Acheter Ou Louer, Voilà La Question

Au lieu d'acheter une automobile, de plus en plus de gens se tournent vers la location à long terme. L'Office de la protection du consommateur du Québec a préparé un texte à ce sujet. En voici des extraits qui vous aideront à comparer les deux options et à faire votre propre choix.

À qui s'adresse la location?

De façon générale, la location à long terme entraîne des versements mensuels nettement moins élevés que ceux d'un emprunt bancaire.

Elle demeure donc une solution idéale pour les personnes qui n'ont pas un budget automobile des plus importants et qui ne veulent pas considérer l'achat d'une voiture usagée. Aussi, dans une tout autre perspective, la location à long terme peut permettre de profiter d'un véhicule neuf d'une catégorie supérieure pour des versements équivalant à ceux d'un emprunt bancaire. Toutefois, il est à noter que la location d'une automobile s'avère généralement plus coûteuse que l'achat.

Comparez les coûts de location avec les coûts d'achat

Pour bien comparer le coût des deux options, posons comme hypothèse que vous devenez propriétaire de l'auto à la fin du terme de la location, exactement comme si vous aviez acheté et payé le véhicule sur la même période.

Coûts de la location

Additionnez le montant total des versements de la location à la valeur résiduelle de la voiture, c'est-à-dire sa valeur sur le marché à la fin du contrat, en incluant les taxes. Attention : cette valeur résiduelle peut devoir être financée sur une certaine période, par exemple 24 mois, car il est peu probable que vous ayez économisé le montant requis. Aussi, tenez compte, dans votre calcul, des frais de crédit. Et n'oubliez pas d'ajouter aussi l'acompte, s'il y a lieu, ainsi que les taxes applicables.

Coûts d'achat

Déterminez ensuite ce qu'il en coûterait d'acheter exactement le même modèle, taxes incluses, si vous décidiez de le faire financer sur la même période que celle prévue au contrat de location. Calculez le montant total des mensualités versées pour rembourser votre prêt et ajoutez-y la somme versée comptant, s'il y a lieu.

Vous pouvez maintenant comparer les deux totaux obtenus. Notez que, sauf lors d'une promotion spéciale de location sur un modèle en particulier, la location s'avère généralement plus coûteuse que l'achat. À vous de louer en toute connaissance de cause!

Magasinez avant de louer

Tout comme le prix d'une voiture que vous achèteriez, le prix du véhicule que vous désirez louer peut se négocier. Ne vous contentez pas d'obtenir uniquement le montant de la mensualité à payer. Demandez quel est le prix qui sert de base au calcul des versements et essayez de le négocier. N'oubliez pas que si vous laissez votre ancien véhicule en échange ou si vous versez un acompte, vous avez droit à une réduction des mensualités.

Lisez bien le contrat de location

Mieux vaut savoir à l'avance à quoi vous en tenir lorsque vous louez une voiture. Il convient donc d'examiner soigneusement tous les points importants qui apparaissent au contrat.

Voulez-vous l'option d'achat en fin de location?

La plupart des contrats offerts aux consommateurs par les concessionnaires ou les compagnies spécialisées dans la location d'automobiles comportent une option d'achat qui vous donne le loisir de décider d'acheter ou non le véhicule au cours du bail ou à la fin du contrat.

Attention à la valeur résiduelle du véhicule que vous louez

Autre élément à rechercher dans un contrat de location : la valeur résiduelle garantie par le locateur, et non par le consommateur. Il peut en effet arriver que la valeur résiduelle d'un véhicule, soit sa valeur sur le marché en fin du contrat, soit inférieure à ce que le locateur avait estimé, d'où une perte pour ce dernier. Il est alors préférable qu'on ne vous considère pas responsable de cette différence et que vous n'ayez pas à rembourser le locateur pour cette perte. Actuellement, la majorité des contrats laissent la responsabilité de la valeur résiduelle à la compagnie de location.

Quelle est votre perte à assumer en cas de vol ou d'accident?

Attendez-vous à devoir débourser un certain montant si votre véhicule est volé ou déclaré perte totale dans un accident, avant la fin du contrat. Dans de tels cas, le locateur a le droit d'exiger de votre part la valeur de sa perte financière, mais non une pénalité. Faites-vous expliquer tous les détails contenus dans le contrat à ce sujet.

Attention à l'annulation

Sachez que vous ne pouvez pas mettre fin au contrat de location quand et comme vous le voulez. La loi interdit au locateur d'exiger une pénalité, mais elle stipule par ailleurs qu'il est en droit de se faire rembourser le montant des pertes monétaires réellement subies si, pour une raison ou pour une autre, vous remettez le véhicule avant l'échéance. Pour une meilleure protection, une option de sous-location peut être incluse au contrat.

Pouvez-vous racheter le véhicule loué avant l'échéance?

Il est possible de racheter le véhicule avant la fin de la période de location, mais il vous faudra alors payer un montant supérieur à la valeur résiduelle prévue au contrat, soit la valeur résiduelle au moment du rachat.

Avez-vous une limite de kilométrage?

Pour un véhicule loué, le contrat comporte généralement une limite d'utilisation annuelle de l'ordre de 20 000 à 24 000 kilomètres. Au-delà de cette distance, des frais pouvant varier entre 0,04 $ et 0,12 $ du kilomètre vous seront facturés, si vous décidez de ne pas racheter le véhicule.

Entendez-vous sur la notion d'usure «normale»

Le véhicule doit être remis à la fin du contrat dans un état d'usure normale. Puisque cette notion est plutôt ambiguë, demandez au locateur ce qu'il entend par usure normale avant de signer le contrat. À la fin de la période de location, faites évaluer l'état du véhicule par un ou des experts autres que le locateur avant de remettre la voiture à ce dernier. En cas de désaccord avec le locateur, l'évaluation d'un expert indépendant vous aidera à faire valoir votre point de vue.

Qu'en est-il de l'entretien et des garanties concernant un véhicule loué?

Pour une location, vous bénéficiez des mêmes garanties offertes par le manufacturier du véhicule, comme si vous aviez acheté ce dernier. Vous avez la responsabilité d'entretenir le véhicule comme s'il vous appartenait en payant vous-même l'entretien et les réparations. Il se peut même que vous ayez à respecter un plan d'entretien précis. En principe, vous pouvez faire affaire avec le concessionnaire de votre choix, et non pas forcément avec celui qui vous a loué le véhicule.

Y a-t-il des resctrictions: un seul conducteur, un seul pays pour rouler, etc.?

Vous avez la possibilité de prêter votre voiture louée et vous pouvez la conduire à l'extérieur du Québec et du Canada, à moins que votre contrat ne l'interdise. Informez-vous bien avant de signer!