Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Les vols d’identité, ça n’arrive pas juste dans les films

07 février 2018 par Banque Nationale
Identity theft: Not just in the movies

Quand on pense à un vol d’identité, on imagine souvent quelqu’un qui essaie de passer pour quelqu’un d’autre à la blague, avec une perruque et des lunettes de soleil. Ça a l’air d’une situation drôle, qui arrive juste dans les films. Mais si quelqu’un réussit à amasser assez de données sur toi, il pourrait faire des transactions bancaires et des achats en ton nom. Saurais-tu comment réagir?

Les vols d’identité existent réellement et sont pas mal moins rocambolesques. Si quelqu’un réussit à amasser assez de données personnelles sur toi (nom, prénom, adresse, date de naissance, numéro d’assurance sociale, numéro de téléphone, etc.), il peut potentiellement faire des transactions bancaires à ton nom, ou encore se payer une Nintendo Switch ou une garde-robe de rêve avec ton argent. Et ça, c’est loin d’être comique.

Voici quoi faire si jamais ça t’arrive…

1- Prends une grande respiration, et du papier et un crayon

Surtout, ne panique pas (même si c’est difficile). Tu auras beaucoup de démarches à faire et c’est important de rester méthodique. Notes TOUTES tes démarches, en incluant le nom des institutions et des personnes contactées, la date et l’heure, les informations reçues, les numéros de confirmation, etc. Tant qu’à faire, vérifie si tu as accès à un service d’assistance en cas d’usurpation d’identité ou s’il y a une protection contre le vol d’identité dans ton assurance habitation. Plusieurs polices contiennent un avenant de ce genre, qui donne droit à un coup de main d’un conseiller spécialisé pour passer à travers toutes les démarches, ou même carrément accès à un avocat. Certains frais judiciaires et frais pour « laver » ton identité sont aussi parfois remboursés.

2 - Scrute tes transactions bancaires

Ensuite, vérifie l’ensemble des transactions bancaires faites à partir de tes comptes et de tes cartes de crédit pour identifier celles faites par les fraudeurs et avise TOUTES tes institutions financières. Si un compte a été touché, l’institution t’indiquera comment remplacer tes cartes, sécuriser ton compte et obtenir un remboursement s’il y a lieu. Si aucune fraude n’a été détectée, l’institution inscrira normalement une note de vol d’identité à ton dossier par mesure préventive.

Profites-en pour changer le NIP de toutes tes cartes ainsi que tes mots de passe de courriels, de réseaux sociaux et de tes services bancaires en ligne, puisqu’ils sont souvent liés entre eux d’une façon ou d’une autre. Et de grâce, n’utilise pas 12 345 !

3 - Appelle la police

Déposer une plainte t’aidera à prouver que les transactions faites en ton nom sont frauduleuses (et permettra peut-être d’attraper le voleur).

4 - Préviens les agences de crédit

L’étape suivante sera d’avertir les agences d’évaluation de crédit Équifax et TransUnion que tu as été victime d’un vol d’identité. Elles ajouteront une « alerte de fraude » à ton dossier qui fera en sorte que toute personne qui recevra une demande de crédit à ton nom devra te contacter par téléphone pour s’assurer que la requête provient bien de toi. Tu peux aussi réclamer une copie de ton dossier, pour voir les dernières demandes de crédit effectuées.

5 - Remplis un formulaire officiel

Lâche pas, il te reste encore un peu de paperasse à faire : remplis un formulaire de Déclaration de vol d’identité, et porte plainte au Centre antifraude du Canada.

Finalement, si tu t’es fait voler des documents d’identité comme un passeport ou un permis de conduire, communiques avec l’instance gouvernementale responsable pour la prévenir et suis les démarches qu’elle t’indiquera.

6 - Garde l’œil ouvert

Une fois toutes les démarches nécessaires effectuées, continue de surveiller tes affaires de près : quelqu’un qui dépose une demande d’aide sociale à ton nom et qui fait déposer l’argent dans son compte, c’est moins facile à détecter que quelqu’un qui draine ton propre compte de banque. Lis attentivement ton courrier, même celui des institutions avec lesquelles tu ne fais pas affaire. Si quelqu’un utilise ton nom, une lettre pourrait en être le premier indice. C’est aussi là que l’« alerte de fraude » créée auprès des agences de crédit sera utile : tu seras contacté pour chaque nouvelle demande en ton nom.

Prévenir le vol d’identité

Après avoir lu tous ces trucs, tu dois sûrement croiser les doigts pour que ça ne t’arrive jamais ! Disons qu’en matière d’imprévu, c’est plus intéressant de se demander comment gérer un gros montant d’argent inattendu

Heureusement, plusieurs précautions permettent de diminuer les risques que ça arrive. Pour que des fraudeurs utilisent ton identité, il faut d’abord qu’ils aient eu accès à des informations te concernant. Bien les protéger est donc la clé !

Voici quelques trucs :

    • Ne donne jamais d’information te concernant (codes d’accès, NIP, numéro de téléphone, numéro d’assurance sociale, etc.) par courriel et n’ouvre aucune pièce jointe à moins d’être sûr à 100 % qu’elle provient d’une personne de confiance : elle pourrait contenir un virus permettant à un fraudeur d’accéder aux informations sur ton ordinateur. Tu as une tante qui envoie encore des chaînes de lettres en 2018 ? Mieux vaut mettre ça directement à la poubelle. Elle a beau être fine, elle transfère peut-être des fichiers néfastes sans le savoir...

      • Chaque fois que tu t’apprêtes à donner de l’information personnelle, demande-toi si tu es certain de l’identité de la personne à qui tu la donnes. Tu peux aussi évaluer en quoi cette information est nécessaire : il n’y a aucune raison de donner ton numéro d’assurance sociale dans un bail de location d’appartement, par exemple !

        • Attention aux réseaux sociaux ! Ta date de naissance affichée sur Facebook te permet de recevoir des tonnes de « bonne fête », mais elle est aussi très utile pour un fraudeur : vaut mieux ne pas la mettre, du moins pas en entier… Et ça peut paraître évident, mais une photo de la page de ton passeport avec ta binette pour annoncer que tu t’en vas dans les Caraïbes, c’est NON. Si ce n’est pas déjà le cas, change tes paramètres de manière à ce que ton profil soit visible seulement par tes amis et pas par l’ensemble des internautes.

          • Si tu dois fournir des renseignements confidentiels, fais-le par téléphone (en appelant toi-même le numéro souhaité) plutôt que par courriel. Moins de traces, c’est toujours mieux !

            • Ne transporte avec toi que les cartes dont tu as vraiment besoin : perdre ou se faire voler un portefeuille plein, ça fait beaucoup de documents à remplacer... Et garde ton portefeuille le plus près de toi possible quand tu sors. C’est vraiment facile pour un voleur de te le dérober s’il est dans la poche de ton manteau posé sur le dossier de ta chaise dans un restaurant, par exemple.

              • Découpe en plusieurs petits morceaux (pas juste en deux !) tes cartes d’identité ou de crédit expirées avant de les jeter. Déchiquette ou déchire aussi ton courriel personnel : l’idée est de le rendre le moins facile à utiliser possible pour quelqu’un qui mettrait la main dessus. D’ailleurs, mettre une serrure sur ta boîte aux lettres peut être une bonne idée pour éviter qu’un voisin ramasse systématiquement tes lettres importantes à la suite du passage du facteur.

                • Et si tu n’as pas encore de code pour verrouiller ton téléphone cellulaire, s’il te plaît empresse-toi de le faire, c’est carrément une mine d’informations personnelles. Si ton appareil a une option de déverrouillage biométrique (avec l’empreinte digitale ou la reconnaissance faciale), utilise-là !

                (Si cet article t’a rendu parano, tu peux aussi lire plus de conseils ici .)

                Malgré toute ta bonne volonté, ça se peut que tu sois un jour victime d’un vol de données personnelles. Ça peut donc valoir la peine d’opter pour assistance en cas de vol d’identité ou une assurance habitation qui inclut du soutien en cas de vol d’identité. Après tout, le vol d’identité, ça fait partie de ce genre de choses qui n’arrivent qu’aux autres… jusqu’à ce que ce soit notre tour !

                Notes légales 

                Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

                Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

                Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

                Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

                Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

                Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

                Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

                Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

                Catégories

                Catégories