Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

5 idées pour un retour en force au travail après le congé de maternité

05 octobre 2016 par Banque Nationale
DefaultArticleImageAltText

Le congé de maternité est d'abord et avant tout conçu pour s'occuper de l'enfant. Cela n'empêche pas de commencer à penser et même à préparer son retour au travail. Voici 5 idées.

Contenu

Préparer son départ

« La clé d'un bon retour au travail est d'avoir fait un bon départ. Il faut s'assurer d'avoir une bonne discussion avec son patron sur comment on anticipe notre retour et comment faire la transition », explique Julie Carignan, associée principale chez SPB Psychologie organisationnelle et CRHA. S'occuper soi-même de former son remplaçant peut adoucir la transition.

Cette mère de trois enfants recommande aussi de garder le contact avec ses collègues pendant le congé de maternité – quitte à les visiter avec la poussette lorsque le retour approche, histoire de se rappeler à eux!

Discuter avec son conjoint

Définir les rôles respectifs dans le couple est primordial, selon Julie Carignan : « Je suis surprise qu’encore en 2016 des femmes de retour d’un congé de maternité soient complètement épuisées, qu’elles disent que leur conjoint ne fait pas assez sa part et pense que ''c'est juste à moi d'aller chercher les enfants''. Il faut mettre en place ses plans B et son réseau de soutien pour ne pas être prise au dépourvu au premier pépin et pour éviter d'entrer en mode panique. »

Préparer l'enfant

Ce n'est pas une semaine avant le retour qu'il faut déterminer qui gardera notre bébé. Dans le cas des CPE, il est même recommandé d'y inscrire son enfant avant même qu'il soit né!

Il faut aussi préparer l'enfant à être gardé. On peut commencer par décaler un peu chaque jour son heure de coucher et de lever, afin de l'habituer à un rythme plus matinal. Si on allaite encore l'enfant, on espace peu à peu les tétées pour en garder une le matin, une au retour du travail et une en fin de soirée. Habituer l'enfant à son nouvel environnement de garde de façon progressive est préférable. On peut le faire garder une heure, puis quelques heures et ensuite une demi-journée.

Prévoir un retour progressif

La progressivité vaut pour la mère également! Après plusieurs mois d'absence, on peut trouver difficile de retourner au 9 à 5 sans période d'adaptation. Il y aurait alors lieu de demander un retour à temps partiel ou par télétravail pendant quelques semaines, le temps de s'ajuster. Selon Karen Messing, professeure émérite au Département des sciences biologiques de l'UQAM, nombre de femmes acceptent un horaire éreintant afin d'être présentes pour leur famille, par exemple un travail de nuit. « Au Québec, c'est commun d'avoir accès à un horaire de travail selon l'ancienneté, mais il y a peu de chances que la personne senior ait de jeunes enfants à la maison. C'est une situation paradoxale, car les gens qui ont particulièrement besoin de bons horaires ne les ont pas », explique-t-elle.

Faire une introspection et s'assumer

Enfin, pour éloigner la culpabilité, Julie Carignan conseille de profiter du congé de maternité pour effectuer une véritable introspection. Celle-ci peut donner lieu à une réorientation de carrière, afin d'être plus en paix avec son rythme de vie. « Trop de mères ne se posent pas la question. Si tu retournes travailler par choix, tu es plus sereine, plus heureuse... et tu es une meilleure mère. »

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories