Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

10 conseils pour l’achat d’une maison

28 janvier 2012 par Banque Nationale
10 conseils pour l’achat d’une maison

Un article du site américain Business Insider offre 10 conseils afin d’aider les acheteurs de maisons à traverser les diverses étapes de cet achat, tout en profitant des prix décroissants sur le marché américain.

Contenu

Aux États-Unis, la baisse des prix a fait apparaître des aubaines incroyables. Ces aubaines rendent encore plus alléchante l’idée de posséder sa propre maison.

Des données de *ForeclosureDeals.com *indiquent que les prix des maisons ont chuté de 46 % depuis trois ans. Durant la même période, les prix de la location ont augmenté de 60 %.

Même si la situation est différente au Canada et au Québec, le marché immobilier actuel pousse bien des gens de se demander à nouveau s’il est préférable d’acheter ou de louer une maison.

Pour ceux qui envisagent de remplacer leur bail par une hypothèque, voici 10 conseils pour plonger dans le marché des propriétaires de maisons :

  • Établissez votre échéancier Avez-vous l’intention de demeurer au même endroit pendant cinq ans ou plus? Avez-vous l’intention de déménager à nouveau bientôt? Si vous envisagez un déménagement d’ici cinq ans, vous devriez peut-être opter pour la location au lieu de l’achat;

  • Comprenez bien vos options de financement Pour obtenir un prêt hypothécaire, il faut généralement effectuer une mise de fonds et posséder un bon dossier de crédit. Si votre mise de fonds est suffisante, vous pouvez éviter d’avoir à souscrire à une assurance hypothécaire;

  • Déterminez vos besoins et vos désirs Choisissez votre maison en fonction de ce qui est vraiment important pour vous, sans vous laissez étouffer par les détails;

  • Évaluez votre capacité financière Établissez combien vous pouvez vraiment vous permettre de payer. A priori, cela ne devrait pas être plus de deux fois et demie votre salaire. N’oubliez pas que vous devrez aussi assumer plusieurs autres dépenses, dont l’entretien et les taxes municipales;

  • Examinez les aspects financiers de la location par rapport à l’achat Il y a toujours plus de locataires que de propriétaires et cette tendance devrait se poursuivre;

  • Comparez les avantages de la location et de l’achat sur le plan personnel En plus des questions financières, il faut aussi prendre en considération le style de vie que vous permet chacune des options. Voulez-vous être responsable de l’entretien et des réparations? La location offre une certaine flexibilité que ne permet pas la propriété, particulièrement lorsqu’il s’agit de changer d’emploi;

  • Regardez du côté des reprises de maisons De nombreuses propriétés, saisies par leurs créanciers, sont disponibles et étonnamment abordables;

  • Faites appel à un courtier Un courtier engagé par un acheteur n’a que les intérêts de celui-ci à défendre. De plus, il est souvent rémunéré par le vendeur, ce qui revient à obtenir ses services gratuitement;

  • Faites une offre plus basse que le prix demandé Dans le marché actuel, où les acheteurs ont le haut du pavé, n’hésitez pas à négocier en partant d’un prix très bas, ce qui vous assure d’obtenir la meilleure des ententes;

  • Obtenez un prêt hypothécaire préapprouvé Avec un prêt préapprouvé en main, vous pourrez magasiner en démontrant au vendeur que vous êtes un acheteur sérieux.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories