Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Ce que les employeurs cherchent vraiment

11 mai 2016 par Banque Nationale
DefaultArticleImageAltText

Un récent sondage d'Express Employment Professionals, une agence internationale de placement, révèle ce que les employeurs cherchent réellement en termes de compétences générales (soft skills) et de compétences spécialisées (hard skills). Les résultats sont surprenants !

En matière de compétences générales, le sondage relève que la compétence la plus importante pour les employeurs est, à 72 %, la fiabilité. « Après tout, si un employeur ne peut pas se fier sur vous, rien d’autre n'importe », souligne Robert A. Funk, PDG d'Express. La motivation vient en deuxième place avec 48 % des votes, suivie de près par l’aptitude à communiquer à 44 % et par le travail d’équipe à 39 %. « Ce sondage ne me surprend pas beaucoup, parce que c'est exactement ce que je cherche », indique Blaise Guillotte, qui est en pleine période de recrutement pour l'Éco-quartier de Montréal-Nord.

L'expérience, oui, mais...

Pour ce qui est des compétences spécialisées (hard skills), l’expérience remporte la palme avec 95 % des votes des employeurs. Rien d’étonnant, selon Blaise Guillotte, qui souligne que l’expérience est la clé dans l’obtention d’un emploi dans les domaines spécialisés. « Mais je ne fais pas un gros cas de l'expérience, ajoute-t-il. Ce qui m'importe avant tout, c'est: Est-ce que la personne est fiable ? Autonome ? Travaillante ? Est-elle le genre de personne qui, même si elle n'a pas beaucoup d'expérience, fera tout ce qu'il faut pour apprendre, pour s'améliorer, se développer et s'épanouir dans l'entreprise ? »

On peut ainsi comprendre que l’expérience est un atout intéressant pour un employeur, mais que la motivation et la capacité d'apprentissage sont encore plus importantes.

Les habiletés techniques et la formation de l’employé sont les deux autres compétences spécialisées recherchées et visées par le sondage. « Il y a en qui disent "je veux pas perdre mon temps à former quelqu'un". Je comprends l'argument, mais je ne le vois pas comme ça. Je n'ai aucun problème à prendre plus de temps à former quelqu'un si je sais que cette personne-là va donner beaucoup au final et restera avec nous longtemps », souligne Blaise Guillotte.

On remarque que la formation ne se retrouve pas dans les compétences les plus recherchées.

« Cela ne veut pas dire que l’éducation n’a pas d’importance, mais c’est plutôt un rappel qu’il est important de lier ses connaissances avec les compétences du monde réel et des besoins spécifiques de l’employeur », explique Robert A. Funk.

La ponctualité et la loyauté sont aussi des atouts intéressants à posséder et à faire valoir lors des entrevues d’embauche. Blaise Guilotte suggère aussi une autre qualité souvent oubliée pour éjecter la concurrence et ressortir du lot. « L'autre question très importante que je me pose, c'est à savoir si j'aurai du plaisir à travailler avec cette personne-là, dit-il. On passe une grande partie de notre vie au boulot, donc j'ai envie d'avoir du plaisir et que ce soit agréable. Pas de devoir jouer au papa ou d'avoir quelqu'un de désagréable devant moi. »

Le jour de l’entrevue, assurez-vous d’arriver préparé, à l’heure, et de mettre l’accent sur des expériences où vous avez fait preuve d'initiative, pour aider un collègue par exemple.

« Bref, pour moi, le CV, c'est 20 à 30 % de l'analyse (a-t-il de l'expérience, travaillé dans des domaines liés à l'emploi, acquis certaines compétences pertinentes...). Comme le veut le cliché, cela me prend 30 secondes pour faire mon choix, car 70 % de ma décision se basera sur l'entrevue », conclut Blaise Guillotte.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories