L’ABC de la sécurité en ligne

 

Malgré ses nombreux avantages, Internet expose aussi ses utilisateurs à la fraude, au vol d'identité et à d'autres arnaques. Selon Symantec, chaque seconde, 12 adultes sont victimes de la cybercriminalité. Voici quelques conseils offerts par Natbank N.A. pour assurer votre sécurité sur Internet.

7 conseils pour vous protéger sur Internet

1. Tenez votre ordinateur et vos appareils mobiles à jour. Le fait de vous doter de la version la plus récente des logiciels de sécurité, navigateurs et systèmes d'exploitation s'avère la meilleure protection contre les virus, les logiciels malveillants et d'autres menaces en ligne. Activez les mises à jour automatiques afin de recevoir les plus récents correctifs au fur et à mesure qu'ils deviennent disponibles.

2. Créez des mots de passe forts. Un mot de passe fort compte au moins huit caractères et comprend des majuscules et des minuscules, des chiffres et des caractères spéciaux.

3. Prenez garde au hameçonnage. L'hameçonnage utilise les courriels et les sites Web frauduleux pour inciter les utilisateurs à divulguer des renseignements privés sur leurs comptes ou leurs justificatifs d'identité d'ouverture de session. Ne cliquez pas sur les liens et n'ouvrez pas les pièces jointes ou les fenêtres intempestives à partir de sources que vous ne connaissez pas.

- Acheminez les courriels d'hameçonnage à la Federal Trade Commission (FTC) à l'adresse spam@uce.gov – et à l'entreprise, la banque ou l'organisation imitée dans le courriel.

4. Ne divulguez pas vos renseignements personnels. Les pirates informatiques peuvent créer un profil sur les médias sociaux pour déchiffrer votre mot de passe et répondre aux questions de sécurité dans les outils de réinitialisation des mots de passe. Resserrez vos paramètres de confidentialité et évitez de publier des renseignements tels que les dates d'anniversaire, les adresses, le nom de jeune fille de votre mère, etc. Méfiez-vous des invitations de personnes que vous ne connaissez pas.

5. Sécurisez votre connexion Internet. Protégez toujours le réseau sans fil de votre domicile avec un mot de passe. Lorsque vous vous connectez à des réseaux Wi-Fi publics, faites attention à l'information que vous y faites circuler.

6. Magasinez en toute sécurité. Avant de faire des achats en ligne, assurez-vous que le site utilise une technologie sécurisée. Lorsque vous arrivez à l'écran où vous passez à la caisse, assurez-vous que l'adresse Web commence par https. Vérifiez aussi que le symbole du cadenas apparaît sur la page.

7. Lisez la politique de confidentialité du site. Même si le texte est long et complexe, la politique de confidentialité renseigne sur les mesures que prend le site pour protéger les renseignements personnels qu'il collecte. Si vous ne l'apercevez pas ou si vous ne la comprenez pas, songez à faire affaire ailleurs.

8 conseils pour protéger votre identité

L'usurpation d'identité demeure l'un des crimes en plus forte progression aux États-Unis. Selon Javelin Strategy and Research, en 2014, plus de 12,7 millions d'Américains en ont été victimes. Natbank N.A. recommande les astuces suivantes pour protéger vos renseignements et votre argent.

1. Ne divulguez pas vos secrets. Ne donnez pas votre numéro d'assurance sociale ou les renseignements sur votre compte à qui que ce soit qui entre en contact avec vous en ligne ou par téléphone. Protégez votre NIP et vos mots de passe et ne les divulguez à personne. Combinez des lettres et des chiffres pour vos mots de passe et changez-les périodiquement. Ne publiez aucune information personnelle de nature sensible sur les réseaux sociaux.

2. Déchiquetez les documents de nature sensible. Déchiquetez les reçus, les relevés bancaires et les offres de carte de crédit auxquelles vous ne donnerez pas suite avant de les jeter.

3. Prenez garde au courrier manquant. Les fraudeurs vont chercher le courrier renfermant vos relevés bancaires, vos relevés de cartes de crédit ou d'autres informations financières. Songez à vous inscrire à des services bancaires par Internet pour réduire la probabilité que vos relevés papier soient volés. Aussi, ne postez pas vos paiements de factures dans votre propre boîte aux lettres, avec le drapeau relevé.

4. Utilisez les services bancaires par Internet pour vous protéger. Surveillez vos comptes fréquemment pour détecter toute transaction frauduleuse. Inscrivez-vous aux avis par messagerie texte ou courriel lorsque certains types de transactions sont portées à votre compte, telles que des achats en ligne ou totalisant plus de 500 $.

5. Surveillez votre dossier de crédit. Demandez une copie gratuite de votre dossier de crédit tous les quatre mois auprès de l'une des trois agences d'évaluation du crédit sur le site annualcreditreport.com.

6. Protégez votre ordinateur. Assurez-vous que l'anti-virus de votre ordinateur est actif et à jour. Lorsque vous faites des transactions sur Internet, assurez-vous que l'icône du cadenas ou de la clé est activé. Assurez-vous aussi qu'il y a un « s » au bout de l'URL « http » afin de vous assurer que le site Web est sécurisé.

7. Protégez votre appareil mobile. Utilisez le verrouillage par mot de passe sur votre téléphone intelligent ou d'autres appareils. Les voleurs auront ainsi plus de difficulté à accéder vos renseignements si votre appareil est volé ou perdu. Avant de donner, vendre ou échanger votre appareil mobile, assurez-vous d'en nettoyer le contenu avec un logiciel spécialisé ou au moyen de la technique recommandée par le fabricant. Certains logiciels vous permettent de nettoyer votre appareil à distance en cas de perte ou de vol. Soyez prudent lorsque vous téléchargez des applications, car certaines peuvent contenir des logiciels malveillants. Évitez aussi d'activer les liens ou d'ouvrir les pièces jointes – surtout si vous ne connaissez pas l'expéditeur.

8. Signalez toute fraude suspectée à votre institution financière sur-le-champ.

Conseils aux PME pour les aider à se prémunir contre la fraude

Les cybercriminels ciblent les PME avec des attaques de plus en plus sophistiquées. Arnaque par courriel, logiciels malveillants, pièces jointes infectées, réseaux sociaux. Les criminels utilisent toutes sortes de moyens pour obtenir les justificatifs d'identité d'ouverture de session d'une entreprise et prendre le contrôle de ses comptes pour virer des fonds et voler des renseignements privés.

Les PME restent dans la mire des cybercriminels. Vous pouvez vous prémunir contre de telles attaques grâce à un solide partenariat avec votre institution financière.

La lutte contre la prise de contrôle des comptes bancaires est une responsabilité partagée entre l'entreprise et l'institution financière. Le banquier peut expliquer les mesures que les PME doivent prendre pour se protéger et les nombreux programmes dont elles disposent pour s'assurer que les transferts, les demandes de renseignements relatives à la paie et les retraits sont légitimes, exacts et autorisés. Les entreprises devraient former leur personnel sur l'utilisation sécuritaire d'Internet et leur apprendre à détecter les signes précurseurs de cette fraude, parce que les employés constituent la première ligne de défense.

Nous pouvons lutter beaucoup plus efficacement contre la prise de contrôle des comptes lorsque nous combinons nos ressources plutôt que de faire cavalier seul. Nous pouvons vous renseigner sur les outils dont votre entreprise peut se servir pour réduire cette menace au minimum.

Dans le cadre de l'initiative nationale de sensibilisation à la cybersécurité, Natbank N.A. offre aux petites entreprises les conseils qui suivent pour les aider à prévenir la prise de contrôle de leurs comptes :

- Éduquez vos employés. Vous et vos employés êtes la première ligne de défense contre la prise de contrôle des comptes. Un programme de sécurité puissant conjugué à la formation des employés sur les signaux à surveiller, les pratiques sécuritaires et les mesures à prendre si vous soupçonnez une prise de contrôle des comptes sont essentiels pour protéger votre entreprise et vos clients.

- Protégez votre environnement informatique. Il importe de protéger votre environnement informatique tout autant que vos espèces et vos locaux. N'utilisez pas des connexions Internet non protégées. Chiffrez les données de nature sensible et assurez-vous que votre antivirus est à jour. Utilisez des mots de passe complexes et changez-les périodiquement.

- Faites équipe avec votre institution financière pour prévenir les transactions non autorisées. Parlez à votre banquier au sujet des programmes qui peuvent vous protéger contre les transactions non autorisées. Rappels, authentification basée sur dispositif, processus d'approbation à plusieurs personnes. Ce sont tous des moyens de vous protéger contre la fraude.

- Soyez attentif aux activités inhabituelles et réagissez rapidement. Soyez à l'affût de toute activité inexpliquée dans les comptes ou sur le réseau ainsi que des fenêtres intempestives et des courriels suspects. Le cas échéant, communiquez immédiatement avec votre institution financière, cessez complètement vos activités en ligne et désactivez les systèmes qui risquent d'être compromis. Tenez un registre des événements.


Pour plus d’information, renseignez-vous sur la campagne « Je garde ça pour moi », soutenue par trois institutions financières dont la Banque Nationale.