Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Les points à considérer avant de quitter votre emploi

15 janvier 2019 par Banque Nationale
Les points à considérer avant de quitter votre emploi

Au travail, la motivation n’est plus? Avant de quitter votre emploi, il est important de réfléchir aux conséquences que cette décision aura sur votre situation financière. Voici les questions à vous poser pour faire un choix éclairé.

Aurez-vous droit à l’assurance-emploi?

Si c’est vous qui mettez fin à votre emploi, et non votre employeur, il s’agit d’un départ volontaire. Dans ce cas, vous n’avez pas droit aux prestations d’assurance-emploi, à moins que vous arriviez à démontrer que le départ volontaire était la seule solution raisonnable.

Votre dossier sera alors étudié par Service Canada et une décision sera prononcée. Les motifs justifiés pour quitter volontairement son emploi peuvent être liés au milieu de travail (harcèlement, discrimination ou pratiques illégales de votre employeur), aux conditions de travail (modification de rémunération importante ou excès d’heures supplémentaires) ou à votre situation personnelle (nécessité de prendre soin d’un enfant ou d’un proche parent).

Dans le cas d’un départ volontaire, vous devrez fournir les explications et les renseignements relatifs au motif de votre départ. Vous aurez aussi à démontrer que vous avez préalablement tenté de résoudre le problème. Avez-vous discuté avec votre employeur ou votre syndicat? Avez-vous utilisé les recours prévus par votre contrat de travail? Avez-vous demandé à être affecté à d’autres fonctions?

Assurance-emploi : quelles sont les circonstances particulières?

Plusieurs éléments pourraient influencer votre admissibilité à l’assurance-emploi. Voici quelques exemples de situations particulières qui pourraient vous permettre de toucher des prestations.

Une réduction de l’effectif

Si votre employeur vous a offert la possibilité de quitter votre emploi pour protéger celui d’un collègue, la raison de votre départ volontaire pourrait être jugée valable. Votre employeur devra démontrer ces deux points : votre mise à pied est permanente et votre départ permet de protéger l’emploi de quelqu’un d’autre.

Avant d’accepter l’offre de votre employeur, vous auriez toutefois avantage à consulter un agent de Service Canada. Il vous indiquera si, dans votre cas, toutes les conditions d’admissibilité sont respectées.  

Un licenciement annoncé

Votre employeur vous informe qu’il vous congédiera dans trois semaines ou moins, et vous décidez de quitter votre emploi avant cette date? À moins que le motif de votre départ volontaire soit considéré comme justifié, les prestations d’assurance-emploi ne vous seront versées qu’à la suite de la date prévue du licenciement.

Une période de congé autorisé

Si vous prenez un congé sans solde avec l’accord de votre employeur, pour recevoir des prestations d’assurances-emploi, le motif de votre départ devra aussi être jugé valable. Cela dit, selon votre situation, vous pourriez avoir droit à des prestations de maternité, parentales, de maladie ou de compassion.

À quelles autres sommes aurez-vous droit?

Si vous quittez votre travail, votre employeur devra vous remettre toutes les sommes qui vous sont dues, soit celles liées à : votre salaire, vos heures supplémentaires, mais aussi vos journées de vacances accumulées (votre indemnité de vacances). Si vous avez pris des vacances anticipées, des dispositions de remboursement pourraient être prises par votre employeur.

Vous cotisez à un fonds de pension? À la suite d’un départ volontaire, vous aurez droit aux sommes versées par votre employeur et vous ainsi qu’à leur plus-value. Vous pourrez alors décider de :

  • laisser le montant dans votre fonds de pension et le retirer à la retraite;
  • transférer l’argent dans un compte de retraite ou un REER immobilisé;
  • le transférer vers le fonds de pension de votre nouvel employeur.

Votre conseiller en investissement pourra vous informer sur les avantages et les inconvénients de chacune de ces options ainsi que sur leur impact au moment de la retraite.

Avez-vous considéré toutes les conséquences financières?

D’autres éléments auront un impact sur votre situation financière. En quittant votre emploi, vous ne serez plus couvert par votre assurance collective. Choisirez-vous de souscrire à une assurance personnelle? Et, si vous avez droit à l’assurance-emploi, vous devrez prévoir un délai de carence avant de recevoir vos premières prestations. La recherche d’emploi peut aussi occasionner certaines dépenses liées, par exemple, à des déplacements ou à la mise à jour de documents.

Bref, si vous prenez la décision de quitter votre emploi, il est recommandé de rencontrer votre conseiller en investissement. Il s’assurera que vos objectifs financiers restent bien en vue.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories