Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Comment évaluer la rentabilité d’un investissement technologique ?

10 février 2015 par Banque Nationale

Vous savez que vous devez investir pour améliorer la productivité de votre entreprise. Mais comment savoir si votre investissement technologique sera rentable ?

Contenu

Voici cinq éléments pour aider à la réflexion et à la prise de décision

1. Miser sur une productivité accrue et la rapidité de décision

Avant de chercher à évaluer cette rentabilité, il faut comprendre que la technologie peut appuyer la réussite de votre entreprise de deux façons:

  • en augmentant la productivité, par exemple, grâce à des machines plus efficaces et mieux adaptées à vos besoins;
  • en améliorant les systèmes de gestion de la production, des ressources et des employés. L’accès en temps réel à de l’information plus précise et pertinente peut avoir un grand impact sur votre capacité à réajuster le tir, au besoin. Ces systèmes de gestion peuvent aussi vous permettre de créer des offres de services plus rapidement.
  • Une vue d’ensemble réaliste des coûts liés à projet d’investissement technologique est essentielle pour une évaluation de sa rentabilité.

    2. Avant tout, bien comprendre les coûts

    Pour calculer le retour sur investissement (ROI), il faut mesurer les bénéfices attendus en fonction des coûts. Cela semble très simple, mais il n’est pas toujours évident d’avoir une bonne idée du coût d’un investissement.

    Bien sûr, il y a l’achat de l’équipement ou des logiciels. Mais il y a plus :

    • Quel serait le coût, pour l’entreprise, si elle ne fait pas l’investissement envisagé ?
    • Quels seront les enjeux d’intégration de cette nouvelle technologie, notamment en ce qui concerne le changement de culture nécessaire ?
    • Combien coûtera la formation requise ?
    • Quelles seront les pertes à assumer en perte de productivité au moment de l’installation et pendant la période de rodage ?
    • Une vue d’ensemble réaliste des coûts liés à projet d’investissement technologique est essentielle pour une évaluation de sa rentabilité. Mais ce n’est pas le seul élément à inclure dans le calcul.

      3. Quel est votre plan ?

      En effet, il est impossible d’évaluer le retour sur l’investissement si on ne sait pas où l’on va. En d’autres mots, il faut considérer tout investissement technologique dans une optique à long terme. Il est possible qu’il soit justifié d’investir dans une nouvelle technologie ou de nouvelles installations, sans que ce soit rentable à court terme. Si l’investissement met la table pour une croissance ou une expansion future, sa rentabilité doit être évaluée sur un horizon plus long. D’où l’importance de savoir où l’on va pour évaluer correctement la pertinence d’un investissement et son ampleur requise.

      Dans ce contexte, penser uniquement à court terme pourrait vous faire rater des opportunités ou mener à une mauvaise évaluation du ROI.

      4. Bien s’entourer pour prendre une décision éclairée

      Décider d’investir dans la technologie pour améliorer sa productivité et sa gestion est une opération complexe. Pour prendre une décision éclairée, entourez-vous des personnes suivantes :

      • les gestionnaires de votre entreprise, notamment ceux qui s’occupent des finances;
      • votre banquier et votre comptable;
      • un expert du type de technologie en question.
      • De plus, n’hésitez pas à demander l’avis d’un entrepreneur qui utilise déjà cette technologie.

        5. Un puissant tremplin pour votre entreprise

        Un investissement technologique réfléchi, effectué au bon moment dans une optique à long terme, peut être un puissant tremplin pour votre entreprise. Il faut simplement se rappeler qu’investir dans la technologie offre rarement un retour instantané sur votre investissement. Alors, quel est votre plan ?

        Notes légales 

        Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

        Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

        Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

        Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

        Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

        Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

        Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

        Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

        Catégories

        Catégories