Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Pour ou contre la photo sur le CV?

20 juin 2016 par Banque Nationale

Afficher sa photo sur son CV est rare au Québec, parce que la loi québécoise interdit la discrimination sur des caractéristiques personnelles, une porte qu'ouvre la photo. Pourtant, elle est obligatoire en Asie et en Europe! Devrait-on ajouter son sourire à ses compétences sur papier?

Contenu

« Ça fait partie de la nouvelle façon de se présenter, affirme Alain Houle, recruteur chez Gestion Alain Houle & Associés. Une photo, ça tisse immédiatement un lien avec la personne qui la regarde. » Il est de toute façon très facile de retrouver le candidat sur les réseaux sociaux, où il y a bien souvent déjà une photo.

« Le papier, c'est passé, poursuit Alain Houle. Si tu es professionnel, tu dois être sur LinkedIn, et je serai plus à l'aise de te parler s'il y a une photo sur ton profil. »

Celui-ci ne croit pas que le CV sans portrait élimine la discrimination systémique de candidats. Une étude de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a démontré qu'un candidat au nom de famille québécois a

« au moins 60 % plus de chances d'être invité à un entretien d'embauche qu'une personne qui a un nom à consonance africaine, arabe ou latino-américaine ».

Se faire choisir pour les bonnes raisons

Bianca* se rappelle avoir mis sa photo sur son CV pour son premier emploi étudiant, dans une chocolaterie, pour lequel elle n'avait aucune expérience de travail: « Ma patronne m'a dit par après qu'elle avait montré mon CV à d'autres collègues pour leur montrer ma photo, parce qu'elle me trouvait belle », raconte celle qui travaille maintenant en communications et en culture. Lorsqu'elle l'a appris, elle était flattée, puis agacée. « Plus tard, elle m'a souvent dit que je faisais du bon travail, qu'elle était contente de me compter dans son équipe et je sais que c'était pour d'autres qualités que mon apparence physique, mais je suis quasiment certaine que je n'aurais pas été embauchée sans ma photo. »

Bianca a par la suite choisi de retirer sa photo de son CV, même si elle était souvent tentée de la remettre pour des postes en ventes et en communications: « Ne pas mettre ma photo dans mon CV me garantit que je me démarquerai pour ce que peut apporter mon expertise à l'entreprise avant mon beau sourire. Et je pense que c'est malheureusement d'autant plus important pour une femme dans le marché du travail actuel de bien faire la distinction », ajoute-t-elle.

Elle est de ceux qui croient qu'on ne devrait pas juger une candidature sur le physique de la personne à l'étape de la présélection, d'autant plus qu'il sera toujours temps de se faire valoir par sa présentation et sa gestuelle en entrevue.

De plus, puisque la photo sur le CV est inhabituelle au Québec, elle suscite des réactions négatives et des questionnements. Certains recruteurs se demandent pourquoi le candidat l'a ajoutée et pourraient conclure qu'il tente de tirer avantage de son physique dans le processus d'embauche. Le jugement est subjectif également: même si la photo est professionnelle, on ne sait pas comment le recruteur percevra le candidat. C'est un risque à prendre!

 

*Le nom a été changé pour protéger l'identité de la personne.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories