Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

10 étapes pour changer de carrière

10 mai 2016 par Banque Nationale
DefaultArticleImageAltText

Chaque matin, une sensation de fatigue et de découragement vous envahit. Au bureau, le temps semble s’étirer, comme si chaque minute durait une heure. Aimez-vous encore votre travail ? Le moment est peut-être venu de changer de carrière. Voici comment procéder à ce changement majeur, étape par étape.

Contenu

1. Faites le bilan

Avant d’entreprendre toute démarche officielle, une période d’introspection s’impose. Accordez-vous du temps pour faire le bilan de vos compétences et de vos échecs professionnels. Cherchez à identifier vos points forts et vos points faibles, en questionnant au besoin les personnes avec lesquelles vous avez déjà collaboré.

2. Renouez avec vos rêves

Au-delà de vos qualifications, questionnez-vous sur les passions qui vous animent et cherchez à vous souvenir de vos rêves d’enfants. L’important est moins de savoir s’ils sont réalisables que de comprendre les valeurs qui se cachent derrière.

3. Faites la liste des pistes à explorer

Une fois que vous aurez analysé votre expérience et fait le lien avec vos envies les plus profondes, faites la liste des pistes à explorer. Le changement peut prendre plusieurs formes : par un nouveau métier, mais aussi peut-être simplement par un nouveau secteur d’activité.

4. Confrontez-vous à la réalité

Pour ne pas vous laisser aveugler par vos rêves, appuyez-vous sur votre entourage et utilisez votre réseau pour rencontrer les personnes susceptibles de vous informer sur la réalité des pistes auxquelles vous avez pensé. Cette étape est l’une des plus importantes, donc prenez le temps nécessaire pour brosser un état des lieux le plus complet possible.

5. Étudiez la faisabilité de votre projet

Vous pensez avoir trouvé votre nouvelle voie ? Vérifiez maintenant sa compatibilité avec votre profil. Avez-vous les compétences nécessaires ? Avez-vous besoin d'enrichir votre formation ? Quel investissement en temps et en argent cela impliquera-t-il ?

6. Autorisez-vous à renoncer

L’envie de changement ne doit pas prendre le dessus sur votre cheminement personnel et professionnel. Couchez sur papier toutes les difficultés, obstacles, inconvénients que vous aurez réussi à identifier par vos recherches. À vous maintenant de savoir si vous êtes réellement prêt à relever le défi !

7. Élaborez un plan de reconversion

Rares sont les personnes qui peuvent se permettre de tout quitter du jour au lendemain, ne serait-ce que pour des raisons financières. Établissez un calendrier d’actions, qui englobe les besoins de financement, de formation et de réseautage.

8. Trouvez les appuis nécessaires

Un réorientation de carrière réussie ne se fait pas toute seule. Non seulement la démarche peut-elle être source d’angoisse, mais elle provoque forcément des bouleversements personnels et familiaux. Entourez-vous de personnes de confiance, que ce soit par votre réseau personnel, un coach professionnel ou des organismes tels que le SAJE.

9. Évaluez le chemin parcouru

Un changement de carrière peut être une longue route, avec ses hauts et ses bas. Prenez donc soin de bien documenter le chemin parcouru : qu’avez-vous appris, quels obstacles avez-vous franchis, quels défis avez-vous relevés ? En cas de baisse de motivation, n'hésitez pas à jeter un coup d'oeil en arrière : puisez votre énergie en mesurant ce que vous avez déjà accompli !

10. Cultivez le plaisir

Une fois le grand saut effectué, vous vous familiariserez avec les multiples facettes – bonnes et mauvaises – de votre nouvelle carrière. Au fur et à mesure que vous prendrez de l’assurance, n’oubliez jamais ce que vous venez d’apprendre : faites régulièrement le point entre vos envies, vos rêves et la réalité afin de réajuster votre parcours au besoin, et de cultiver le plaisir…

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories