Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Quatre endroits où trouver de l’argent caché dans ta maison

16 janvier 2018 par Banque Nationale
Quatre endroits où trouver de l’argent caché dans ta maison

Une fois toutes les factures payées, il reste souvent moins d’argent qu’on voudrait pour se payer des petits extras. C’est là qu’on se demande où on pourrait bien trouver quelques dollars supplémentaires pour s’offrir une sortie au spa ou renflouer son compte épargne en prévision des temps plus durs ou tout simplement en vue de partir en voyage.

Contenu

Tu as déjà fouillé dans toutes les craques de ton divan sans y récolter la moindre pièce de monnaie ? Voici quatre autres endroits où tu pourrais trouver de l’argent sans même avoir besoin de sortir de chez toi…

1 - Dans les boîtes qui traînent au sous-sol

Ton sous-sol ou ton garde-robe contient des boîtes de bébelles dont la provenance est un peu floue ? Ne jette pas ça à la poubelle : ces vieux bâtons de baseball et autres horloges décoratives pourraient te réserver une belle surprise !

Soyons francs : les chances sont minces que tu possèdes sans le savoir un tableau de Van Dyck valant 680 000 $, comme le prêtre anglais qui est passé à l’émission Antiques Road Show en 2013.

Par contre, les bijoux hérités d’une grand-tante pourraient valoir quelques centaines de dollars, et ce vase (qui de toute façon s’agence mal avec la décoration de ta cuisine) pourrait te rapporter une somme suffisante pour te permettre quelques folies. Prends donc le temps de faire une petite recherche sur internet ou d’appeler un expert pour en faire évaluer la valeur. Au bon prix, tu n’auras pas de misère à trouver preneur sur les sites de petites annonces.

2 - Dans ton paquet de cartes-cadeaux

Ça se peut que tu n’aies pas d’objets de valeur qui ramassent la poussière, mais c’est pas mal sûr que tu as quelques cartes-cadeaux qui traîne quelque part.

Selon un sondage, 20 % des cartes-cadeaux reçues par les Québécois dorment dans un tiroir. Ne fais pas l’erreur de remettre leur usage à plus tard, en attendant un « moment parfait » : mieux vaut utiliser cet argent avant d’en oublier l’existence pour toujours !

Tu as reçu une carte d’un magasin qui ne te dit rien ? Pas besoin de la refiler dans un échange de cadeaux l’an prochain. Tu peux la vendre en ligne sur un site spécialisé comme CardSwap, pour un pourcentage souvent élevé de la valeur originale.

En passant, si tu as utilisé une carte sans dépenser la somme totale, n’oublie pas que la balance peut encore être utilisée en magasin. Si elle est de 5 $ ou moins, le détaillant a l’obligation de te la rembourser en argent comptant. C’est avec des restants de cartes qu’on fait des piastres !

3 - Dans des comptes oubliés

La Banque du Canada possède 678 millions de dollars non réclamés, qui proviennent de comptes de banque abandonnés, de certificats de placement garanti, de chèques certifiés... Et ça prend seulement quelques secondes pour vérifier si tu fais partie des chanceux qui ont un montant à leur nom ! (Le site de Revenu Québec offre un service similaire.)

Dans le cas du décès d’un proche, il peut être intéressant de vérifier s’il avait de l’argent non réclamé à son nom, puisque ça ferait partie de l’héritage.

En passant, la plus grosse somme qui dort à la Banque du Canada s’élève à 800 000 $. Son propriétaire pourrait la réclamer demain, et l’ignore probablement !

Si tu aimes fouiner sur internet, tu peux aussi surveiller les recours collectifs. Souvent, il faut avoir été floué – facture à l’appui – pour recevoir une compensation. Mais dans certains cas, il suffit de remplir un formulaire en ligne pour recevoir quelques dollars de dédommagement par la poste.

4 - Dans tes cartes fidélité

Ton portefeuille ne rentre plus dans ta poche avec toutes tes cartes de fidélité de pharmacies, d’épiceries, de cafés et autres librairies ? Ne traîne pas ça pour rien !

Des études démontrent que beaucoup de Québécois ne savent pas trop ce qu’ils accumulent avec ces cartes, et plusieurs ne réclament carrément jamais les récompenses auxquelles ils ont droit.

Ne fais pas comme eux et sers-toi de tes points rapidement. Après tout, un programme peut toujours changer, et tu es mieux de profiter de cet argent pendant qu’il est là… Une fois rendu à la caisse, tu as déjà décidé de ce que tu voulais acheter, donc il n’y a pas de bonne raison de garder ces points pour économiser plus tard.

Avec ces astuces, tu devrais réussir à dénicher au moins quelques dollars. Oh, et tu peux toujours fouiller ton divan une dernière fois, il reste toujours un 25 sous ou deux caché tout au fond…

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags:

Catégories

Catégories