PCRE et impôts 2021 : voici ce que vous devez savoir pour bien vous préparer

21 janvier 2022 par Banque Nationale
pcu impôt

Le fédéral a lancé la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) en septembre 2020 pour remplacer la Prestation canadienne d’urgence (PCU). L’objectif? Continuer à soutenir les personnes qui avaient perdu leur emploi ou une partie de leurs revenus en raison de la pandémie. Mais comment s’y prendre pour votre déclaration de revenus (oui, la PCRE est imposable)? On vous dévoile tout dans cet article.

 

Saviez-vous que?

Plus de 2,29 millions de Canadiens avaient demandé la PCRE en date du mois de novembre 2021, selon les données du gouvernement fédéral. 

Qu’est-ce que la PCRE?

Pourquoi la PCRE a remplacé la PCU?

Au début de la pandémie, le gouvernement  a voulu faire vite pour aider ceux et celles qui en avaient besoin : il a donc lancé la PCU. 

  • Il n’y avait pas vraiment de distinction entre les raisons pour lesquelles les gens en bénéficiaient (qu’ils soient malades, proches aidants ou qu’ils aient perdu leur emploi).    

Par la suite, le fédéral a voulu mieux adapter son aide selon la situation des demandeurs. 

  •  La PCRE, c’est une nouvelle forme de PCU, mais plus ciblée. Elle s’adressait aux personnes qui avaient perdu leur emploi ou une partie de leurs revenus (baisse d’au moins 50 % par rapport à l’année précédente).  

Les demandeurs ne devaient pas être admissibles à d’autres programmes, comme :

Vous n’étiez pas citoyen ou résident permanent?  

Le statut de résidence au Canada n’était pas un facteur d’admissibilité pour la PCRE. Vous deviez toutefois vivre et habiter au pays et répondre à tous les autres critères qui étaient exigés par le gouvernement

Comment fonctionnait la PCRE? 

Vous pouviez recevoir la PCRE pendant un maximum de 27 périodes de 2 semaines (54 semaines en tout) si vous étiez admissible entre le 27 septembre 2020 et le 23 octobre 2021.    

Les montants variaient en fonction des moments pour lesquels vous l’aviez demandée . Il y avait deux grands scénarios possibles :

Scénario 1

  • Du début des versements jusqu’au 17 juillet 2021, vous pouviez recevoir 1 000 $ (900 $ après les retenues d’impôts) pendant un maximum de 21 périodes (42 semaines). 
  • Ensuite, vous pouviez obtenir 600 $ (540 $ après les retenues d’impôts ) pendant 6 périodes supplémentaires (12 semaines).

Scénario 2

  • Pour les versements à partir du 18 juillet 2021, vous pouviez obtenir 600 $ (540 $ après les retenues d’impôts ) par période de deux semaines jusqu’à la fin de la PCRE (23 octobre 2021). 

Un exemple : disons que vous avez demandé la PCRE en janvier 2021. Jusqu’au 17 juillet 2021, vous pouviez recevoir 900 $ (après les retenues) toutes les deux semaines . Après cette date, vous pouviez obtenir 540 $ (après les retenues) toutes les deux semaines  (tant que vous n’aviez pas atteint le maximum de 27 demandes ou dépassé la date du 23 octobre 2021).   

J’ai reçu la PCRE, est-ce que je vais devoir payer des impôts?   

C’est en fonction de votre revenu imposable en 2021 (incluant la PCRE)

Disons que vous avez gagné 10 000 $ au total en 2021. À ce moment-là, vous aurez peu ou pas d’impôts à payer. Cependant, plus votre revenu imposable a été important, plus le pourcentage d’impôts qui devra être payé  le sera. C’est le principe de l’impôt progressif canadien.

Vous aurez à : 

  • Inscrire ce que vous avez reçu comme montants de PCRE dans votre déclaration de revenus (fédérale et provinciale pour les résidents du Québec) pour l’année 2021

Advenant que vous ayez des impôts à payer sur ces montants, ce sera inclus dans votre facture fiscale totale. 

Conseil express : pour trouver le montant exact que vous avez reçu, vérifiez vos feuillets d’impôts (T4A ou un RL-1 si vous habitez au Québec). Assurez-vous que les montants sont les bons, surtout si vous avez fait des remboursements durant l’année.   

10 % déjà retenu à la source pour les impôts 

Une portion de 10 % de la prestation de PCRE était déjà retenue à la source à chaque versement. C’est pour ça que, si vous aviez droit  à 1 000 $ ou à 600 $, vous avez plutôt reçu 900 $ ou 540 $. C’est un peu comme ce qui se produit normalement sur une paie en prévision de l’impôt. 

Le pourcentage retenu servira à payer l’impôt si vous en devez. Cela dit, il se peut  que le 10 % en question ne suffise pas. Ça dépend de vos revenus imposables totaux déclarés.  

Astuce de pro : il existe plusieurs calculateurs en ligne pour estimer ce que vous allez devoir payer. Pour obtenir une réponse claire et éviter un maximum d’erreurs, adressez-vous à un spécialiste, comme un fiscaliste ou un comptable.

Dans quelles situations est-ce que je devrais rembourser une partie de la PCRE?

Vos revenus imposables nets (donc après les déductions), en excluant les prestations de PCRE,  ont dépassé le seuil de 38 000 $? Vous aurez à en rembourser une partie. Pour chaque dollar gagné qui dépasse ce montant, vous devrez rembourser 0,50 $ de ce que vous avez reçu comme Prestation  canadienne de la relance économique.

Un exemple pour vous : votre revenu net (sans compter la PCRE) pour 2021 se chiffre à 40 000 $. Vous dépassez donc de 2 000 $ le seuil de 38 000 $. Sur ce montant de 2 000 $, vous devrez donc 0,50 $ pour chaque dollar excédentaire, ce qui donne 1 000 $ à rembourser.     

Bon à savoir : vous n’aurez pas à rembourser plus que le montant total de PCRE que vous avez reçu pendant l’année.  

Que  faire si je dois rembourser  la PCRE en tout ou en partie?

Vous avez reçu la PCRE, mais vous n’y étiez pas admissible ou en avez trop perçu?   

Vous devez rembourser les sommes. Idéalement, contactez l’Agence du Revenu du Canada pour leur signaler. Vous pourriez établir un plan de remboursement si vous ne disposez pas de l’argent tout de suite.

Vous devez de l’argent ou vous pensez que vous en devrez? 

Tentez de mettre ces sommes de côté le plus tôt possible. Quelques dizaines de dollars ici et là peuvent faire toute la différence lorsque viendra le moment de rembourser. Rassurez-vous, toutes sortes d’astuces pour épargner existent. 

Vous pouvez choisir l’année où vous demandez la déduction

Si vous remboursez des montants de PCRE reçus en trop avant le 1er janvier 2023, vous pouvez demander que la déduction (le montant que vous avez remboursé)  s’applique : 

  • Dans votre déclaration de revenus de l’année où vous avez reçu la PCRE (exemple : en 2020) 
  • Dans votre déclaration de revenus de l’année où vous avez remboursé ce que vous deviez parce que vous en aviez trop reçu (exemple : en 2021)
  • Dans les deux déclarations (exemple : répartir la déduction entre les déclarations de 2020 et 2021)

Exemple : ça peut être plus avantageux de déduire 2 000 $ dans votre déclaration de revenus de 2020 plutôt que de 2021. Sans rentrer dans les détails fournis par le gouvernement, choisir une année plutôt que l’autre en fonction de vos revenus peut :

  • Diminuer votre facture d’impôts 
  • Maximiser les crédits et prestations auxquels  vous avez droit   

Pour tous ceux et celles qui avaient perdu leur emploi ou une partie de leurs revenus en raison de la pandémie, il y avait au moins la PCRE. La prestation a aidé des millions de personnes à souffler un peu et à se remettre sur pied. Au moment de faire votre déclaration de revenus, rappelez-vous qu’elle est imposable et qu’au-delà d’un certain seuil, il faut en rembourser une partie. Pour vos questions, on est là. 

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags :

Catégories

Catégories