participants est l’occasion de rencontres qui aident souvent ces entrepreneurs à pousser plus loin leur réflexion.

Comment fonctionne un incubateur d’entreprise? 

Lorsqu’un entrepreneur se joint à un incubateur, il accède à de nombreuses formations sur l’entrepreneuriat, sur comment prévoir ses finances et sa mise en marché. Il est également mis en relation avec d’autres entrepreneurs qui vont lui raconter leur histoire et lui donner des conseils sur l’entreprise qu’il souhaite lancer. « Dans un incubateur, l’entrepreneur va être mis au défi pour le pousser à repenser son idée avec les bons accompagnements, pour qu’il connaisse exactement les efforts à déployer et la stratégie à mettre en place », poursuit l’expert. 

Comment choisir son incubateur d’entreprises? 

Pour bien choisir votre incubateur, voici des questions à vous poser pour vous assurer qu’il répond bien à vos besoins :

  • Quel type d’accompagnement est offert? Certains incubateurs offrent seulement un espace de travail à bas prix pour les entreprises en démarrage, mais la plupart offrent aussi de l’accompagnement, du mentorat et du financement.
  • Quel est le prix d’une place dans un incubateur? Les formules varient d’un incubateur à un autre. Des incubateurs de certaines universités offrent des services complètement gratuits. D’autres offrent l’espace sans frais à leurs entreprises incubées, mais prennent du capital-actions ou proposent des services variés facturés au forfait. Renseignez-vous pour savoir si l’incubateur facture ses services ou s’ils sont gratuits.

Éric Labelle précise que chaque incubateur a des capacités et un créneau qui est spécifique à un secteur. « Par exemple, une entreprise en innovation ou en santé ne peut pas aller dans un incubateur qui est spécialisé en culture, elle n’en tirerait aucun bénéfice. » C’est pourquoi il est important de toujours choisir son incubateur selon l’offre, l’expertise et le réseau qui le soutient, mais surtout en fonction de ses propres besoins et objectifs. Chaque incubateur a ses partenaires qui bonifient ses offres.

Lorsque vous avez déterminé l’incubateur qui correspond le mieux à votre start-up, vous devez prendre tous les renseignements appropriés. Est-il ouvert à tous ou est-ce que vous devez passer par un jury de sélection? Pouvez-vous y accéder à tout moment ou seulement à des dates précises?

Qu’est-ce qu’une entreprise peut aller chercher en faisant affaire avec un incubateur?

« C’est tellement varié! Il n’y a pas une entreprise qui va rentrer dans un incubateur et qui va en sortir dans la même situation qu’elle était quand elle est rentrée. » Selon l’expérience d’Éric Labelle, de nombreuses entreprises ont lancé un projet différent de ce qu’elles pensaient avant d’entrer dans un incubateur. En plus du volet investissement et partenaire financier, les entreprises vont aller chercher la capacité de pouvoir établir, peaufiner et valider leur stratégie, tant en commercialisation qu’en développement et en conceptualisation. Elles vont également avoir accès à un large réseau de contacts, d’accompagnateurs et parfois même d’avocats. « Les entrepreneurs peuvent rencontrer des gens qu’ils n’auraient jamais eu la chance de côtoyer et travailler avec eux sur leur stratégie, aller chercher des partenaires pour la mise en marché et la publicité », poursuit-il. 

Comment les incubateurs se sont-ils adaptés à la pandémie?

La situation exceptionnelle de 2020 a forcé de nombreuses entreprises à se réinventer et les incubateurs n’y ont pas échappé. « Ce fut complexe pour les incubateurs, comme leur beauté réside dans le fait de côtoyer en personne les gens qui vont donner du mentorat et du coaching, ils ont dû faire rapidement en sorte que ça devienne virtuel », explique l’expert. Le point positif de cette transition a été de pouvoir élargir le bassin des entreprises qui participent aux programmes en dehors de leur zone géographique. Des entreprises et des start-ups de l’Europe ou des États-Unis ont donc pu joindre des incubateurs normalement très localisés et des entreprises du Québec ont, elles aussi, pu se joindre à des incubateurs européens.

Des exemples d’incubateurs*

Incubateurs à Montréal

  • Centech : Cet organisme à but non lucratif ouvert à tous est un incubateur de calibre mondial basé à Montréal et destiné aux entrepreneurs technologiques. Il propose deux programmes d’accompagnement pour startups : Accélération et Propulsion. Il offre du coaching personnalisé, des ateliers et conférences donnés par des experts, un accès aux laboratoires et à de l’équipement de pointe, du soutien financier et des espaces de travail.
  • Dobson Cup : Ce concours de démarrage d’entreprise de l’Université McGill permet aux entrepreneurs émergents de remporter plus de 200 000 $ en prix. Il est destiné aux entreprises axées sur l’innovation, aux petites et aux moyennes entreprises et aux entreprises sociales et à celles des sciences de la santé.
  • Institut d’entrepreneuriat Banque Nationale – HEC Montréal : L’institut offre un parcours d’incubation / accélération qui vise à unir des entrepreneurs aux projets innovants et les professeurs et chercheurs de HEC Montréal
  • La Piscine : Créée en 2015, la Piscine est un organisme à but non lucratif et le premier incubateur spécialisé dans le développement de l’entrepreneuriat des secteurs culturels et créatifs à Montréal et au Québec.
  • : cet organisme à but non lucratif est un incubateur créatif qui rassemble sous un même toit : espaces de travail, infrastructure à la fine pointe de la technologie, programmes d'accompagnement, lab créatif, communauté, professionnels, et plus encore. Zú se consacre aux entreprises en démarrage dans le secteur du divertissement afin d’y bâtir des projets innovants de classe mondiale.

Incubateurs ailleurs au Québec et au Canada

  • ACET Banque Nationale : L’Accélérateur de création d’entreprises technologiques de Sherbrooke permet aux entrepreneurs du Québec de transformer leur idée en projet et aide ses candidats à devenir des entrepreneurs. 
  • Creative Destruction Lab : Cet incubateur associé à HEC de Montréal et à la Rotman School of Management de Toronto offre aux étudiants une expérience de travail pratique avec des investisseurs et des entrepreneurs de renommée mondiale ainsi qu’un programme de mentorat.
  • MAIN : Le Mouvement des accélérateurs d’innovation du Québec a pour mission, entre autres, de favoriser la collaboration entre les accélérateurs et les incubateurs. Une carte interactive est disponible sur son site Web.
  • L-SPARK : Le plus important accélérateur canadien pour les entreprises de logiciels en mode SaaS (Software as a Service). Il offre des programmes centrés sur les entreprises B2B et B2B/B2C innovantes ainsi que de programmes spécifiquement élaborés pour les entreprises dans les domaines des véhicules autonomes, de la cybersécurité et des technologies médicales.
  • Agoralliance : L'incubateur/accélérateur des entrepreneneur.e.s venu.e.s d'ailleurs, est une COOP de travailleurs.euses, une entreprise d'économie sociale qui a pour finalité de démultiplier les chances de succès d'affaires des entrepreneur.e.s immigrant.e.s francophones du Canada.

La Banque Nationale peut vous aider dans le démarrage de votre entreprise. Elle s’implique notamment auprès de nombreux incubateurs et a mis en place des programmes de bourses pour les entrepreneurs qui se distinguent. Des solutions financières sont également proposées aux participants de certains programmes, pour leur permettre de se concentrer sur leur projet d’entreprise.

Consultez notre guide, pour être guidé pas à pas dans le démarrage de votre entreprise.

* Les incubateurs qui sont présentés dans la liste qui suit sont endossés ou ont un partenariat avec la Banque Nationale.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags :

Catégories

Catégories