Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Partir du Maghreb pour gagner sa vie au Canada

18 mai 2016 par Banque Nationale
Maghreb

Ils sont nombreux à quitter le Maghreb pour venir rebâtir leur vie au Canada. Comment trouvent-ils leur place sur le marché du travail?

Contenu

Mouna Mourad, né en Algérie, a quitté son pays en 1986 pour venir s’installer à Montréal. Une fois au Canada, celui qui dans son pays occupait un poste de boulanger industriel a plutôt choisi d’aller travailler avec son frère, propriétaire d’un commerce dans le quartier Villeray. Une décision qu’il n’a jamais regrettée. Aujourd’hui, il se sent tout à fait chez lui au Canada…

Ils sont nombreux à quitter le Maghreb pour venir rebâtir leur vie (personnelle et professionnelle) au Canada, et plus particulièrement au Québec. Selon les chiffres du Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, le Québec a accueilli de 50 700 à 53 900 personnes immigrantes en 2017.

Cela dit, quitter le Maroc, l’Algérie ou la Tunisie pour venir s’installer au Canada est une belle aventure qui vient avec son lot de défis. L’un des plus importants: comment trouver sa place sur le marché du travail… dans un pays où l’on doit encore faire ses preuves? Bonne nouvelle: grâce aux ressources disponibles, de nouveaux arrivants comme Mouna Mourad réussissent à bien tirer leur épingle du jeu…

Des ressources à portée de main

Le site web de Citoyenneté et Immigration Canada et celui du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec regorgent d’informations utiles pour les personnes souhaitant s’établir au Canada. Chaque site décrit en détail les aspects entourant le processus d’immigration, de la préparation d’une demande d’immigration à la reconnaissance des diplômes et compétences professionnelles, en passant par le coût de la vie au pays.

Le site du ministère québécois contient même une section sur le portrait de l’emploi selon les régions du Québec. Une telle ressource peut ainsi aider les nouveaux arrivants à prendre une décision quant au choix d’une ville où s’établir. Chaque site propose en outre des conseils aux personnes qui souhaiteraient se lancer en affaires en sol canadien. Cette option est populaire auprès de plusieurs immigrants. Cité en 2011 dans le magazine Jobboom, le titulaire de la chaire Rogers – J.-A.-Bombardier de HEC Montréal, Louis Jacques Filion, souligne que dans « presque tous les pays occidentaux, les immigrants sont deux fois plus entrepreneurs que la population locale ». Créer son entreprise est exigeant, certes, mais il s’agit aussi d’une façon très concrète de… créer son propre emploi!

Les personnes en recherche d’emploi peuvent en outre visiter le site Guichet-Emplois du gouvernement fédéral, et le site d’Emploi Québec du gouvernement provincial afin d’y trouver des offres d’emploi dans plusieurs secteurs d’activité.

Les centres locaux d’emploi (CLE), une initiative du gouvernement provincial, peuvent aussi aiguiller les nouveaux arrivants dans leurs démarches. Au fédéral, les bureaux de Service Canada remplissent sensiblement les mêmes fonctions. Enfin, des organismes tels que la CITIM, La Maisonnée ou L’Hirondelle facilitent la recherche d’emploi et l’intégration au marché du travail.

Relancer sa carrière au Canada

Il faut le dire: trouver un gagne-pain au Canada demeure le défi numéro un pour la plupart des nouveaux arrivants. De son côté, Mouna Mourad attribue la réussite de son immigration en sol canadien au fait d’avoir eu des économies à l’atterrissage, qui lui ont fourni une certaine flexibilité en matière de choix personnels. Il a aussi pu compter sur la présence de membres de sa famille à Montréal, lesquels lui ont donné la chance de tisser des liens durables entre sa communauté d’origine et sa société d’accueil. Et un bon réseau, quand s’amorce ce nouveau chapitre de sa vie, c’est précieux!

Découvrez-en encore plus sur le Canada en vous inscrivant à l’Infolettre Nouveaux Arrivants de la Banque Nationale.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags:

Catégories

Catégories