Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Étudiants: comment choisir son logement

14 septembre 2016 par Banque Nationale
DefaultArticleImageAltText

On parle souvent des coûts reliés aux études collégiales et universitaires. Mais à cela s’ajoutent souvent des frais pour l’hébergement. Savez-vous comment choisir votre prochain lieu de résidence?

Ça y est, vous partez pour étudier. Toutefois, votre prochain établissement scolaire n’est pas à proximité ou réalistement accessible en voiture ou en transport en commun de la maison. Vient donc le moment de déménager de chez vos parents pour vous trouver un logement. Mais, par où commencer?

Résidences étudiantes

Règle générale, la plupart des universités possèdent des résidences destinées à leur clientèle étudiante. Au Québec, certaines institutions d’enseignement collégiales, communément appelées cégeps, proposent aussi des résidences.

Pour : Localisé sur le terrain de l’établissement scolaire, à proximité ou facilement accessibles par transport en commun, leur emplacement peut s’avérer fort pratique pour de nouveaux venus ne connaissant pas leur ville d’accueil, en plus de favoriser la création de liens avec des collègues étudiants. De plus, leur prix inclut habituellement les taxes, la connexion Internet haute vitesse, les frais d’électricité et de chauffage. Également, les unités sont souvent semi-meublées ou entièrement meublées.

Contre : Les unités de base ne comportent généralement pas d’espace cuisine et, parfois, de salles de bain privée. Pour obtenir ces éléments, il faut souvent payer un peu plus cher pour son loyer.

Estimation d’un loyer : environ de 3 000 $ à 7 500 $ annuellement[1]

Résidences privées réservées aux étudiants

Pour ceux aimant l’ambiance des résidences étudiantes, il existe également des résidences privées destinées aux étudiants.

Pour : Offrant les mêmes avantages qu’une résidence étudiante, ce type d’hébergement comprend souvent des commodités supplémentaires, incluses dans le prix du loyer, telles que : gym, piscine, restaurants, etc. Des activités de réseautage entre étudiants sont aussi fréquentes. De plus, à l’image d’un hôtel, ces résidences ont généralement une réception et un service de surveillance.

Contre : Ces petits à-côtés forts appréciés ont toutefois un prix, ce qui fait en sorte que les résidences privées coûtent plus cher.

Estimation d’un loyer : environ 700 $ et plus par mois, selon le type d’occupation (simple, double, etc.) choisi1.

Appartement

En matière de logis pour étudiants, il y a aussi l’option de louer seul ou avec un ou des colocataires un appartement. Dépendamment de sa superficie, du lieu et des commodités inclus, soit meublé, semi-meublé ou avec air climatisé par exemple, le prix mensuel peut varier.

Pour : Lorsque vient le temps de choisir un appartement, il vous est possible de cibler ceux qui correspondent à votre capacité financière. En décidant de louer un logement avec un ou des colocataires, vous augmentez votre marge de manœuvre financière. Toutefois, il faut prendre en compte que le nombre de pièces requises à l’appartement augmentera nécessairement. Règle générale, les loyers sont aussi moins chers que les résidences pour une superficie similaire, mais avec une salle de bain et une cuisine comprises! Également, beaucoup d’appartements sont loués avec le frigidaire et le four inclus, donc vous n’aurez pas à débourser pour en acheter.

Contre : Les frais d’électricité, la connexion Internet, le téléphone et tout autre service seront à votre charge et à celle de votre colocataire, si vous en avez un. Il faut donc budgéter ces dépenses. Également, les appartements les plus proches des établissements scolaires sont souvent les plus convoités et par défaut, plus chers. Il faudra donc songer à vous éloigner et prendre en considération dans votre budget des frais de transport, tels que le métro, l’autobus ou l’essence pour la voiture.

Chambre pour étudiant

Certains propriétaires ou mêmes locataires de grands appartements louent parfois des chambres aux étudiants.

Pour : Habituellement, étant donné qu’il ne s’agit que de la chambre avec un accès commun à la salle de bain et à la cuisine, le prix est souvent moindre comparativement à une résidence ou, parfois, à la location d’un appartement. De plus, les frais d’électricité, la connexion Internet, etc. sont généralement compris dans le loyer. Dépendamment du locateur, certains petits surplus peuvent aussi être inclus, tels que l’accès à une cour ou à une piscine, l’accès à une laveuse et une sécheuse plutôt que de devoir aller à la buanderie...

Contre : Comme techniquement le loyer ne couvre que la chambre ainsi que l’accès à la salle de bain et la cuisine, il est possible qu’il n’y ait pas nécessairement d’autres espaces communs à partager, un salon par exemple, et que vous soyez très souvent dans votre chambre. De plus, il est possible que vous ayez à partager les espaces communs avec des voisins chambreurs.

Pour mieux orienter votre choix, commencez d’avoir par connaître vos besoins :

    • Aurez-vous besoin d’un bail annuel ou de 9 mois seulement?

    • Préférez-vous habiter à proximité de votre établissement scolaire ou prendre des titres de transport?

    • Désirez-vous habiter seul ou en colocation?

    • Aimeriez-vous être davantage encadré et soutenu en matière de logement ou pas?

    Par la suite, il est important – comme pour tout autre projet — de faire son budget pour connaître le montant qui pourra être consacré à votre hébergement. Normalement, 25 % de votre budget mensuel devrait être utilisé pour le paiement de votre loyer. Arrondissez cela à 30 % pour défrayer l’électricité et le chauffage. Pour vous aider dans votre recherche d’hébergement :

      Sources:

      [1] Étudiez au Canada, coûts, hébergement

      http://www.studycanada.ca/french/accommodation.htm

      Découvrez d’autres astuces et conseils pour mieux gérer vos finances personnelles en vous inscrivant à l’infolettre Banque Nationale.

      Notes légales 

      Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

      Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

      Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

      Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

      Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

      Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

      Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

      Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

      Tags:

      Catégories

      Catégories