Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Comment financer des rénovations, l’achat d’une auto ou d’un autre projet sans se ruiner

10 décembre 2014 par Banque Nationale
DefaultArticleImageAltText

Quels projets aimeriez-vous réaliser? Que vous vouliez acheter une auto, rénover votre maison ou installer une piscine dans votre cour, la première étape est de bien évaluer vos besoins et vos moyens.

Combien coûtera votre projet ?

L’envergure du projet déterminera le montant dont vous avez besoin pour le réaliser. Par exemple, si vous ajoutez une pièce à votre domicile, quelle grandeur aura-t-elle ? Faudra-t-il refaire la toiture ou démolir un mur pour y arriver ? Faut-il y installer des tuyaux, une porte-fenêtre ?

La première étape du financement d’un projet est donc de déterminer de façon précise vos besoins financiers, en intégrant à votre budget une marge de manoeuvre pour imprévus. Il faut aussi prendre en considération la portion des coûts que vous pourrez payer sans avoir à emprunter. Avez-vous épargné une somme que vous pouvez consacrer aux travaux ?
Si vous désirez acheter un bien comme une auto ou une piscine, il faut procéder au même type d’évaluation : déterminez le montant que vous voulez payer en fonction de vos besoins.

Avez-vous les moyens?

Avant d’aller à la banque pour demander un prêt, il faut évaluer de façon réaliste le montant mensuel que vous pouvez consacrer au remboursement de cette nouvelle dette.

Pour l’évaluer, faites votre budget. Voici des règles importantes à suivre pour que votre budget vous donne un portrait réaliste de votre situation financière et de votre capacité d’emprunt :

    • Prenez en considération votre train de vie réel. Si vous aimez sortir, par exemple, inscrivez vos dépenses de sortie dans votre budget;

    • Prévoyez un coussin pour les imprévus. Il faudrait toujours avoir assez de liquidité pour subvenir à ses besoins pendant six mois. L’imprévu peut prendre la forme d’une perte d’emploi, d’une maladie grave ou d’une réparation urgente à votre maison;

    • Selon les spécialistes du financement, il ne faut pas consacrer plus de 35 à 40 % de ses revenus bruts au remboursement des dettes. De ce pourcentage, la plus grande portion sera consacrée au remboursement de l’hypothèque. Ce qui laisse généralement de 5 à 8 % pour d’autres emprunts.

    Au moment d’évaluer votre demande de financement, le banquier calculera lui aussi votre capacité d’emprunt. Il voudra aussi savoir si le projet sera rentable. Par exemple, les rénovations augmenteront-elles la valeur de la maison ?
    Armé de vos propres calculs, vous serez en mesure de présenter une demande réaliste, qui aura plus de chances d’être acceptée.

    Quel type de financement utiliser ?

    À chaque type de projet correspond une forme de financement adapté. Ce qui est essentiel, c’est d’utiliser la bonne forme de financement pour chaque type de projet.
    Ainsi, acheter une auto avec des cartes de crédit n’est pas une bonne idée. De même, si vous avez accès à une marge de crédit, il ne faut pas l’utiliser pour acheter une auto, à moins que vous ne soyez certain de recevoir bientôt une importante somme d’argent qui vous permettra de rembourser le solde.
    Dans tous les cas, il faut s’assurer que le terme du prêt ne dépasse pas la durée de vie du bien acheté. Si c’est le cas, vous serez pris avec un solde pour un bien que vous n’utilisez plus.
    Pour acheter une auto, le prêt-auto convient tout à fait, qu’il soit offert par le concessionnaire ou la banque. Soyez conscient que si on vous offre un taux d’intérêt faible ou inexistant, le prêteur se reprendra sur le prix de vente.
    Pour financer des rénovations, envisagez d’utiliser une marge de crédit pendant les travaux ou de refinancer votre hypothèque, pour profiter des taux d’intérêt plus bas actuels.

    Des conseils et mises en garde

    Pour obtenir le financement désiré tout évitant de vous endetter trop lourdement, les conseils suivants pourront vous aider :

      • Pour savoir si vous pouvez vous permettre les remboursements mensuels requis par un emprunt est de mettre de côté la somme prévue avant de contracter le prêt, c’est-à-dire d’en faire l’essai. Si vous mettez 350 $ de côté par mois, par exemple, vous saurez que des paiements semblables sont acceptables. Et vous aurez accumulé une petite épargne bien utile !

      • Au moment de décider si vous devez financer un achat, évitez de considérer uniquement le montant mensuel. Réfléchissez à la façon dont vous utiliserez ce bien et ne vous laissez pas emporter par les offres de financement trop alléchantes !

      • Évitez de tomber dans le piège courant qui consiste à croire que vous pouvez vous permettre un achat parce que vous serez plus riche dans un an ou deux;

      • Faites attention à votre dossier de crédit, en payant toujours au moins les soldes minimums de vos cartes de crédit. Vous aurez plus de facilité à obtenir un prêt et vous obtiendrez un meilleur taux si votre cote de crédit est meilleure.

      • Envisagez d’effectuer des remboursements toutes les semaines ou aux deux semaines, au lieu de vous en tenir à des paiements mensuels. Vous rembourserez ainsi plus vite votre prêt et paierez moins d’intérêt.

      • Évaluez toujours vos besoins futurs. Devrez-vous bientôt refaire la toiture, vous acheter une nouvelle auto ou aider votre enfant à payer ses études ?

      Pour en savoir plus :
      Outil pour faire son budget

      Notes légales 

      Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

      Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

      Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

      Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

      Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

      Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

      Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

      Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

      Catégories

      Catégories