Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

L'ABC de l’année sabbatique

13 avril 2016 par Banque Nationale

Que ce soit pour s'occuper de sa famille, réorienter sa carrière ou réfléchir au sens de sa vie, la nécessité de prendre une pause du marché du travail peut se faire ressentir. Mode d’emploi.

Selon Éric Damato, conseiller en orientation, la clé pour réussir son année sabbatique est la préparation : « Il faut avoir déjà engagé des démarches concrètes avant le jour 1 de son congé. »

Il donne quelques exemples :

« Si on veut lancer un projet entrepreneurial, on a déjà écrit son plan d’affaires. Si on a un projet de rénovation, on a envoyé des soumissions. Si on désire voyager, on peut apprendre les rudiments d’une seconde langue. »

Une sabbatique bien... évaluée!

Cela dit, le conseiller en orientation croit également à l’importance de prendre une pause avant de se lancer tête première dans un nouveau projet. « C’est toujours bon de prévoir une semaine ou deux pour décompresser et marquer un trait entre deux activités professionnelles. »

Étienne Cantin, à la mi-vingtaine, désirait effectuer une réorientation professionnelle. Il était directeur de comptes à la BDC ; un emploi payant, mais dans lequel il ne se voyait pas passer sa vie. Il a planifié son projet de sabbatique un an à l’avance, en épargnant un maximum d’argent.

Pour la suite, il se donnait carte blanche. « Toute ma vie, j’avais toujours pris des décisions stratégiques. Cette fois, je voulais me laisser guider par mon gut feeling. » Il a pris un billet d’avion et est parti à l’autre bout du monde, sans itinéraire précis. Nouvelle-Zélande, Thaïlande, Vietnam, Allemagne, Hollande, Espagne, Mexique, Pérou, les escales se sont succédé.

Éric Damato concède qu’on ne peut pas toujours prévoir à quoi ressemblera une année sabbatique. Mais il conseille de se fixer des objectifs, ou à tout le moins une cible, une direction à prendre, quitte à la réévaluer en cours de route. La question à se poser est la suivante :

« Qu’est-ce qu’on a le goût de vivre pendant notre année? »

Cette question, Étienne Cantin se l’est posée tout au long de ses pérégrinations. « J’ai tenu un blogue de voyage. J’ai fait de la photo. J’ai découvert que j’aimais écrire, raconter des histoires... que j’avais un côté créatif à développer. »

Une année sabbatique est l’occasion de bien des remises en question, remarque Éric Damato. Il le voit auprès de sa clientèle : « Les gens reviennent dans un autre état. La plupart ne retourneront pas dans leur ancien poste. Et pour certains, c’est un changement de valeurs qui s’opère. »

Étienne Cantin est revenu de voyage les idées claires. Sa conclusion : suivre plus souvent son instinct. Puis, trouver un emploi où il pourrait combiner business et créativité. La télévision lui est apparue comme le compromis idéal. Après une formation de producteur à l’Inis, suivie de démarches soutenues, il a réussi à intégrer le milieu télévisuel québécois.

Un atterrissage réussi !

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories