Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Parents le jour, rockstars la nuit: guide de conciliation rock n’roll-famille

21 juillet 2017 par Banque Nationale
Parents le jour, rockstars la nuit: guide de conciliation rock n’roll-famille

Contrairement à ce que chante le groupe Nuance, « Vivre dans la nuit », ce n’est pas tout le monde qui veut faire ça, surtout quand on souhaite élever une famille. Mais qu’en est-il des gens dont le métier et la passion exigent justement de vivre (et travailler) la nuit?

Contenu

L’association famille et vie de nuit est souvent perçue comme contradictoire, mais elle est en fait de plus en plus répandue. C’est une vie qui n’est pas dépourvue de défis et de difficultés, mais c’est certainement une vie que plusieurs couples mènent avec passion et bonheur.

Pour Isabelle, qui est programmatrice pour un événement culturel et musicienne dans un groupe, l’arrivée de son premier enfant a été une grosse adaptation pour elle et son conjoint, lui aussi musicien. Quand ils ont appris sa grossesse, elle a d’abord choisi de cesser les activités de sa propre entreprise de relations publiques, pour travailler au sein d’un organisme culturel. Cela lui a permis non seulement de trouver une certaine stabilité, mais aussi de pouvoir continuer d’évoluer dans le même milieu artistique.

Et comme pour tous les couples, la naissance d’un premier enfant chamboule bien des choses, à commencer par le sommeil. « On se fait toujours dire à quel point le manque de sommeil est intense dans les premiers mois, raconte-t-elle, et on se dit toujours que ça ne doit pas être si pire, ou qu’on est bien préparés. Mais rien ne nous prépare à cette période! »

De plus, comme elle n’avait pas droit au congé de maternité, Isabelle a dû retourner au travail après 3 mois seulement et beaucoup d’heures de sommeil en moins.

« C’est alors que mon conjoint a pris le relais et s’est occupé de notre fille pendant que je travaillais. Pour nous c’était naturel, je trouve que c’est de notre génération que de choisir cette solution. »

Autre compromis plutôt difficile : pour permettre au papa de rester à la maison pour s’occuper du bébé, Isabelle a dû écourter la durée de l’allaitement pour adopter l’allaitement mixte, et ainsi permettre à son conjoint de nourrir la petite en son absence.

Pour pouvoir continuer de vivre de leur musique, faire des spectacles en ville et en tournée et enregistrer des albums, les deux parents ont développé plusieurs trucs.

1. Planifier et communiquer

« On discute de nos engagements à l’avance, donc pas de tournée spontanée, pas de show les deux la même fin de semaine. Ça prend beaucoup de planification. »

2. Vive les grands-parents !

De plus, l’aide des grands-parents leur a été précieuse. « Des fois ma mère venait passer une semaine à Montréal pour nous aider, d’autres fois c’était la mère de mon chum qui nous rendait visite. C’est cliché, mais l’expression Ça prend un village pour élever un enfant est pas fausse. »

3.Un entourage affable et compréhensif

Isabelle mentionne aussi que l’ouverture et la compréhension de son entourage y sont pour beaucoup. « Les membres de mon groupe [qui sont toutes des femmes] sont devenues des matantes-gâteau! » s’exclame-t-elle. Elle peut donc emmener sans problème sa fille aux pratiques du groupe et même en studio. « Je crois aussi que vu que ce sont des femmes, elles sont plus sensibles à ma réalité et donc plus compréhensives. »

À ce jour, les nouveaux parents considèrent qu’ils s’en sortent bien. Il y a évidemment des périodes plus intenses, comme l’été. Pendant la saison des festivals, rester organisé est crucial pour garantir une vie de famille la plus régulière possible. Mais malgré les défis, cette nouvelle vie plaît beaucoup à Isabelle.

Pourtant, on peut se demander si sa situation ne provoque pas la curiosité chez ceux qui ont un style de vie plus traditionnel. « Oui, ça pique l’intérêt et parfois même ça impressionne les gens, dit-elle, mais c’est devenu fréquent dans mon milieu. Au point où on s’échange des trucs de parents entre musiciens! »

Et l’avenir, dans tout ça? « Plus elle va grandir, moins ce sera de la gestion technique, affirme-t-elle. On l’emmène déjà dans des événements; elle aime ça, elle est ben expressive. J’ai hâte de l’emmener à Osheaga cet été! »

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags:

Catégories

Catégories